Le Village By CA et le bilan des accélérateurs de start-ups en France

village-ca-bordeaux-business

Le Village By CA et le bilan des accélérateurs de start-ups en France

Le 23 mai, Le Village by CA fêtait sa première année d’existence. Quel  bilan porter après une année de soutien aux start-ups ? Et quel est le bilan des accélérateurs de start-ups en France ?

Le Village by CA après un an

Inauguré le 23 mai 2017, Le Village by CA Nouvelle Aquitaine a accueilli au bout d’une année 23 entreprises et a reçu 300 candidatures. Situé en plein coeur de Bordeaux, Le Village Nouvelle Aquitaine fait partie d’un ensemble de 39 villages situés partout en France

Tous les domaines sont représentés parmi les start-ups hébergées au sein des villages (e-santé, logement, silver économie, etc). On peut qualifier le village Nouvelle Aquitaine de réussite car c’est en tout 4,8 millions d’euros de levées de fonds qui ont été enregistrés au bout d’un an. De plus, 190 événements ont été organisés pour mettre en avant les start-ups et leurs acteurs. En effet, depuis quelques années, les start-ups ont su montrer et prouver qu’elles sont une véritable source d’emploi et de création.

Le Village by CA se positionne en tant qu’accélérateur de start-ups, c’est à dire qu’il accueille la plupart du temps des entreprises ou des start-ups qui sont déjà passés par des pépinières, et les accompagne dans leur démarche d’expansion. C’est la partie développement commerciale qui est travaillée au sein du Village, car il s’agit d’un moment crucial pour une start-up qui souhaite pouvoir s’élancer et évoluer par elle-même par la suite.

Les start-ups représentent aujourd’hui un nouvel enjeu qui se veut important, une des preuves est le chiffre d’affaires moyen d’une start-up qui est passé de 185 000€ en 2016, à plus de 447 000€ en 2017, soit une progression de plus 141% en une année uniquement.

Bordeaux, ville dynamique concernant les start-ups

Nous en avons beaucoup parlé, et nous en parlerons sûrement encore, Bordeaux est devenue depuis quelques années une ville très dynamique et très attractive pour les grandes et petites entreprises, et il en est de même pour la création d’entreprises. Les incubateurs et les pépinières d’entreprises permettent aux start-ups de s’épanouir sur le territoire bordelais.

Les grands groupes soutiennent le dynamisme économique local et portent à leur manière les start-ups dans leur évolution. Les grands groupes de la région bordelaise comme Cdiscount, Dolist, NP6 ou ATinternet ont prouvé qu’il était possible de mener son projet à un niveau plus que respectable. Les investisseurs hésitent moins aujourd’hui à soutenir des jeunes start-ups, surtout que les success stories se perpétuent encore aujourd’hui. Bordeaux est classée 3ème ville de France concernant les zones d’emplois en start-up, derrière Paris et Lyon, ce qui illustre bien la place que celles-ci peuvent avoir dans le tissu économique de la ville.

L’écosystème des start-ups en France

Dans l’ensemble, la France se positionne bien concernant son écosystème de start-up, avec près de 240 incubateurs et 50 accélérateurs. La politique économique de la France soutient les start-ups, et plus largement la création d’entreprise, en allégeant les coûts et les charges administratives. De plus, un important plan d’investissement sur plusieurs années pesant 57 milliards d’euros, booste le dynamisme des start-ups. Ces investissements se tournent principalement vers les nouvelles technologies et la transition écologique.

La France et cependant deuxième lorsque l’on regarde le montant des levées de fonds, juste derrière le Royaume-Uni et devant l’Allemagne avec 2,6 milliards d’euros, un chiffre qui est en constante augmentation. La région parisienne enregistre plus de 70% des levées de fonds. Beaucoup de start-ups se tournent aussi vers les financements participatifs qui se veulent plus transparents. Partout, les financements et les soutiens aux nouvelles entreprises et aux start-ups se développent. Les incubateurs et accélérateurs d’entreprises comme Le Village by CA peuvent donc voir pour quelques temps encore leur avenir sous de beaux jours.

 

Yoann SAGET – Bordeaux Business

 

Sources :

My digital week

Le Village by CA

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X