L’industrie du Yachting s’invite sur la Garonne

Vue du ciel de super yachts stationnant dans un port

L’industrie du Yachting s’invite sur la Garonne

Alors que le Sud-Est de la France est connu pour être une attache de la culture yachting, Bordeaux s’affirme et se diversifie localement grâce à un atout naturel hors-norme : la Garonne. A l’occasion d’un séminaire organisé au mois de juin, Bordeaux Superyachts Refit a décidé de réunir les acteurs locaux de l’industrie du yachting. Bordeaux étant une destination touristique incontournable, ce cluster souhaite proposer aux propriétaires de superyachts la rénovation de leurs bateaux. Soutenu par un partenariat public-privé, des entreprises misent donc sur cette activité maritime pour dynamiser toute l’économie locale stimulé par l’essor du tourisme fluvial.

Des yachts sur la Garonne

Le cluster Bordeaux Superyachts Refit est un réseau de sociétés spécialisées dans la rénovation et la maintenance de navire. Il regroupe près de 50 sociétés pour répondre à tous types de besoins en termes de de réparation de yachts. Bordeaux Superyachts Refit, c’est également un réseau des entreprises de sous-traitance à la pointe de la technologie et des centres de formation et de recherche spécialisés dans l’industrie navale. Il découle d’une initiative d’industriels aquitains qui souhaitaient voir se développer autour des infrastructures du Grand Port Maritime de Bordeaux, dans une logique de Pôle Naval, une activité de refit et de maintenance de yachts de grande dimension et de réparation navale en direction de l’activité de croisière fluviale sur la Garonne. Le séminaire organisé au mois de juin a permis aux intervenants de partager leurs expériences pour s’approprier les codes du yachting et du luxe, très spécifiques à l’industrie de la grande plaisance. En effet, le premier obstacle à dépasser pour faire de Bordeaux un lieux iconique du yachting est celui du référencement. Assurer la présence du premier Yacht à Bordeaux est ainsi un des objectifs du cluster au travers de l’action des industriels et entreprises locales. Pourtant, le lancement de Bordeaux Superyachts Refit n’a pas été simple. Fondé en 2012, Bordeaux Superyachts Refit peine à recruter des clients.  Il y a trois ans, une étape avait été franchie avec la signature d’une convention entre Bordeaux Métropole et Bordeaux Superyachts Refit. L’objet de la convention portait sur une contribution financière de l’ordre de 25 000 euros apportée par la Métropole.

Une économie locale bordelaise marquée par une diversification d’activités à forte valeur ajoutée

Le marché du Yachting est un marché porteur. Historiquement plutôt confidentiel, il connaît un essor considérable. Depuis 2017, le marché affiche une croissance de 13% . C’est donc un secteur qui présente des opportunités business tout à fait exploitables pour la région de Bordeaux qui développe grâce à ses vignobles et à son savoir-faire un véritable luxe à la bordelaise. Cet apport est largement facilité par l’essor du tourisme fluvial. Apparu en France dans les années 1970, son potentiel de développement est important : en 2017 il a généré près de 630 millions d’euros de chiffres d’affaires sur le territoire national. A cet effet, le rapport Jacques Maillot datant de 201 avait vocation à mettre en place un plan d’action pour favoriser le développement de la croisière et du tourisme fluvial. Bordeaux était ainsi identifié comme le port stratégique pour la façade atlantique pour développer ces activités. A Bordeaux-Bacalan, Bordeaux Port-Atlantique constitue depuis 2015 un pôle naval aux Bassins à flot. A l’origine, le parc de navire venant en refit à Bordeaux était constitué de paquebots fluviaux. L’objectif est désormais de s’orienter vers des activités à plus forte valeur ajoutée, d’autant plus que la grande plaisance est le secteur d’activité le plus dynamique de la façade : sur le littoral Charentais et notamment La Rochelle, le Bassin d’Arcachon et la région de Bordeaux.

Pour le moment surtout ciblé sur la Méditerranée, le marché de la grande plaisance a toute sa place sur la façade atlantique. Pour Bordeaux Superyachts Refit,la prochaine étape de la valorisation du savoir-faire bordelais est d’assister à l’un des plus grands salons spécialisés dans le secteur spécifique des Superyachts, le Monaco Yachts qui aura lieu au mois de septembre. Une véritable occasion pour les entreprises locales de réseauter et faire connaître l’outsider bordelais parmi les plus grandes sociaux du superyachting. La reconquête de l’espace fluvial à Bordeaux en faveur du stratification d’activités vers le faut ne fait que débuter.

Justine ANGIBAUD

Sources :

Site de Bordeaux Superfyachts Refit

Rapport sur le développement des croisières maritimes et fluviales, Jean-Baptiste Cazaubon

Les Carnets du Luxe

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X