PME, quel accompagnement pour la transition numérique

Un homme d'affaires aux chaussures noires doit prendre une décision entre les deux directions indiquées par la flèche au sol

PME, quel accompagnement pour la transition numérique

La transition numérique s’inscrit désormais au cœur des stratégies de développement des PME que ce soit en termes de vente en ligne ou au sujet de la dématérialisation des processus. Alors que citoyens et consommateurs prennent peu à peu leurs marques avec les outils numériques, les PME et TPE peuvent avoir des difficultés à mettre en oeuvre leur propre révolution numérique.

Suite à la parution du rapport d’information de Mme Pascal Gruny au Sénat au nom de la Délégation aux entreprises, le 4 juillet dernier, quatorze remarques ont été faites concernant l’accompagnement de la transition numérique pour les entreprises. Le constat est sans appel : la France doit pouvoir rattraper son retard pour devenir une économie de plateforme . Pour que les PME puissent s’épanouir à l’ère du numérique, l’existence d’un écosystème d’affaires opérationnel pourvu d’institutions solides est aujourd’hui plus que nécessaire.

Le défi du dynamisme économique et social

La révolution numérique agit comme un facteur de transformation de la nature de la firme. De multiples instances internationales l’ont bien compris. C’est notamment le cas du Secrétaire Général des Nations-Unies, António Guterres, qui a établi en 2018 un panel sur la coopération numérique. La transition numérique entraîne également de nombreux effets sur l’appareil de production d’un pays. Au premier plan de cet transformation de leur univers stratégique, figurent les PME et TPE. En effet, les PME rassemblent plus de 90 % des entreprises et plus de 70 % de l’emploi dans la plus grande partie des pays. Leur capacité à s’approprier les changements technologiques est donc vital dans la perspective d’une croissance durable et inclusive pour favoriser les marchés compétitifs.

De plus, les nouvelles technologies et les plateformes numériques ont le potentiel de changer la manière dont les entreprises accèdent à des informations personnalisées sur les marchés. De façon concrète, les nouvelles technologies du numérique relient instantanément acheteurs et vendeurs au niveau mondial et ceci dans un grand nombre de secteurs. Cela amène donc des mutations du point de vue des pratiques commerciales des PME.

Pour autant, la France ne se positionne qu’à la 15ème place dans le classement de la Commission Européenne de 2019 fondé sur l’indice DESI, relatif à l’économie des sociétés numériques. La France est donc en retard par rapport à ses voisins européens malgré la volonté nationale d’incarner une “Start-up Nation”. Les chefs d’entreprise et dirigeants de PME et TPE sont en effet confrontés à un ensemble d’obstacles qu’il convient de lever : que ce soit en termes de carence du point de vue de la culture et des compétences numériques ou bien de l’insuffisance de l’accompagnement financier.

Les recommandations régionales pour aider les PME face aux défis du numérique

Dans l’objectif d’un meilleur environnement des affaires, de nombreux acteurs aident ainsi les PME à adopter les nouvelles technologies et à gérer les risques. En parallèle de l’Etat central, les régions et collectivités territoriales par le biais des Chambres de commerce, impulsent et financent des actions liées à l’initiative numérique, que ce soit pour le développement économique ou pour l’amélioration du poumon économique d’un territoire. De tels acteurs sont impliqués dans la promotion du commerce et de l’investissement, en fournissant des compétences numériques et des formations. Ils ont également un rôle à jouer dans le suivi des normes de qualité. Gérer la transition numérique implique de favoriser la confiance des PME et impulser des risques calculés.

En science du management, la notion d’”écosystème des affaires” renvoie à une communauté économique. Le Centre du Commerce International met en avant ce terme. En effet, appliqué aux PME, l’écosystème des affaires traduit un rapport de force important. En effet, les entreprises les plus modestes ont en général moins de contrôle sur leur environnement des affaires. En revanche, les grandes sociétés sont souvent en position de façonner leur écosystème des affaires, que ce soit directement ou en exprimant leurs préoccupations à ceux qui sont en position d’influence. L’écosystème considère influe donc grandement sur la manière dont les changements technologiques affectent la compétitivité future des PME à l’ère du numérique. D’un point de vue régional, l’écosystème des affaires néo-aquitain est favorable aux PME puisqu’ils génèrent de nombreux investissements. Par exemple, pour accélérer la transformation numérique des TPE-PME, une initiative partenariale a été mise en place en 2018 avec les régions et une cinquantaine de partenaires économiques du territoire national. France Num fonctionne ainsi comme un réseau d’accompagnement grâce à une plateforme de ressources personnalisées. Une autre recommandation proposée par la Délégation Sénatoriale est celle d’un chéquier numérique qui serait valable sur tout le territoire, unifiant ainsi les critères d’attribution des aides régionales à la transition numérique. L’ancienne Région Aquitaine avait déjà lancé des chèques de transformation numérique pour aider les TPE et PME à obtenir des contributions financières de l’Europe. Ce dispositif a été étendu à l’échelle de la Région Nouvelle-Aquitaine et même amplifié avec un dispositif de financement régional pour permettre au plus grand nombre d’entreprises de passer le cap et de réussir leur transition vers le numérique.

Le rapport délivré par la délégation sénatoriale aux entreprises au sujet de la transition numérique des PME et TPE vise donc à accompagner trois aspects centraux de cette transformation : l’information, la finance et la logistique. Le Centre du Commerce International appelle les PME à endosser le rôle de “révolutionnaires prudents”, prêts à affronter les défis du numérique mais de façon réfléchie et commune.

Justine ANGIBAUD

Sources :

Site officiel de FranceNum

Rapport d’information de la Délégation Sénatoriale aux entreprises, Pascale Gruny, Juillet 219

Synthèse “Les écosystèmes d’affaires à l’ère du numérique”, Centre du Commerce International, 2018

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X