Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Freelance, entre croissance et instabilité

  /  Brèves   /  Freelance, entre croissance et instabilité
Homme dans un bureau BORDEAUX Business

Freelance, entre croissance et instabilité

Le statut de freelance est une forme de travail en plein essor. Micro-entreprise, SARL, auto-entrepreneur, portage salarial…

Depuis 2018, le Régime Social des Indépendants (RSI) a été rattaché au régime général des travailleurs. Cela se traduit comme une incitation ou une facilitation à l’accès au statut d’autoentrepreneur. Cela a pris effet depuis janvier 2020. L’auto entrepreneur réalise son activité professionnelle sous la forme de missions ponctuelles, qu’il facture à ses clients en fonction du travail demandé.

L’actualité de la freelance française 

Nous avons pu constater lors des ces dernières années un changement radical dans l’emploi de manière générale. Cela s’explique notamment par l’arrivée des nouvelles technologies et du digital qui ont en grande partie chamboulé le monde du travail. Cette arrivée a notamment fait naître de nouveaux secteurs d’activités mais surtout de nouvelles branches de travail ; et parmi celles-ci on retrouve celle du freelance qui connaît une évolution intéressante, notamment en France.

Ce développement des nouvelles technologies est un outil aujourd’hui indispensable pour ce statut de travailleur puisqu’il s’agit d’un facilitateur d’activités ; il permet la mise en relation plus facilement avec des clients du monde entier, là où le physique se contentait de contacts de proximité. 

Être en freelance est un phénomène qui s’accroît de jour en jour de part ses nombreux avantages : la personne est son propre chef, elle fait son propre emploi du temps, et elle peut également choisir ses contrats. Tant d’éléments qui font augmenter le nombre d’adhérents chaque année. En France, l’opinion sur le freelance est majoritairement très bonne. Elle obtient selon une étude de l’IFOP menée le 29 novembre 2019 et publiée le 26 février dernier, que 77% des cadres ont une bonne opinion du statut de freelance et ce pourcentage monte jusqu’à 86% pour les personnes ayant déjà expérimenté ce statut.

Un développement marqué en Nouvelle-Aquitaine

Sur le territoire français, la répartition de l’employabilité du statut freelance se fait en grande majorité dans la région d’Île-de-France qui est la plus développée dans les secteurs d’activités digitaux avec un taux de 44%, suivie par la région Nouvelle Aquitaine avec un taux de 13% selon les chiffres issus d’une étude menée par Malt en 2019.

Cela démontre un réel engouement pour les professions indépendantes. Ces deux régions sont toutefois plutôt représentées dans le domaine du digital au sens large. L’ïle de France est le coeur du pays, avec beaucoup d’entreprises et de salariés de tous statuts. En Nouvelle Aquitaine, l’élan de croissance de Bordeaux attire les entreprises et favorise les start-ups. Elle devient de plus en plus accessible, avec la multiplication des espaces de coworking. Un futur très prometteur pour la région bordelaise s’annonce, suite aux développements business amorcés depuis quelques années. 

Malgré tous les avantages que comporte ce statut et tous les avis positifs qui en ressortent, celui-ci a créé un déséquilibre dans le marché du travail. Il a fallu compenser cela pour pouvoir s’adapter au mieux à ces nouveautés et pour répondre à la demande de manière efficiente. 

Un défi managérial pour les entreprises

Les entreprises et les plateformes dédiées à l’emploi ont dû s’adapter face à cette nouvelle vague d’emplois. Selon une étude réalisée par la plateforme Malt en 2019, le nombre de freelances ou de travailleurs indépendants exerçant en France a triplé en seulement dix ans. 

Face à la nouveauté de ce type de fonctionnement, les entreprises ont appris à appréhender ce changement. Ils ont recours à des managers de transition pour pouvoir s’adapter à cette nouvelle réalité. Cela concerne majoritairement les domaines de l’informatique, de la finance et du marketing.

Parmi les acteurs qui oeuvrent à cette transition, nous retrouvons le collectif Cosme à Bordeaux. Il s’agit d’un regroupement de plusieurs “freelanceurs” spécialisées dans le domaine de la communication, de l’évènement et du web. Ce collectif a été créé début 2018, l’équipe est composée de 10 freelances pilotés par Pauline Trequesser. Ils organisent leur site de façon à ce que les entreprises puissent entrer en contact avec l’un des freelanceurs plus facilement.

Une autre facette des freelance : le portage salarial

D’autres plateformes de mise en relation entre freelanceurs et entreprises ont vu le jour à Bordeaux, comme Freeteam, dirigé par Philippe La Rosa. Il constate l’évolution de l’organisation du travail et note le besoin actuel d’encourager les nouvelles formes d’emploi, notamment celle des auto entrepreneurs. Dans ce cas précis, on parle alors de portage salarial. Il s’agit d’une relation triangulaire entre trois acteurs. Le consultant en portage d’un côté, la société de portage salarial de l’autre, et enfin, l’entreprise cliente. Cette relation d’interdépendance permet au consultant, préalablement embauché par la société de portage, de réaliser des missions correspondant à son expertise pour les clients de son choix. 

Ces deux exemples, parmi tant d’autres, confirment une fois de plus l’intérêt que porte Bordeaux et les régions environnantes pour ces nouvelles formes d’emplois. Cela n’ira qu’en s’améliorant et en se développant davantage puisque l’évolution des nouvelles technologies n’est pas prête de s’arrêter de sitôt.

Des évolutions en corrélation avec le marché du travail

A l’heure où les technologies et la digitalisation ne cessent de progresser. Envisager l’avenir des professions indépendantes est donc un passage obligé. Plusieurs possibilités s’offrent à nous.
Premièrement, il serait facile d’imaginer que le travail indépendant prenne une place importante sur le marché du travail. Ou bien, un trop fort développement du statut de freelance ce qui augmentera les risques de compétitivité entre concurrents. Peut être que le statut de salarié et le statut d’indépendant redeviendront deux statuts distincts. Enfin, il est possible d’imaginer un statut qui permettrait de cumuler des missions de salarié et d’indépendant. Seul l’avenir nous le dira. En attendant, nous ne pouvons que constater l’évolution progressive de ce type de statut.

Audrey KOZACZKA et Nelly M.

Sources :

Malt 2019 – Le freelancing en France 2019

IFOP – 26 février 2020 – Les cadres du privé et les nouvelles formes de travail – Vague 2

HBR France – Nouvelles formes de travail : un défi pour le management

Collectif COSME

ITG – Développement du travail indépendant : les évolutions possibles

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X