Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Les startups françaises, nouvelle opportunité économique

  /  BRÈVES   /  Les startups françaises, nouvelle opportunité économique
Nouvelle opportunité économique en France : l'essor des startups.

Les startups françaises, nouvelle opportunité économique

Mis à jour le 6 octobre 2020. La France était le premier pays européen en matière de startups, d’entreprises à forte croissance dans le secteur des technologies en 2018 (1). Le pays accorde une chance aux grands projets neufs et innovants des jeunes entreprises. Ces jeunes entreprises à forte croissance âgée de quatre ou cinq ans prennent le qualificatif de « gazelle » selon l’INSEE (2). Ces dernières se délocalisent de plus en plus à l’étranger et notamment en Amérique du Nord

Des startups bordelaises étendent leur marché à la poursuite du “big dream” américain

Anciennement appelé Ubi i/o, l’accélérateur de business français aux Etats-Unis, conçu par Business France, est devenu Impact USA en 2017. Il permet d’accélérer le développement de jeunes entreprises “startups” françaises dans la Silicon Valley et la Silicon Alley. Chaque année, ce procédé sélectionne des projets innovants et prometteurs de jeunes entreprises pour les lancer sur le marché économique américain. Lieu propice aux innovations, la Silicon Valley, située au sud de la baie de San Francisco en Californie, accueille de nombreuses startups et entreprises internationales spécialisées dans la technologie chaque année. Apple, Facebook et Google qui sont devenus aujourd’hui des monstres économiques internationaux, ont débuté leur aventure et conquête du monde dans le creux de la Silicon Valley.  Cette année, c’était le tour de la startup bordelaise Dronisos d’être sélectionnée par l’accélérateur de business Impact USA pour passer 10 semaines dans le modèle économique de la Silicon Valley. 

Dronisos, rêve et spectacle technologique

Dronisos, qui se qualifie comme leader européen des spectacles de drones en intérieur et en extérieur, a décidé de poursuivre son ascension économique sur le marché économique américain. Créée en 2016, la startup bordelaise est la première à se positionner sur le marché des spectacles à l’intérieur et à l’extérieur pour des parcs d’attraction et des grands événements. Elle travaille notamment pour effectuer des représentations de drones pour Airbus, le Futuroscope et Warner Bros. 

Après avoir eu l’opportunité de passer 10 semaines aux Etats-Unis grâce à Impact USA, la jeune startup bordelaise a eu l’occasion d’étudier le fonctionnement du marché américain et de rencontrer de potentiels clients. Dronisos entend s’implanter davantage sur le marché américain. 

Ses projets à poursuivre dans les terres américaines se découpent en deux étapes. La première consiste en l’ouverture d’un bureau en Floride, à Orlando, qui est une ville phare de l’économie mondiale autour des spectacles et du divertissement. Dronisos a également pour ambition de lancer un centre de formation de pilotage de drones dans le Kentucky. 

Dronisos n’est qu’un startup française de plus à avoir eu les ressources et aides nécessaires pour mener ses projets à bien. De nombreuses autres n’attendent que de réaliser le même parcours. Le France sera là pour les épauler. 

Réunion équipe jeunes start up
Les startups attirent des entrepreneurs plutôt jeunes, aux alentours de 35 ans.

La France, pays « recordman » de startupers

La France a atteint un nouveau record en terme de créations d’entreprises durant l’année 2018. En effet, “691 000 entreprises ont été créées en France, soit 17 % de plus qu’en 2017”, selon l’INSEE (3). De plus, les créateurs des entreprises dites “individuelles” sont toujours aussi jeunes. La moyenne d’âge des créateurs tourne autour de 35 ans. Les moins de 30 ans augmentent légèrement, à 38% (3). 

Les secteurs les plus plébiscités par les startups sont majoritairement les activités de conseil (3). Le secteur d’information et de communication est également très prisé par les jeunes créateurs. En effet, la moyenne d’âge y est de 32 ans, selon l’INSEE (3). 

Les startups françaises sont en hyper croissance. Selon le Baromètre 2017 de La France Digitale (4), leur chiffre d’affaires a augmenté de 33 % pour atteindre 5,3 milliards d’euros.

Une croissance impulsée par la volonté politique française

Leur croissance et fort développement s’explique par l’implication du pays dans le soutien de l’émergence des nouvelles technologies. En effet, de nombreuses startups françaises réalisent des levées de fonds conséquentes. Ainsi, “le fournisseur de solutions de réseaux et services pour les objets connectés Actility qui a levé 71 milliards d’euros. Ou encore le spécialiste du partage de fichiers en ligne Oodrive qui a levé 65 milliards d’euros. Enfin, spécialisé dans le secteur du bricolage et du jardinage, ManoMano a réalisé une levée de fonds de 60 milliards d’euros” (5).

La France ne néglige pas le pouvoir financier et économique que ses startups peuvent rapporter au pays. Elle n’hésite donc pas à mobiliser les ressources nécessaires à leur bon développement. En effet, des “accélérateurs de business” (comme Impact USA) ont été créés spécialement dans le but d’accompagner les jeunes pousses. Ils les propulsent également au sein d’un modèle économique étranger. Le marché préconisé est celui des Etats-Unis, avec l’impulsion de la Silicon Valley et de la Silicon Alley.

Un mouvement qui va s’accentuer avec le plan de relance covid-19

Pour relancer l’économie française face à la pandémie, au-delà des investissement écologiques ou industrielles, le secteur du numérique, traditionnellement fortement pourvoyeur de startups, va bénéficier également d’un appui massif. L’Etat français prévoit ainsi d’investir près de sept milliards d’euros au cœur du numérique. Et cela, ne l’espace de deux ans seulement. Parmi les actions menées, un soutien au développement de l’Intelligence Artificielle, un financement partiel de la robotisation industrielle, ou encore l’accélération de la transformation numérique. Les dispositifs seront lancés progressivement dès octobre 2020. Dans ce cadre, pour accélérer la transformation numérique des TPE, PME, FranceNum va réactiver ses « activateurs ». Acteurs privés comme publics, ils pourront dispenser audit et conseil aux PME soucieux d’avancer. Le Plan de relance en dévoile les principales lignes aux pages 153 et 154. Il prévoit notamment « La sensibilisation et les accompagnements collectifs des TPE et PME de tout secteur à la numérisation, via les actions de France Num ».

Sources :

Communiqué Dronisos

(1) The FT 1000: the complete list of Europe’s fastest-growing companies de Financial Times de 2018

(2) Les entreprises en forte croissance de Nicolas Bignon et Marc Simon, 14 novembre 2018

(3) Les créations d’entreprises en 2018 de Hugo Gourdon, 29 janvier 2019

(4) Le Baromètre 2017 sur La Performance Économique et Sociale des Startups Numériques en France , France Digitale

(5) La France, pays de startupers de Business France de 2018

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X
%d blogueurs aiment cette page :