Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Le Slow Tourisme, un retour aux sources ?

  /  BRÈVES   /  Le Slow Tourisme, un retour aux sources ?
Forêt d'arbres Slow Tourisme BORDEAUX Business

Le Slow Tourisme, un retour aux sources ?

Le slow tourisme est plus qu’une mode passagère dans le secteur touristique. Cette forme de tourisme qui a émergé au début des années 2000 est encore plus d’actualité aujourd’hui. Le confinement est passé par là, et a fait évoluer avec lui les envies de voyage des Français, attirés par la découverte de leur patrimoine. Le slow tourisme correspond à un voyage dans un environnement naturel, où l’on prend le temps. Le temps d’apprécier les activités, les paysages, un moment dédié à soi. C’est aussi l’occasion idéale de découvrir de nouveaux lieux sans forcément s’éloigner de chez soi, vers des zones plus rurales. 

Le Slow Tourisme, ou comment prendre le temps de voyager 

Le slow tourisme tire son nom de la slow food, qui est en contradiction avec la restauration rapide. Au lieu de manger ou de voyager sur le pouce, sans prendre le temps, le phénomène du slow incite à prendre le temps. Prendre le temps de savourer chaque instant, d’apprécier un plat ou un lieu plus raffiné, écarté des expériences trop communes. Le slow tourisme incite davantage à vivre des moment hors des sentiers battus, plus proche de la nature. Plus qu’une manière de voyager, le slow tourisme est un état d’esprit. A l’heure où les préoccupations se tournent vers le respect de l’environnement, le slow tourisme semble apparaître comme une solution idéale. En privilégiant les déplacements à proximité de chez soi, sans utiliser la voiture, le train ou le bus, les conséquences sont immédiates. La pollution s’en trouve fortement diminuée, pour le bien de l’environnement, en découvrant des lieux insolites. 

De plus, cela permet de favoriser le facteur humain, notamment par les séjours chez l’habitant. Loin des complexes hôteliers, le slow tourisme est l’occasion d’échanger avec des locaux. Une expérience bien plus limitée lors de voyages “classiques”. En plus de faire un geste pour la planète, le voyageur se recentre sur lui-même, après des mois passés à courir. Ce mode de voyage s’inscrit ainsi comme une parenthèse, une bulle d’oxygène dans un monde où tout va trop vite. C’est l’occasion de mettre à l’honneur des régions de France assez méconnues ou peu visitées, qui sont l’exemple même des destinations slow tourisme. Il s’agit également d’une opportunité pour les entreprises locales, qui profitent de cet engouement pour développer leur activité. Après plusieurs semaines passées en confinement, c’est l’heure de prendre soin de soi.

Bien dans sa tête et dans son corps, les offres santé du slow tourisme 

Les entreprises locales situées dans les zones rurales ont donc un marché à séduire avec le développement du slow tourisme. Les grands vainqueurs de cette nouvelle forme de tourisme sont avant tout les centres de thalassothérapie, de bien-être et les thermes. Souvent placés dans des zones rurales, loin des centres villes, ils oeuvrent au bien-être des personnes. S’ils sont loin des villes, c’est avant tout pour favoriser la culture du slow, loin de l’agitation urbaine. C’est également pour favoriser l’espace, ces complexes étant souvent de taille importante. A Saint-Paul lès Dax, dans les Landes, le centre thermal Sourcéo propose une variété de soins corporels, un lieu dédié à la détente. 

Outre ces complexes dédiés au bien-être, la Nouvelle-Aquitaine est également un territoire tourné vers l’écotourisme. Selon le Conseil Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine, la région compte 17 440 m² de parcs naturels, plus d’un million d’hectares de forêts. Elle compte également 134 000 hectares de vignes en appellation d’origine contrôlée, forte de la culture du vin bordelais. Enfin, les offres de logements sont également intéressantes, avec 97 hébergements labellisés Ecolabel Européen. Ces derniers sont reconnus pour être respectueux de l’environnement, totalement en phase avec les engagements de la région. Les régions rurales voient le nombre de visiteurs (Français et étrangers) augmenter, grâce à l’utilisation des réseaux sociaux et des leviers digitaux. Des signes encourageants, même s’il y a encore un fort potentiel à mettre en valeur. 

Le tourisme bénévole, une autre manière de voyager 

Les Français apprécient de plus en plus les voyages et séjours plus intimistes, loin des sentiers battus vendus par les organismes touristiques. Certains y voient l’occasion de se ressourcer loin des métropoles, d’autres de se retrouver en famille, en découvrant de nouveaux endroits insolites. D’autres encore y voient l’occasion de rendre des services bénévolement, l’occasion de combiner rencontres et solidarité. Durant leurs vacances, certains Français se rendent dans les espaces ruraux et proposent d’aider les agriculteurs, ou les viticulteurs dans leurs tâches quotidiennes. Une activité qui permet de rompre avec une routine souvent citadine, qui offre une nouvelle forme de repos. Le tourisme bénévole est une expérience avant tout humaine, qui permet aussi de faire connaître un métier ou une entreprise rurale. 

Les Français se tournent vers un nouveau style de vie, axé sur la nature et l’environnement. Grâce au slow tourisme, ils peuvent découvrir de nouveaux paysages, et participer à la sauvegarde d’un écosystème trop souvent négligé. Il s’agit également d’un avantage à saisir pour les entreprises locales. Un avantage de faire connaître leur région, leurs produits, et d’attirer de nouveaux clients. Plus qu’un retour aux sources, c’est un état d’esprit qui permet de lâcher prise et de se recentrer sur soi-même. Un séjour intimiste et positif, comme une bulle d’oxygène… 

Sources : 

La 1re destination touristique durable – CRT Nouvelle-Aquitaine

Sourcéo : centre de remise en forme aquatique et SPA

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X
%d blogueurs aiment cette page :