Bûche Noël chocolat blanc
Source Ha(a)ïtza

Noël : la bûche comme un cadeau-douceur avec Antony Prunet, chef de la Pâtisserie, Hôtel Ha(a)ïtza

Dernière mise à jour:

La bûche est le symbole gourmand par excellence de Noël pour de nombreuses familles. De la plus traditionnelle à la glacée, il en existe pour tous les goûts. Malgré une situation délicate marquée par la COVID-19, transformant le visage des fêtes de Noël, le goût se doit de rester au rendez-vous. Antony PRUNET, chef de la Pâtisserie à l’Hôtel Ha(ai)ïtza, revisite ce dessert emblématique avec une touche haut de gamme. Un cadeau gourmand qui trouve sa place sur la table de Noël.

La bûche de Noël, création gourmande et artistique

A l’instar des Oeufs de Pâques en forme de pommes de pins, symboles du Bassin d’Arcachon, Antony PRUNET continue ses réalisations avec la bûche de Noël. Un dessert à la fois gourmand, raffiné et haut de gamme. Encore une fois, le Chef Pâtissier crée un mets d’exception, s’appuyant sur les codes du Bassin d’Arcachon auxquels il tient tant. Comme pour ses réalisations pascales, cette année, la bûche s’inspire du bois. Le bois, un symbole fort, étant le matériau qui a servi à construire l’Hôtel, qui lui donne ce cachet tant apprécié des clients. Bûches pour quatre personnes, en taille unique, dans une forme aussi littérale que leur nom, se déclinent en plusieurs saveurs, en plusieurs tons. 

Bûches Noël chocolat gourmandise
Les bûches gourmandes d’Anthony PRUNET seront un dessert idéal pour un repas de Noël réussi. Source Ha(a)ïtza

Ainsi, les gourmands peuvent s’offrir un “Paris-Pyla”, inspiré du célèbre Paris-Brest… Composé d’une Ganache montée au praliné, d’un praliné pur, d’un biscuit amande et d’un croustillant chocolat au lait, Amandes et Noisettes. Mais aussi une bûche “3 vanilles”, avec croustillant vanille, biscuit Dacquoise à la vanille imbibé au sirop de vanille et huile olive, Crémeux et Ganache montés aux 3 vanilles. Des matières premières au cœur du gâteau, provenant de Tahiti, du Mexique, et de Vanille Bourbon.

La bûche “Chocolat Caramel” quant à elle, se compose de biscuit chocolat, croustillant chocolat aux éclats de caramel, Caramel mou à la vanille de Tahiti, Mousse au chocolat noir Mékonga et Chocolat Andoa lacté Bio, Crémeux chocolat noir et lait. Enfin, la bûche “Citron Yuzu”, composée de Ganache montée aux trois vanilles, Biscuit amande imbibé au sirop de citron yuzu et huile d’Olive, Crémeux de citron jaune yuzu, Confit de citron jaune vanillé et Croustillant Citron.

Consommer sans déchets, un enjeu gastronomique

Pour de nombreux chefs cuisiniers et pâtissiers, la période est compliquée. D’une part, avec la pandémie de COVID-19, qui entame l’activité habituellement si importante pour les métiers de bouche. De plus, pour nombre d’entre eux, l’enjeu environnemental entre aussi en compte. Le recours à des producteurs locaux pour les matières premières travaillées à la carte en fait notamment partie. Mais un second volet arrive aussi dans cette dynamique : la diminution des déchets, et l’essor du recyclage. En effet, en cette période où l’activité des restaurants se limite à la vente à emporter… Le recours aux boîtes et aux couverts jetables est systématique. Ainsi, certains restaurants font le choix de proposer des contenants issus du recyclage, voire même comestibles ! Cela permet de limiter l’impact environnemental des déchets, et d’inciter les consommateurs à faire attention. 

Noël sera à l’image du reste de l’année pour les foyers français : particulier, sans possibilité de se réunir en famille, ou de déguster un bon plat au restaurant. Alors, en cette période, l’enjeu environnemental est, au même titre que la santé, une priorité absolue. 

Le Chef Antony PRUNET a aussi à cœur de s’inscrire dans cette dynamique. Les boîtes dans lesquelles sont placées les bûches sont comestibles, faites en chocolat. Un petit plus gourmand pour n’en laisser aucune miette dans l’assiette, ni faire de déchets. Pour s’offrir une fin de repas en apothéose, il en coûte 39€. Le prix de l’art de la pâtisserie, et l’expérience d’un Chef avec des produits de qualité. Un voyage direction le Pyla, avec un feu d’artifice gustatif garanti. 

Sources : 

  1. Communiqué de Presse, “Les Bûches de La Pâtisserie de Famille 2020” publié le 17 novembre 2020
  2. Do Eat – La vaisselle qui se mange !, site de Do Eat
  3. Koovee – couvert comestible – écologique, site de Koovee
Plus d'articles
Préserver sa trésorerie chef entreprise
Vidéo. Préserver sa trésorerie en période de reconfinement
X