Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business… Actualités économiques de la région Bordelaise.

Contactez-nous :

BORDEAUX Business

  /  BRÈVES   /  L’essor des plaques gravées professionnelles sur le marché du travail libéral
L'essor des plaques gravées professionnelles sur le marché du travail libéral

L’essor des plaques gravées professionnelles sur le marché du travail libéral

Les plaques gravées professionnelles sont des outils indispensables à la visibilité des acteurs de certains métiers. Le monde libéral est principalement touché. En effet, les médecins libéraux par exemple, ont besoin d’un support en l’occurrence une plaque, où sont renseignés leur nom, prénom et titre de la profession. De plus, le libéralisme ne cesse de se développer entraînant ainsi une demande plus importante de création de plaques professionnelles qui sont indispensables dans ce secteur. Cependant, la présence de ces plaques est réglementée par la loi française. Certains établissements, pour être conformes, doivent consulter les normes concernant leur profession pour avoir une plaque qui permet de les identifier auprès du public et de leurs patients.  

La conformité des plaques professionnelles renforcée

La pose d’une plaque professionnelle n’est pas obligatoire par la loi française mais possède différentes normes à respecter selon la profession exercée. 

Tout comme les enseignes commerciales, les plaques professionnelles doivent suivre des réglementations pour être conformes. 

Les enseignes commerciales sont réglementées par rapport notamment à l’emplacement et à leur taille. Certains sont mêmes totalement interdites comme les enseignes lumineuses et clignotantes qui sont uniquement autorisées pour les pharmacies et les services d’urgence, selon le Service Public (1). 

Une plaque gravée qui participe à la visibilité d’une société ou qui véhicule l’image de votre entreprise est soumise elle aussi à une réglementation. Ces normes peuvent concernées le format de la plaque, sa matière voire même son contenu. 

Il existe cependant des divergences entre plaque professionnelle de société et plaque gravée pour une profession libérale.

Chaque plaque professionnelle, peu importe le corps de métier, doit comporter le nom et la profession de l’individu. 

Concernant la matière de celle-ci, elle varie selon le métier. Par exemple, les professionnels du droit tels que les avocats ou les notaires doivent avoir une plaque en laiton. 

Le format de la plaque diffère également d’un secteur d’activité à un autre. Les professions médicales ne sont généralement pas confrontées aux mêmes normes que les professions liées à la justice par exemple. En effet, une plaque professionnelle médicale est souvent plus grande afin de favoriser sa visibilité.

Concernant le contenu d’une plaque, il est interdit d’y graver des informations publicitaires, toute profession confondue. Elle est uniquement conçue dans le but de donner des renseignements du professionnel à ses patients ou clients. 

Il est parfois possible que le propriétaire de l’immeuble où se trouve le cabinet d’un professionnel impose également la couleur et la fixation sur la façade de la plaque.

Il est alors fortement conseillé aux professionnels de se renseigner auprès de la mairie de leur ville pour savoir quelles sont les normes adoptées concernant leur profession en fonction de la ville où ils l’exercent. 

Une fois l’ensemble des paramètres de conformité pris en compte, il est possible de faire graver et personnaliser sa plaque en ligne. C’est le cas du site https://gravure-plaque.com/, spécialiste graveur et graphiste depuis 15 ans sur plexiglass. 

Allié des professionnels, il se trouve que le plexiglass possède un bon nombre d’avantages dans la conception d’une plaque gravée. En effet, c’est un matériau inaltérable, robuste et souple. Résistant aux rayures, il permet à une plaque professionnelle de se fixer à l’intérieur d’un bâtiment comme à l’extérieur. 

Une plaque gravée en plexiglass permet également d’avoir un résultat esthétique avec un aspect brillant et existe dans un large panel de coloris. C’est pourquoi le plexiglass est l’un des matériaux les plus prisés des professionnels libéraux, qui sont d’ailleurs de plus en plus nombreux en France.

Le libéral facilite la multiplication des métiers nécessitant une plaque professionnelle

La profession libérale se rassemble de plus en plus en groupe. En effet,  plus de 60 % des médecins généralistes libéraux exercent désormais en groupe, avec d’autres médecins ou des paramédicaux, selon le quatrième Panel des médecins généralistes réalisé auprès de 3 300 praticiens (2).

Cette activité de groupe peut faciliter le rassemblement des plaques gravées. En effet, l’emplacement des plaques est rassemblé en un seul point contre plusieurs plaques à différents endroits si les professionnels de santé d’une même ville ou d’un même immeuble décidaient de ne pas se regrouper. 

Les normes concernant le format, la couleur ou l’emplacement des plaques peuvent alors être plus facilement accommodées. L’union fait la force !

Les principaux métiers nécessitant une plaque gravée professionnelle sont majoritairement les médecins. Ces derniers ne sont pas confrontés à des normes spécifiques de matériaux par le Conseil de l’Ordre des Médecins. Il est très commun de voir une belle plaque gravée pour mettre en valeur les informations du médecin consulté à sa porte ou dans l’entrée de son cabinet.

Il en va de même pour les ostéopathes et les kinésithérapeutes qui travaillent énormément également dans le domaine du libéral.

Il existe divers outils pour véhiculer son image ou participer à sa visibilité professionnelle. L’une d’entre elles qui est l’une des plus plébiscitées par le domaine médical ou encore celui de la justice se trouve être la plaque gravée professionnelle. Avec la multiplication des métiers de ces secteurs d’activité, les plaques gravées sont en plein essor. Indémodables et conformes à la loi française, les plaques gravées professionnelles représentent une solution très adéquate, soignée et esthétique. 

Kim GABORIEAU – BORDEAUX BUSINESS 

Sources

  1. Enseignes commerciales du Service Public, du 7 mai 2019 : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F24357 
  2. Plus de 80 % des médecins généralistes libéraux de moins de 50 ans exercent en groupe de DREES, du 7 mai 2019 : https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/plus-de-80-des-medecins-generalistes-liberaux-de-moins-de-50-ans-exercent-en
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X