MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

Blog

BRÈVES

Neurocampus, à la pointe de la Science

15 janvier 2018, Auteur : Bordeaux Business

Les neurosciences représentent un domaine avec de nombreuses zones d’ombre, avec un très fort potentiel. Obscur, car il reste encore de nombreuses recherches à mener pour de nouvelles révolutions et des succès.

Afin de développer ce domaine, la région Nouvelle-Aquitaine a décidé de développer les startups et la recherche en investissant dans un nouveau centre, le Centre Broca.

Neurocampus, en route vers l’avenir

Inauguré en septembre 2017, ce centre collé au CHU de Bordeaux a demandé 67 millions d’euros dont 20 millions pour les chercheurs et a nécessité pas moins de 5 ans de travaux pour former le Neurocampus. L’objectif est d’attirer les startups et les chercheurs à s’y installer afin de progresser en neurosciences, car la France fait figure d’excellence dans ce domaine, avec des technologies disruptives assez poussées, permettant véritablement le progrès scientifique.

Il permet aussi de centraliser les différents acteurs dans la recherche autour du système nerveux et des fonctions associées, dans un espace totalement repensé pour que les équipes s’y épanouissent et puissent travailler dans les conditions les plus optimales possibles. Mais dans de nombreux domaines, notamment les sciences, les projets sont souvent très importants en terme de travail de recherche et de mobilisation d’équipes, mais aussi en terme d’investissements.

Ainsi, l’ouverture du Centre Broca répond à ces problématiques avec de grandes ambitions recherchées par la région. Le bâtiment, construit par VIB Architecture, répond à des contraintes spatiales et environnementales : en effet, il s’inscrit dans un espace où la place est limitée, mais aussi avec une ferme volonté de limiter les dépenses énergétiques, tout en évitant les déperditions de volumes avec une construction fonctionnelle.

Le projet Neurocampus a l’ambition de faire émerger des entreprises

Alain Rousset, président du Conseil Régional.

Afin de développer des activités spécialisées, telles que la recherche sur le système nerveux, le Neurocampus se décompose en plusieurs instituts : l’IINS (Institut Interdisciplinaire des Neurosciences), l’IMN (Institut des Maladies Neurodégénératives) ou encore le Neurocentre François Magendie. Ils permettent ainsi de rassembler les entreprises et les chercheurs qui veulent travailler ensemble, car le Centre Broca veut permettre aux startups d’y travailler, en mettant à leur disposition un espace dédié.

Une interdisciplinarité collaborative

L’autre objectif recherché par la division du Neurocampus est aussi de favoriser le travail interdisciplinaire entre les différents corps de recherche, mais aussi de mélanger les équipes à l’international. Développer la recherche en mélangeant les compétences et les méthodes pourrait permettre de véritablement révolutionner les sciences acquises par chaque équipe dans le monde, grâce notamment à la mise en place des plateaux techniques mutualisés.

Toutes ces structures permettront de pouvoir travailler de manière efficace sur le système nerveux et ses maladies. Afin de permettre aux startups d’évoluer, le Neurocampus dispose d’un incubateur, prêt à les accompagner dans leur développement, et de nombreux laboratoires avec du matériel de pointe.

L’arrivée du Centre Broca dans le Neurocampus bordelais promet une nouvelle synergie entre les chercheurs, pour progresser, ensemble, dans la recherche pour la santé…

Audrey Kozaczka – Bordeaux Business

 

Sources :

VIB Architecture

Nouvelle Aquitaine

X