MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

BRÈVES

OPUS 33, l’immeuble tertiaire du futur du quai de Paludate.

5 décembre 2016, Auteur : Bordeaux Business

Inauguré le 21 Octobre par Alain Juppé, maire de Bordeaux, et l’architecte à l’origine du bâtiment, Patrick Arotcharen, Opus 33 est un immeuble “du futur”. Situé au Quai de Paludate, à deux pas de la Gare Saint-Jean qui est en pleins travaux de rénovation pour l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse, et à dix minutes en tramway de la Cité Numérique qui se situe à Bègles, dans les anciens locaux de 26 000 m² du tri postal, a été construit en seulement quatorze mois. Ce grand bâtiment de 5 500m² va accueillir le siège régional de l’entreprise Mazars, spécialisée dans l’audit et le conseil aux entreprises, occupant 2 000m² a elle seule, mais aussi d’autres bureaux comme BNP Real Estate, ManPower ou encore Lisea qui est à l’origine du Lisea Start-up contest pour favoriser l’inter-modalité à Bordeaux.

L’installation des premières entreprises a commencé le 8 Novembre dernier.

Au cœur du quartier Bordeaux Euratlantique, le bâtiment Opus 33 est voué à accueillir 200 salariés. Il a nécessité un investissement de 11 millions d’euros, qui a été fourni par un investisseur privé du nom de Jean-Christian Sagaspe, associé à l’entreprise Mazars et qui se trouve à la tête du cabinet d’audit Sagaspe et Associés, situé à Floirac.

Le bâtiment concentre une surface importante de balcons et de terrasses, et est presque intégralement vitré, afin d’allier la transparence et la modernité. L’architecte à l’origine de ce projet, Patrick Arotcharen, souhaitait favoriser l’arrivée de lumière naturelle avec ces grandes baies vitrées et une grande hauteur de plafond. Positif pour l’environnement, pour limiter au maximum la consommation d’électricité ?   

Au-delà des objectifs commerciaux avec l’installation de plusieurs sièges sur Bordeaux, et plus particulièrement du quartier Bordeaux Euratlantique, il est aussi un objectif environnemental. Des déplacements plus rapides, moins polluants, des éco-quartiers et des bâtiments moins énergivores, tout est pensé pour que la ville soit plus éco-responsable.

Comme quoi il est possible d’allier modernité et écologie…

AK – La Rédaction Bordeaux Business

SOURCES :
Le Journal des Entreprises