Le Salon OB’Art bordelais met les artisans créateurs à l’honneur

Salon artisanat ObArt Bordeaux Business

Le Salon OB’Art bordelais met les artisans créateurs à l’honneur

Du 9 au 11 novembre dernier, le Hangar 14 bordelais accueillait la 11ème édition du Salon Ob’Art. Durant ces trois jours, les visiteurs ont pu échanger avec plus de 79 exposants passionnés, aux savoirs-faires uniques. Une occasion pour les artisans de valoriser leurs dernières créations, mais aussi d’échanger avec les professionnels du secteur.

 

Un salon de plus en plus fréquenté, qui favorise le développement économique du secteur

 

Avec près de 8000 visiteurs en 2018, le salon Ob’art a connu une hausse non négligeable de 19% par rapport à l’année précédente. Organisé par “Atelier d’art de France”, le salon Ob’Art permet de réunir une fois dans l’année les professionnels de l’artisanat français et des métiers d’art. Une initiative intelligente qui connaît un succès grandissant depuis quelques années. Les artisans d’art conviés, venus de toute la France, se sont distingués par leur savoir-faire d’exception et leurs créations singulières. Le salon Ob’Art a pris soin de proposer des exposants aux profils variés et éclectiques. Une occasion pour les visiteurs de rencontrer des céramistes, des créateurs de bijoux et de mobilier, ou encore des sculpteurs.

 

 

Tout au long de l’événement, les créateurs ont pu faire valoir leurs réalisations à travers 8 ateliers de démonstration et d’animation. Des activités qui ont été propices à l’échange et au partage avec des visiteurs curieux. Une occasion pour ces derniers de découvrir des pratiques artistiques encore méconnues telles que la gainerie, la reliure, ou encore la calligraphie. Ces moments d’exception, ont été une manière de favoriser la transmission de savoirs et de susciter des vocations chez un jeune public réceptif, et heureux d’apprendre. Des rencontres et animations propices au développement du secteur de l’artisanat français local et des professions artistiques.

Que ce soit du côté du public ou des exposants, le bilan de ce salon Ob’Art 2018 a été très positif. Les visiteurs ont salué une ambiance joviale et chaleureuse, favorable aux rencontres et à des dialogues riches et constructifs. Le public a également pu s’approprier les différents métiers de l’artisanat lors des ateliers et des activités organisés.

Les exposants ont aussi été conquis par l’événement. En effet, ce dernier a engendré de belles ventes et de nombreuses mises en contact, autant avec des particuliers qu’avec des professionnels. Ainsi, certains artisans d’art ont rencontré des responsables de galeries, de boutiques mais aussi des prescripteurs locaux. Pour eux, le salon Ob’Art a donc été une manière de développer leur réseau et d’élargir leur carnet d’adresse. Un avantage non négligeable dans un secteur si compétitif.

 

Un contexte économique favorable à Bordeaux

 

Sur les 79 exposants présents lors du salon Ob’Art, 47 étaient originaires de la région Nouvelle-Aquitaine. Des chiffres encourageants qui nous rappellent que l’événement a joué un rôle déterminant dans la valorisation d’un artisanat local et régional.

L’économie bordelaise est assez favorable au marché de l’art en raison des traditions et valeurs qui lui sont rattachées. Quant à la Région Nouvelle Aquitaine, elle se distingue dans plusieurs domaines tels que la mode, le textile, le cuir ou encore les arts de la table. Les marques régionales de cuir comme Le Tanneur, Weston ou encore Repetto sont de réels moteurs de l’économie locale et c’est sans compter le rôle des PME, au sein desquelles on dénombre aujourd’hui environ 3800 emplois.

 

 

À ce jour, on compte une quarantaine de lieux rattachés à l’art et à l’artisanat à Bordeaux. On peut notamment citer la Base sous marine, le musée CAPC, mais aussi le musée des arts décoratifs et du design. Ces structures, en plus d’insuffler une dynamique culturelle forte, sont générateurs d’une émulation locale importante. Un phénomène qui va accroître le rayonnement culturel de la métropole.

Concernant l’artisanat d’art, Bordeaux et sa région se distingue avec pas moins de 2500 professionnels des métiers d’art. Des chiffres intéressants quand on connaît la richesse du secteur : menuiserie, tapisserie en siège, conservation restauration du patrimoine, cuir ou encore broderie. Traditionnellement, certaines villes de Nouvelle-Aquitaine sont bien connues pour leurs savoir-faires ancestraux. On peut notamment citer Limoges pour ses porcelaines, la ville d’Aubusson pour ses tapisseries, Nontron pour son cuir délicat mais également le Pays-Basque pour ses travaux estampillés selleries et textiles.

À Bordeaux, on trouve d’autres démarches et événements cherchant à valoriser les métiers de l’artisanat. À l’image d’Ob’Art, la Foire Internationale de Bordeaux donne de la visibilité aux petits artisans. Un événement qui permet aux visiteurs de découvrir des créations originales et des savoirs-faire ancestraux, pendant une dizaine de jours. En décembre, le marché de Noël de Bordeaux rassemble chaque année des commerçants régionaux dans le but de valoriser les talents locaux, ainsi que la richesse du terroir. Ces démarches se veulent solidaires des petits artisans, trop souvent oubliés dans un marché concurrentiel où les groupes internationaux dominent.

 

À l’heure où les clients sont en recherche de produits locaux et singuliers, les initiatives comme Ob’Art constituent un tremplin pour artisans créateurs. Ces démarches sont à valoriser car elles insufflent une dynamique culturelle au secteur, et s’avèrent être de formidables moteurs de croissance économique.

 

Orancie BUREAU – BORDEAUX BUSINESS

 

Sources :

 

Communiqué de presse Salon Ob’Art – 20 novembre 2018

BORDEAUX BUSINESS – 30 MAI 2017

BORDEAUX BUSINESS – 23 DÉCEMBRE 2017

INSTITUT MÉTIERS D’ART

FOIRE DE BORDEAUX

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X