Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Les nouvelles mobilités des cadres

  /  Brèves   /  Les nouvelles mobilités des cadres
Main deplace carré de bois recrutement

Les nouvelles mobilités des cadres

64% des Français considèrent qu’ils changeront trois fois de métier au cours de leur vie professionnelle, selon une étude menée par l’IFOP (1). Un changement géographique peut être facteur décisionnaire d’une mobilité. Afin de profiter d’un élargissement des responsabilités et/ou d’une promotion hiérarchique, les cadres profitent d’une mobilité interne ou externe. La Covid-19 est responsable d’une chute d’offres d’emploi. Cette dernière impacte les opportunités offertes par la mobilité professionnelle. Dans une nouvelle quête de sens au sein de l’environnement professionnel, les entreprises offrent de nouvelles propositions de mobilités internes.

Donner du sens à son emploi

Il y a 40 ans la conviction portée par un emploi n’est plus la même qu’aujourd’hui. Un nouveau modèle de marques prend de l’ampleur : la marque employeur. Avant le mode de vie était alors basé sur des besoins plus primaires. La qualité et le confort de vie au travail ne faisaient pas partie des critères à cocher dans la recherche d’un emploi. Désormais, les habitants de l’hexagone sont en quête de sens au sein de leur travail. C’est pourquoi, la marque employeur attire. Les entreprises séduisent désormais par leur lieu de travail, leur management et leur fidélisation. Elles deviennent même une partie intégrante de la vie de leurs salariés. Google, par exemple, met à disposition des crèches, des restaurants, des espaces de détente, etc… aux membres de l’équipe. C’est ainsi qu’elle est devenue l’une des marques les plus attrayantes.

Pour sauter le pas et décider de devenir un acteur de la mobilité professionnelle, certains critères sont plus décisionnaires que d’autres. L’aspiration à une rémunération plus élevée est fortement appréciée. Donner du sens à son travail et avoir un meilleur équilibre de vie sont deux critères qui gagnent énormément de terrain également dans l’esprit des Français. La mobilité interne offre généralement cette hausse de rémunération recherchée, ainsi qu’une promotion hiérarchique. La mobilité externe, quant à elle, ne garantit pas forcément une augmentation de salaire mais apporte un gain de responsabilités qui est un vrai facteur de stimulation professionnelle. 

Avec la Covid-19, la mobilité externe impactée

De nombreuses opportunités sont apportées par la mobilité professionnelle. Cependant, le monde du travail est actuellement bouleversé par la crise de la Covid-19. Selon une étude de l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres), les offres d’emploi en France vont chuter de 34% au 1er septembre 2020, tous secteurs et métiers confondus. Cela impacte évidemment les alternatives professionnelles de chacun. Les cadres sont ainsi moins enclins à changer de poste dans une entreprise extérieure à la leur. La sécurité de rebondir sans difficulté s’appréhende actuellement d’un nouvel œil. C’est pourquoi, bien que la mobilité interne soit plutôt stable ces dernières années, elle pourrait offrir les modalités similaires à la mobilité externe, tout en s’assurant de garder un emploi. “Début 2020, près de 7 cadres sur 10 envisageaient de modifier leur parcours professionnel dans les trois prochaines années.” selon cette même étude. La Covid-19 risque de transformer ce désir de mobilité externe en interne. Une alternative que les entreprises pourraient accueillir avec intelligence. En effet, c’est le moment idéal pour fidéliser ses salariés et de leur apporter sécurité, confort et élargissement de responsabilités.

Les Français sont davantage attentifs aux opportunités professionnelles que leur prodiguent leur emploi. Ils hésitent beaucoup moins à changer de poste voire même d’entreprise pour leur épanouissement personnel. La dimension du travail n’est plus la même qu’il y a plusieurs décennies. La mobilité interne et externe permettent ce changement. Cela induit alors une restructuration de la façon de manager ses équipes. Le marché du travail en France glisse ainsi doucement dans un processus où c’est la demande qui croise l’offre, et de moins en moins l’inverse. 

Sources

Etude  « Panorama 2020 des mobilités professionnelles des cadres » d’APEC, du 9 juillet 2020

APEC : www.apec.fr/

  1. Étude menée par l’IFOP pour Monster en 2017, auprès d’un échantillon de 1000 individus actifs de plus de 18 ans 

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X