Les chocolats de l’hôtel Ha(a)ïtza, des douceurs pour Pâques

Les chocolats de l’hôtel Ha(a)ïtza, des douceurs pour Pâques

Tous les ans, Pâques est une fête attendue des petits et des grands. Synonyme de retrouvailles en famille ou entre amis, les plus joueurs partent à la recherche des chocolats qui se cachent un peu partout dans les jardins. Les plus rêveurs attendent avec impatience de voir les décorations des vitrines des pâtisseries et des chocolateries, alors que les plus gourmands dégustent les oeufs. Pour cette nouvelle année, la pâtisserie de Famille de l’hôtel Ha(a)ïtza a mis en avant une collection d’oeufs en chocolat inédite.

 

 

Pâques, une occasion de revisiter le chocolat

 

Alors que les plus grandes marques rivalisent sur le marché de la chocolaterie, les pâtisseries et les chocolateries ont une fois de plus mis toute leur énergie dans la confection d’oeufs. En 2018, Pâques représentait 366,5 millions d’euros dépensés par les consommateurs français. Ils sont alors près de 63 % à préférer le chocolat par rapport à son goût, alors qu’à peine plus de 40 % prêtent attention à la marque ou aux promotions. Et si Ferrero est en tête du marché, les petits producteurs mettent les plats dans les grands lors de cette période si attendue.

Pour cette occasion, l’hôtel Ha(a)ïtza, situé à Pyla sur Mer non loin d’Arcachon, a décidé de dévoiler une nouvelle collection réalisée au sein de sa pâtisserie familiale, tenue par Antony Prunet, l’un des pâtissiers les plus prometteurs de France. Il a en effet travaillé avec de grands chefs étoilés et a notamment gagné le championnat du monde de cannelés en 2012. Pour ce week-end festif, le pâtissier a décidé de relever un défi : celui de replonger les plus grands gourmands dans les souvenirs de leur enfance.

Pour cela, Antony Prunet a réalisé quatre oeuvres chocolatées et gourmandes. Chaque oeuf est alors surmonté d’un ruban où l’on peut apercevoir une écriture cursive qui rappellera sans doute aux gourmands celle des maîtresses lorsqu’ils allaient à l’école. Des couleurs douces rappellent également cette enfance et évoquent « l’amour » (le rose), « l’océan » (le bleu), « le soleil » (le jaune) et « les pins » (le vert). De quoi raviver des souvenirs heureux au détour d’une dégustation sucrée festive.

Lorsque les adeptes du chocolat goûtent ces oeufs de Pâques, ce sont de multiples saveurs qui éveillent leurs palais : chocolat noir Vénézuélien ou Péruvien, saveurs florales acidulées et cacaotées, ganache pralinée, amandes et noisettes caramélisées, vanille, chocolat au lait croustillant et lait Péruvien… Toutes ces saveurs sont renfermées dans des petits oeufs fourrés cachés à l’intérieur même de l’oeuf chocolaté.

 

 

L’Hôtel Ha(a)ïtza, un établissement au coeur du tourisme

 

A travers l’hôtel Ha(a)ïtza, fondé en 1930 par Louis Gaume, la pâtisserie familiale accueille ses clients dans un cadre invitant au voyage. Décor poétique et marbre lumineux, l’expérience au sein de ces murs rappellent l’ambiance qui découlent de l’établissement : surréaliste, enfantine, calme, familiale. Le mobilier rend la pâtisserie charmante et donne envie de s’y poser pour boire un thé. C’est à travers celle-ci que le chef Antony Prunet exerce son métier avec un savoir-faire professionnel. Chaque jour, il invite les clients, habitués et passants à découvrir et redécouvrir les pâtisseries mythiques que tout le monde connaît : Paris Brest, mille-feuille, baba au rhum ou cannelés. Le tout est à déguster sur place ou à emporter sur la plage arcachonnaise.

Situé près d’Arcachon, l’hôtel Ha(a)ïtza offre la possibilité de rejoindre rapidement le Bassin. Dès lors, les touristes peuvent se promener le long de la plage en découvrant une multitude de boutiques, restaurants et loisirs. Alors que les plages de l’Aquitaine ont attiré pas moins de 10 millions de visiteurs durant l’été 2017, le Bassin d’Arcachon est un lieu touristique très prisé, à deux pas de la dynamique Métropole bordelaise. Il possède un réel potentiel économique, social et culturel qui attire de plus en plus de public pour leurs vacances. Situé à environ une heure et demie en voiture de la ville de Bordeaux, le Bassin d’Arcachon offre aujourd’hui une multitude de loisirs pour tous les âges. La proximité entre l’hôtel Ha(a)ïtza, le Bassin d’Arcachon et Bordeaux permet aux touristes de visiter les lieux et de découvrir le Sud à travers sa richesse. Une réelle opportunité d’attirer une nouvelle clientèle pour l’hôtel Ha(a)ïtza, qui en 2016 s’est refait peau neuve : salle de conférence, spa, service luxueux. Tout est mis à disposition des clients pour leur confort. Le restaurant de l’établissement est tenu par l’ancien Chef du Grand Hôtel de Bordeaux, Stéphane CARRADE, doublement étoilé. L’Hôtel Ha(a)ïtza se place donc dans la lignée des établissements gastronomiques et hauts-de-gamme, avec des produits nobles travaillés dans le respect le plus strict de la cuisine et de la pâtisserie Française.

 

Si l’hôtel Ha(a)ïtza est avant tout un établissement accueillant, il propose de nombreux services pour répondre aux demandes et aux besoins de sa clientèle. Cependant, à travers cette nouvelle édition de Pâques, l’établissement a su convaincre les plus gourmands avec ses créations chocolatées. Elles replongent les adeptes tout droit en enfance durant quelques bouchées, de quoi ravir les papilles des petits comme des grands. A travers les quatre déclinaisons, les oeufs de la pâtisserie familiale ont de quoi convaincre le public, qui reviendront sûrement à l’hôtel pour profiter d’autres gourmandises avec la dimensions gastronomique en plus.

 

Sandy PENISSARD – BORDEAUX Business

 

https://www.lsa-conso.fr/paques-decouvrez-les-chiffres-cles-des-chocolats-infographie,284891

http://haaitza.com/

Communiqué de presse – Hôtel Ha(a)ïtza : La Pâtisserie de Famille d’Antony Prunet

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X