Les innovations de santé promettent une meilleure qualité de vie aux patients français

Les innovations en santé : l'e-santé et la télémédecine notamment favorisent une meilleur qualité de vie pour les Français

Les innovations de santé promettent une meilleure qualité de vie aux patients français

Les Français sont globalement des habitants en bonne santé comparé aux pays de niveau de richesses similaire, selon le rapport de santé de 2017 de La Santé Publique en France et de la DREES (Direction de la Recherche, des Étude, de l’Évaluation et des Statistiques) (1). En effet, les Français bénéficient d’une espérance de vie plutôt élevée. Elle était de 85 ans pour les femmes et de 78,9 ans pour les hommes en 2015. L’espérance de vie des Français ne cesse d’augmenter et est même l’une des plus élevées parmi les pays européens (1). Pourtant, deux types de maladies persistent. Il s’agit des cancers et des maladies cardio-vasculaires. Les recherches pour trouver des solutions pour contrer ces maladies s’affinent de plus en plus. Il existe déjà aujourd’hui une solution d’amélioration de la qualité de vie pour les personnes atteintes de maladies cardiaques grâce au développement de la télémédecine. 

La télémédecine : nouvelle stratégie de santé nationale

“La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Telle est la définition de la santé de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) (1). 

Alors que l’espérance de vie des Français augmente chaque année, la santé rencontre de nouveaux facteurs contre lesquels lutter. Ces facteurs sont liés à des épidémies de grippe ou des problèmes respiratoires dues à des événements météorologiques tels que la canicule ou des conditions climatiques hivernales (1). 

L’augmentation de l’espérance de vie permet malheureusement également une résistance des maladies chroniques. Ces dernières ne cessent de croître (1). En effet, le vieillissement des personnes induit l’accumulation d’une non-activité, d’obésité, de tabagisme prolongé, etc… qui lui même influe sur l’augmentation des maladies tels que les cancers et les maladies cardio-vasculaires. Selon le rapport de santé de 2017 de La Santé Publique en France et de la DREES (1), sur 576 000 décès recensés en 2013 en France, les cancers étaient responsables de 27,6% de ces décès et les maladies cardio-vasculaires l’étaient de 25,1%. 

Pour pallier à ces maladies, la consommation des soins et des biens médicaux en France a donc fortement augmenté. En effet,  en 2016, la consommation des soins et biens médicaux s’élevait à 153,9 milliards d’euros. En 2017, elle était de 199,3 milliards d’euros selon l’INSEE (2). 

Le premier consommateur national de ces biens et soins médicaux se trouve être les soins ambulatoires. “Les soins ambulatoires (ou soins de ville) comprennent les soins effectués en cabinet de ville, en dispensaire, centres de soins ou lors de consultations externes d’établissements hospitaliers publics ou privés.” selon l’INSEE (3). 

Les soins ambulatoires étant les soins les plus sollicités, la France souhaite booster leurs capacités. L’une des solutions de la santé nationale pour ce secteur s’appelle la télémédecine. 

Selon la définition de l’OMS de 1997, la télémédecine est “la partie de la médecine qui utilise la transmission par télécommunication d’informations médicales (images, comptes-rendus, enregistrements, etc.), en vue d’obtenir à distance un diagnostic, un avis spécialisé, une surveillance continue d’un malade, une décision thérapeutique” (4).

La télémédecine permet de révolutionner la stratégie de la santé nationale. Elle apporte confort, soutien et sécurité aux patients de tout âge. En effet, la télémédecine permet de faciliter les échanges entre les patients et les soignants. Les patients sont rassurés avant une hospitalisation par exemple, et les soignants peuvent garder un suivi détaillé de leurs patients.  

A Bordeaux, cette solution de télésuivi en chirurgie ambulatoire a été adoptée et fortement   développée.

L’efficacité des solutions e-santé à Bordeaux

Bordeaux reconnaît la performance des nouvelles innovations e-santé. La ville est même le foyer d’origine de l’une d’elles : la plateforme Satelia. 

Créée en novembre 2017 par Nicolas Pages, interne en anesthésie-réanimation au CHU de Bordeaux, Satelia est née d’une volontée de rassurer les patients avant leur hospitalisation et d’en assurer leur suivi après. 

La plateforme Satelia a été conçue dans le but de convenir aux patients de tout âge. En effet, son fonctionnement est très simple, permettant ainsi une prise en main rapide. L’utilisation de chaque type d’utilisateur a été pensée puis appliquée. En effet, pour un patient dit “connecté”, un lien provenant de l’hôpital où a eu lieu ’hospitalisation est envoyé par sms. Ce dernier dirige vers une web application où se trouve un questionnaire de huit questions. Le patient peut également naviguer sur la web application afin d’y trouver des vidéos courtes qui peuvent l’informer sur certaines maladies. 

Pour un patient “non-connecté” qui ne dispose pas d’internet par exemple, le suivi est tout de même assurer mais cette fois-ci par téléphone. En effet, un(e) infirmier(e) le contacte par téléphone pour remplir le questionnaire. 

Du côté des soignants, ils disposent d’un tableau de bord répertoriant le suivi de l’état des patients où figurent le détail de leurs constantes et leurs éventuelles complications. 

Satelia rassemble à elle seule des outils digitaux simples, fiables et sécurisés qui permettent de soulager les patients et d’assurer leur suivi post-hospitalisation pour prévenir de toute complication. 

Ces solutions e-santé permettent notamment d’améliorer le confort et qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques et cardiaques qui nécessitent un suivi très régulier. 

La France, qui est à la recherche de solutions pour lutter contre certaines maladies comme les maladies chroniques et cardiaques, semblerait trouver un début de résultat via les technologies numériques. Ces dernières offrent des possibilités nouvelles d’accès aux soins, de suivis mais aussi d’organisations des soins. De nos jours, de nombreuses avancées sont permises grâce au numérique. Le domaine de la santé peut également en profiter via notamment la télémédecine. Simple d’utilisation, rapide et pratique, la télémédecine est en plein essor, et c’est un vrai progrès ! En effet, grâce à elle, des milliers de personnes peuvent profiter de nouveaux services leur apportant soutien et sécurité. 

Kim GABORIEAU – BORDEAUX BUSINESS

Sources

https://satelia.eu

  1. Rapport 2017 de L’état de santé de la population en France de La Santé Publique en France et de la DREES : https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/esp2017.pdf
  2. Tableau de l’économie française de l’INSEE, de 2019 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3676713?sommaire=3696937
  3. Soins ambulatoires, définition de l’INSEE du 13/10/16 : https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1401
  4. La place de la télémédecine dans l’organisation des soins du Ministère de la Santé et des Sports de novembre 2008 : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_final_Telemedecine.pdf
Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X