MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.
BRÈVES

Point S se positionne dans le marché de la réparation automobile

1 juin 2018, Auteur : Bordeaux Business

La franchise de réparation automobile poursuit sa stratégie de développement en France et à l’international. Sa croissance est soutenu par le regain du secteur automobile en France et en Europe de l’Ouest.

Point S en plein développement en France et à l’international

Point S est le spécialiste de l’entretien automobile depuis 47 ans. Malgré un marché automobile fluctuant, Point S a su se spécialiser dans la réparation de roues notamment pour résister aux différentes crises. L’ouverture d’un nouveau centre à Saint-André-de-Cubzac traduit la volonté de Point S de soutenir son développement en France, et à l’international. La marque prévoit en effet de déployer ses efforts en Amérique du Nord pour multiplier ses points de réparation.

La société se positionne face à ses concurrents grâce à sa myriade de centres partout dans monde. En tout c’est 3600 points de ventes présents sur 33 pays (1). Cette forme est aussi dû au marché automobile qui a su, en 2017, bien résister, malgré un ralentissement dans les immenses marchés étasuniens et chinois.   Ce qu’il se dégage des évolutions est la part de plus en plus importante des véhicules légers, hybrides ou 100% électriques. Cela n’est pas un problème pour Points S, qui base son économie autour des pneus, en effet 70% du chiffre d’affaires se fait grâce à la vente ou la réparation de pneus.

Il faut rappeler cependant que Point S n’est pas la seul société d’entretien et réparation automobile à bien se porter. La franchise Midas par exemple affiche également un moral au beau fixe (2). Midas détient en effet 2612 centres dans 12 pays, cela est certes moins conséquent que son concurrent mais s’intègre au sein d’un Groupe conséquent sur la marché automobile, MOBIVIA, qui détient également Norauto, Auto 5 ou encore Carter Cash.

Un secteur automobile fluctuant, en pleine métamorphose

Le secteur automobile connait un regain de croissance ces dernières années en Europe, notamment en Europe de l’Ouest. La France est le troisième marché européen derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni, avec une part de 26% du marché (3). Cependant la bonne santé du secteur automobile des marques françaises est en grande partie due aux ventes dans le marché français, et non grâce à des exportations en Europe, comme ce peut être le cas en Allemagne. Ainsi la balance commerciale automobile de la France reste négative, et ce depuis  l’année 2007.

L’autre métamorphose du secteur automobile est la place grandissante des voitures électriques (4). En 2015, les voitures électriques étaient au nombre de 1.2 millions environ, en France elles représentaient 1.2% du marché. La France a entrepris des travaux important concernant le déploiement de bornes de recharge et sur la mise en avant des voitures électriques. Avec par exemple la mise en place de voies uniquement réservées aux véhicules propres, ou avec un soutient financier à l’achat. Les réparateurs automobiles comme Point S doivent anticiper l’arriveé des véhicules propres, même si la réparation et l’entretien de véhicules ne correspond qu’à une petite part du chiffre d’affaire.

 

Yoann Saget – Bordeaux Business

Sources:

(1) Le réseau Point S

(2) Le réseau Midas

(3) Entreprises.gouv.fr – industrie automobile

(4) Les voitures électriques – Statista

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X