Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Les banques bordelaises, un nouveau rôle à jouer ?

  /  BRÈVES   /  Les banques bordelaises, un nouveau rôle à jouer ?
Pièces de monnaie pied plant terre

Les banques bordelaises, un nouveau rôle à jouer ?

Après une baisse observée en 2017, “la valeur ajoutée des sociétés financières se redresse en 2018” selon l’Insee (1). Bien que les banques, avant le confinement, se portaient bien, les attentes des clients avaient déjà commencé à évoluer drastiquement. C’est un sujet évoqué lors de la visioconférence tenue par Helios, le jeudi 25 juin dernier. Elle était décryptée par des intervenants du monde économique et financier. Parmi eux, Christopher DEMBIK ; Chef économiste chez Saxo Bank, Frédéric MICHEAU ; directeur des études d’opinion au sein d’OpinionWay ; Lucie PINSON, Fondatrice et Directrice Générale de Reclaim Finance et enfin Maeva COURTOIS, cofondatrice et CEO d’Helios. 

Les attentes des clients et le nouveau rôle des banques à jouer de nos jours, sont deux axes qui ont été appréhendés avec profondeur.

Vers une transparence des investissements de la part des banques

L’un des principaux critères soulevés lors de cette visioconférence fut le manque de transparence de la part du système bancaire en général. On constate que les Français ne comprennent pas forcément tous les produits et services proposés par leurs banques. Pour les épargnants, un manque de clarté est observé. En effet, les Français s’interrogent sur l’utilisation de leurs épargnes par les banques. Que font ces dernières de l’argent des citoyens et que financent-elles concrètement ?

La majorité des Français répondra à cette question en pensant que les banques utilisent leurs épargnes pour se financer elles-mêmes. D’autres pensent qu’elle s’en servent pour financer des prêts aux entreprises ou vers d’autres particuliers, ou encore pour faire de la spéculation financière.

Les Français souscrivent à beaucoup de produits d’épargne tels que le Livret A ou l’assurance vie. Ces démarches sont devenues presque indispensables pour chaque citoyen. C’est pourquoi les Français ont besoin de clarté et de transparence de la part du système bancaire. C’est une requête sur laquelle le marché s’attarde en ce moment. Des alternatives sont envisagées.

De plus, les Français souhaitent que les banques changent leurs cibles de financement. Ils sont alors plus réticents aux investissements dans l’industrie du tabac, de l’alcool, des pesticides chimiques, etc… Ils préféraient voir cet argent investi dans le recyclage plastique, les énergies renouvelables et la collecte de déchets par exemple. 

Cette prise de conscience et de responsabilité environnementale prend encore plus son sens depuis la période du Covid-19. 

Réelle prise de conscience des enjeux environnementaux dans le modèle bancaire

L’enjeu du respect de l’environnement est la deuxième principale attente des Français quant aux banques. 

Parfois perçu comme du greenwashing, les banques essaient de se mettre au “vert” depuis déjà quelques années. En effet, ces dernières ont bien pris conscience de l’impact climatique des actions de l’Homme sur la Terre. Elles s’adaptent progressivement pour limiter les répercussions de leur activité sur la faune et la flore.

Rentrent alors en jeu les critères ESG. “Les critères ESG (pour Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) sont des critères d’analyse qui permettent d’évaluer la prise en compte du développement durable et des enjeux de long terme dans la stratégie des entreprises.” définit le Label ISR (Investissement Socialement Responsable) (2).

Ces critères se traduisent par une meilleure intégration des personnes handicapées au sein des entreprises par exemple. Prendre en compte les enjeux climatiques en investissant dans les énergies renouvelables, est également une parfaite illustration des critères ESG pour une banque notamment. 

C’est sur ce dernier point que les Français attendent les banques au tournant. Elles sont en recherche perpétuelle de solutions durables sur cet axe. Elles commencent peu à peu à se tourner exclusivement vers les énergies renouvelables. Or, la plupart du temps, investir dans les énergies fossiles est bien plus rentable. Encore une fois, ce genre de mise en place prend du temps. Le monde évolue au quotidien, et les banques avec lui.

Ainsi, au quotidien, les banques envisagent et travaillent pour que respect de l’environnement et rentabilité économique marchent main dans la main. 

Les banques à mission, vers une révolution du système bancaire

A Bordeaux comme dans toute la France, le réchauffement climatique est pris au sérieux. La Nouvelle-Aquitaine est considérée comme la région ayant l’une des consommations énergétique les plus importantes de France. Pour cette raison, un projet écologique global a été lancé dans le but de jouir d’un maximum d’énergie provenant d’énergies renouvelables. 

Des acteurs bancaires tels qu’Helios se sont donnés comme pari de révolutionner le système bancaire. Tout d’abord, Helios propose une alternative de transparence bancaire. Elle souhaite que les Français puissent mettre leur argent dans un système qui investit différemment et durablement grâce notamment à l’économie participative. 

Helios place l’industrie bancaire comme actrice de la transition énergétique. Pour ce faire, l’entreprise repense le modèle bancaire de façon cohérente et durable. Ses clients sauront où ira leur argent et quel(s) impact(s) aura/ont les investissements. 

C’est également ce qu’on appelle de nos jours : une “entreprise à mission”. Cela concerne les entreprises dont l’activité prend en compte les enjeux écologiques et sociaux. 

En effet, Helios s’est engagé à investir dans les énergies renouvelables. De plus, elle ne travaille qu’avec des acteurs également responsables. Aucun investissement dans les énergies fossiles n’est envisagé. 

Le système bancaire est opaque. Cependant, il tend de plus en plus à devenir transparent. Les banques, qui sont en pleine élaboration d’un plan de relance pour l’économie française, ne délaisse en rien les enjeux environnementaux et sociaux. Les mentalités changent. La façon de consommer aussi. Quand on peut se le permettre, on consomme responsable et local. C’est une transition qui s’opère aussi actuellement au sein du système bancaire. 

Qui eut crû qu’un jour un acteur bancaire deviendrait une “entreprise à mission” ? Un changement est en train de s’opérer. Il semblerait que celui-ci laisse entrevoir un avenir où les banques seront propres et responsables durablement. 

Sources 

Visioconférence Hélios / Opinion Way du 25 juin

https://www.helios.do

  1. Tableaux de l’économie française éditions 2020, de l’Inseee, du 27 février 2020 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4277898?sommaire=4318291
  2. “Critères ESG” qu’est-ce c’est ?, du Label ISR : https://www.lelabelisr.fr/anstyq/criteres-esg/

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X
%d blogueurs aiment cette page :