MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

BRÈVES

Le monde investit en Nouvelle-Aquitaine

9 janvier 2017, Auteur : Bordeaux Business

Entrée dans la French Tech il y a maintenant deux ans, la ville de Bordeaux se développe très vite et son dynamisme attire les pays étrangers (notamment les entreprises) qui souhaitent y investir  en s’implantant, ou en achetant des entités déjà présentes sur notre territoire.

En effet, avec la construction de Bordeaux Euratlantique, de la LGV prévue pour cette année, ou encore le dynamisme de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, le développement des agences ADI (Aquitaine Développement Innovation) et BGI (Bordeaux Gironde Investissement), les investisseurs étrangers se manifestent pour poser leurs valises dans la Grande Région.

En 2015, la région se plaçait en septième position au niveau du pays pour l’intérêt manifesté par les investisseurs étrangers, générant 11% d’emplois supplémentaires (940 créés en Nouvelle-Aquitaine). Dans la R&D, elle est en cinquième position. Dans le monde entier, on connaît l’Aquitaine grâce au vin, et quelques domaines percent un peu dans la région comme l’agroalimentaire, le bois, ou encore l’aéronautique avec Thalès ou Dassault entre autres.

Mais qui sont les investisseurs qui misent sur la Grande Région ?

Sans surprise, les Chinois sont très friands des vins de Bordeaux. Ils possèdent plus de 100 châteaux dans la région et dans le bordelais, rachetés à leurs anciens propriétaires. Ils exportent ensuite les bouteilles de leurs domaines vers leur pays, en grande majorité. Aujourd’hui ils possèdent 2% des vignobles du bordelais, et ces statistiques continuent leur croissance. De riches milliardaires venus du Pays du Milieu qui sont de plus en plus nombreux à venir visiter les domaines pour les racheter, principaux investisseurs étrangers dans les vignobles bordelais.

Les Belges sont aussi de gros investisseurs dans ce domaine, et possèdent plus de 50 propriétés. Mais le vin n’est pas leur seul investissement dans le Sud Ouest de la France, ils investissent aussi dans l’agroalimentaire, le bois ou l’aéronautique. Depuis que Bordeaux est entrée dans le cercle des villes labellisées French Tech, la Belgique s’intéresse aussi au développement de son économie numérique, car son développement est très rapide et très prometteur pour toutes les entreprises qui s’y implantent. Aujourd’hui, une trentaine d’entreprises belges se sont installées dans la région Aquitaine.

Enfin, les Allemands et les Américains s’installent volontiers en Aquitaine, à l’image de Delta Pronatura, entreprise Allemande qui a décidé d’implanter sa filiale France à Saint-Médard en Jalles.

De 2015 à 2018, la région espère que les investisseurs étrangers implantés en Aquitaine auront créé plus de 3500 emplois.

De plus, en 2015, Bordeaux a accueilli le Congrès mondial ITS autour des transports intelligents, avec 10000 visiteurs venant de plus de cent pays. Une belle manière de montrer à quel point il fait bon vivre pour les entreprises dans le Port de la Lune…  

AK – Bordeaux Business

Sources :
Dico du Vin
Journal des Entreprises