Le Street Marketing pour booster votre business

drapeau-blanc-street-marketing-bordeaux-business

Le Street Marketing pour booster votre business

La communication commerciale et la publicité pèsent près de 70 % du montant consacré à la communication par les entreprises en France en 2015. Kakemono, tote bag, goodies, flyers… les options de marketing direct sont multiples pour rendre visible son entreprise dans une perspective de communication de proximité. En effet, le street marketing constitue une approche du marketing alternatif qui désigne des actions de publicité dans l’espace public et rejoint le happening publicitaire, c’est-à-dire de la publicité interactive. Si la carte de visite reste essentielle professionnellement à titre individuel, les entreprises ont recours à d’autres approches marketing plus ludiques, à forte valeur ajoutée et plus adaptées à des contraintes budgétaires des moyennes et petites entreprises.

Le street marketing, une nouvelle manière de se promouvoir pour les entreprises

Communiquer est essentiel pour une entreprise. En termes publicitaires, occuper l’espace signifie occuper le marché. Si la pratique de l’homme-sandwich est ancienne, les entreprises sont de plus en plus enclines à opter pour un marketing alternatif. La communication de proximité devient ainsi un excellent levier de confiance dans la relation client. En effet, le street marketing permet de mieux parler à sa cible clientèle notamment en proposant une approche ludique et en dépassant le strict cadre des besoins liés à l’activité d’une entreprise. Ensuite, le street marketing permet une approche concentrée de l’opération de promotion. Il est le média adapté à l’espace public, aux événements extérieurs dans la mesure où il n’y a aucun bloqueur publicitaire.

L’atout du street marketing est de pouvoir s’adresser à un échantillon d’entreprises très larges, des TPE-PME aux grandes entreprises. En période de contraintes budgétaires, délaissez donc les agences de communication traditionnelles et tournez-vous davantage vers des prestataires de street-marketing pour créer votre drapeau publicitaire en ligne.

Le street marketing, une activité entourée par la législation

Selon l’article 18 de la loi du 29 juillet 1881, le street marketing, de sa désignation contemporaine, est assimilé à du colportage. La législation française encadre particulièrement la publicité extérieure afin de prémunir l’espace public des activités publicitaires dites “sauvages” qualifiées parfois de “guérilla publicitaire”. Par exemple, en 2015, les Galeries Lafayette ont été condamnées par la mairie de Paris pour affichage sauvage tandis que la ville de Grenoble a décidé de bannir quasiment toute publicité murale. Avant de se lancer dans une communication de street marketing, les entreprises doivent se renseigner auprès des pouvoirs publics (mairie ou préfecture) pour mieux comprendre les ordonnances et les arrêtés spécifiques à chaque ville afin de respecter la législation en vigueur. Il est donc crucial pour des TPE-PME qui ne peuvent pas se permettre de se prêter au jeu de la “guérilla publicitaire”, de pouvoir tirer profit des opérations promotions du street marketing, bien légal cette fois-ci.

À Bordeaux, le street marketing n’est pas seulement pour les entreprises

La multiplicité des scénarios possibles avec les outils de communication du street marketing permet de satisfaire autant les annonceurs BtoC que BtoB. C’est le cas notamment lors de représentations à des congrès et des salons professionnels. Il est en effet très pratique et facile d’usage pour les entreprises de disposer à leur stand d’une oriflamme où figure le logo de l’entreprise. Simple, minimaliste, mais essentiel pour rendre visible son enseigne à des salons où il peut s’avérer difficile de se faire remarquer.

De plus, les outils d’autopromotion des entreprises varient en fonction de leur secteur d’activité. Les entreprises du secteur informatique vont ainsi privilégier des clés USB pour diffuser leurs offres de prestations tandis que des entreprises du secteur de la mode ou de la culture misent davantage sur des tote bags visuellement attractifs qui constituent des sacs publicitaires nouvelle génération.

Pourtant, le street-marketing ne concerne pas seulement les entreprises en quête de visibilité à moindre coût. En effet, le street marketing est utilisé à des fins contestataires. Ainsi, des ONG comme WWF et Amnesty International utilisent régulièrement le street marketing et amènent ainsi à réfléchir les passants sur des émotions que des affiches publicitaires traditionnelles n’auraient pas pu procurer. À Bordeaux, Cap Sciences, connu du grand public comme médiateur scientifique, s’est notamment converti au street marketing en 2016 en développant un dispositif de communication de proximité. En somme, l’objectif est de promouvoir le capital sympathie des organisations concernées.

Le street marketing opère de façon optimale à Bordeaux, dans la mesure où la Belle Endormie abrite de nombreux salons et congrès professionnels. La Foire Internationale de Bordeaux a, à titre d’exemple, lors de son édition 2018 fait appel à du street marketing en préparant un teasing autour de la sculpture d’un grizzly rose fluo afin de dynamiser l’événement qui accueillait comme pays d’honneur les États-Unis et permettre aux Bordelais de se le réapproprier. Bordeaux n’est donc pas en reste face aux outils communications du street-marketing. À ce titre, les Trophées de la Com. Sud-Ouest accueillent une catégorie “communication extérieure” afin d’encourager les entreprises à faire appel à ces prestations de visibilité.

La tendance du street marketing qui fait appel à des resorts anciens s’implante désormais dans l’esprit des entrepreneurs et chefs d’entreprises, désireux de rendre visible à moindre coût leur entreprise. Il faut néanmoins veiller à ce que le street marketing s’inscrive dans une stratégie de communication plus globale c’est-à-dire un outil adapté à sa cible, en définissant un message clair à transmettre sans en négliger les objectifs commerciaux. En misant sur le street marketing conventionnel tel que les drapeaux publicitaires, la stratégie est d’éviter un “bad buzz” et une mauvaise publicité pouvant ternir l’image de l’entreprise. Il faut également éviter toute saturation publicitaire afin de ne pas occuper l’espace pour occuper l’espace. Les entreprises doivent se rendre visibles de manière raisonnée et réfléchie. Quant aux perspectives de développement du street marketing, celui-ci va probablement s’accompagner de la réalité virtuelle et augmentée.

Justine Angibaud

Étude du Pôle Média Consommation de TNS média intelligence

Étude de l’institut OpinionWay, 2011

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X