Les Chefs culinaires du Collège Culinaire de France se tournent vers Bordeaux

college-culinaire-bordeaux-business

Les Chefs culinaires du Collège Culinaire de France se tournent vers Bordeaux

Les Chefs du Collège Culinaire de France ont identifié plus de trente Restaurants de Qualité à Bordeaux et ses environs. Ainsi Bordeaux continue d’attirer l’attention grâce à son art de vivre bien particulier.

Le Collège Culinaire de France labellise trente restaurants à Bordeaux et ses environs

La démarche des Chefs culinaires du Collège Culinaire de France est de mettre en avant les restaurants de qualité présents à Bordeaux, qualifiés avec un label « Restaurant de qualité ». Les restaurateurs de qualité sont des passionnés de leur métier, de leur domaine. Les Producteurs et artisans de Qualité portent une attention particulière à leurs produits, à leur art et leur savoir-faire. C’est pourquoi il est intéressant de leur donner de la visibilité, pour qu’ils puissent partager et transmettre leurs connaissances et leur amour de la restauration de qualité. Le label mesure et suit les engagements pris par le restaurateur. Les engagements ne prennent pas en compte exclusivement la qualité des produits mais aussi la pratique d’un savoir-faire ancien ou les engagements liés au respect de l’environnement.

Les Chefs culinaires qui ont créé le label soutiennent des valeurs qui leurs sont chères. L’indépendance : que les restaurateurs soient leurs propres acteurs, qu’ils puissent être libres de s’exprimer, la transparence sur l’origine des produits et sur les méthodes de production mais aussi d’être engagés dans le combat et le respect pour la nourriture saine et respectueuse. L’essentiel dans ce corps de métier, d’être passionnés et responsables. Le partage, à travers la convivialité et le plaisir que les clients éprouvent avec les plats, la coopération entre les différents acteurs de la chaîne de production et de création est aussi pris en compte. La diversité est aussi prise en compte: il faut que les plats créent un émerveillement ou une certaine curiosité.

Il n’y a pas de cuisine de qualité sans produit de qualité. Il n’y pas de produit de qualité sans transparence sur l’origine des produits et sur les méthodes d’élevage et de culture. Derrière chaque produit et chaque restaurant de qualité, il y a l’histoire d’un homme et d’un territoire. – Les convictions des Chefs

Un engagement pour la restauration de qualité en France

Depuis cinq ans, les Chefs du Collège Culinaire de France remettent des prix à des restaurateurs partout en France qui se battent pour préserver les savoirs-faire culinaires, et aussi les restaurateurs qui cherchent à innover et revisiter leur art. Ces restaurateurs ne sont pas forcément connus, étoilés ou ne cuisine pas forcément des plats du terroir. Grands restaurants, bistros, auberges ou grandes tables, tous sont susceptibles d’être labellisé par le Collège Culinaire de France.

Aujourd’hui, ce sont 1500 établissements qui sont intégrés dans le réseau du Collège Culinaire, et les Chefs ont décidé de se tourner cette année vers Bordeaux qui regroupe tous les atouts d’une ville à haut rang culinaire. Le département compte déjà 30 restaurants de Qualité Accessibles, désigné par le Collège Culinaire.

Bordeaux de nouveau récompensée pour son art de vivre

L’année dernière déjà, Bordeaux avait été élue comme « la ville où l’on mange le mieux au restaurant » par Atabula, devant Paris et Lyon. Bordeaux compte 42 tables recensées dans le guide Gault & Millau, 26 au guide Michelin, treize restaurants membres du Collège Culinaire de France et douze maîtres-restaurateurs. Pour cette élection, Atabula a comptabilisé le nombre de grands restaurants et le nombre de restaurants de qualité, puis a divisé ce résultat par le nombre d’habitants. Aujourd’hui, de plus en plus de grands chefs viennent ouvrir leur restaurant dans la métropole girondine, à l’instar de Gordon Ramsay ou de Philippe Etchebest, pour les plus médiatiques.

Beaucoup de chefs trouvent actuellement un terrain d’expression important sur Bordeaux. […] Entre 2014 et 2015, le tourisme a généré 900 millions de chiffre d’affaires et l’on sait que la partie hôtellerie et restauration est la plus grande bénéficiaire. 65% des visiteurs réalisent des dépenses restauration au sein de la métropole. […] J’ai le sentiment que les professionnels sont heureux. Nous sentons intensément les efforts [que les responsables municipaux et les chefs restaurateurs] ont entrepris pour améliorer la qualité de la restauration, étoilée mais pas seulement. – Stephan Delaux, adjoint au maire de Bordeaux.

 

Bordeaux attire une nouvel fois les regards pour sa culture et son art de vivre. Une bonne nouvelle qui récompense les efforts menés par de nombreuses personnes dans la métropole. Espérons que cet engouement qui se prolonge pour Bordeaux ne lui nuise pas au long terme.

 

Yoann SAGET – Bordeaux Business

 

Sources :

Palmares Atabula

Restaurant de qualité.fr

 

 

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X