journées de l'économie sur le plan de relance, la relance verte ou encore le paiement de la dette

Les Journées de l’Économie, voir le monde autrement, dès aujourd’hui

Dernière mise à jour:

La treizième édition des Journées de l’Économie (Jéco) se concentre cette année sur les grands enjeux induits par la situation économique et sanitaire actuelle. A travers 49 conférences, cet événement lyonnais d’envergure nationale attire chaque année davantage de monde. En 2019, les Journées de l’Économie avaient reçu pas moins de 50 000 participants. Cette année, le format varie légèrement avec des conférences en live, Covid oblige. Toutefois l’événement ne perd pas de vue son objectif et sa raison d’être, plus vivante que jamais. Aussi tournera-t-il autour de la question « réinventons le progrès ensemble » (1). Il passera au crible les phénomènes économiques et sociaux générés par la crise du Covid-19. 

Aider à court terme, investir dans la durée : l’équation incertaine de la solidarité face à l’efficience

A l’heure actuelle, les Etats ont surtout cherché à réagir dans l’urgence pour soutenir l’économie à court terme. Toutefois, les enjeux se trouvent ailleurs puisque la situation risque de s’éterniser encore de longs mois. Aussi, c’est tout une stratégie de restructuration de l’économie qui est à mettre en oeuvre. Tendant à la fois à maintenir les actions de protection sociale autant qu’à dessiner le nouveau visage de l’économie pour préparer l’avenir.

Un jeu d’équilibriste entre solidarité et pérennité économique qui nécessite un bon dispositif d’aides sociales, une politique redistributive efficace et un taux de pauvreté raisonnable. Ajoutons à cela les enjeux liés à la transition énergétique qu’on ne peut plus ignorer, un affaiblissement de l’emploi, une frilosité des investissements et de l’innovation et une prévisible tension fiscale… Les coûts économiques de cette crise vont donc au-delà du simple soutien.

Ainsi, conscients que cette épreuve doit aussi être l’opportunité de changements profonds, les Etats de l’UE s’accordent sur un plan de relance verte (2). L’effort de relance de l’union européenne s’élève désormais à 2 364,3 milliards d’euros. Il comprend les 750 millions votés le 21 juillet dans le cadre de l’instrument Next Generation EU ; 1 074,3 milliards d’euros de budget pour la période 2021-2027 pour soutenir les investissements dans la transitions numérique et énergétique ; ou encore les 540 milliards d’euros déjà en place pour les filets de sécurité des travailleurs, des entreprises et des États membres.

relance économique, transition numérique et écologique pour soutenir les TPE et PME
Le plan de relance verte de l’Union Européenne vise notamment à accélérer la transition numérique et énergétique, et à soutenir les TPE – PME qui maillent l’économie.

La stratégie du pansement économique, qui paiera la dette ?

Rien qu’en France, le plan de relance annoncé en septembre 2020 prévoit 100 milliards d’euros pour redresser l’économie nationale. Une aide qui s’adresse aussi bien aux particuliers, qu’aux entreprises et aux collectivités (3). Ici aussi, les axes vont dans le sens de la politique européenne : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. Aide à l’embauche des jeunes, formation, activité partielle, investissement dans la transformation, connectivité des zones rurales, renouvellement urbain… Les champs d’actions sont multiples pour passer le cap sur tous les fronts. A cela s’ajoute les dispositifs d’aides régionaux comme le fonds de solidarité national. La Région Nouvelle-Aquitaine y contribue à hauteur de 38 millions d’euros pour soutenir les entreprises (4).

Malgré les montants impressionnants levés, le visage de la finance semble s’apprêter à changer profondément. Difficile à ce jour de savoir à qui incombera le remboursement de la dette creusée dans tous les pays du globe. Avec la meilleure volonté du monde, il paraît délicat de compter sur un renflouement des caisses par les biais traditionnellement utilisés. Sauf à rentrer dans une période d’austérité qui mettrait un nouveau coup de frein à une éventuelle reprise économique comme cela avait été le cas en 2008.

Sources

  1. Dossier de presse “Les Journées de l’Économie – 17, 18, 19 novembre 2020 – Lyon”
  2. “COVID-19 : réaction de l’UE face aux répercussions économiques”, Consilium Europa 
  3. Plan de relance, Economie.gouv
  4. Les aides aux entreprises et associations, Entreprises en Nouvelle-Aquitaine
Plus d'articles
Drive achat bouteilles vin
Bordeaux : Le Vin se met au Drive
X