Nomads Surfing Portrait Manon Leprevost pour BORDEAUX Business

Nomads Surfing, une entreprise engagée pour la protection des Océans

Nomads Surfing fait partie des entreprises investies dans une réelle dynamique environnementale… Prête à innover au cœur de l’océan, sans relâche, cette entreprise bordelaise est avant tout une histoire d’amitié.

Les fondateurs de Nomads Surfing, des amis passionnés

Basile GENTIL, Nicolas THYEBAUT et Thomas CERVETTI sont trois entrepreneurs dont le parcours a un point commun : leur passion pour le surf. Basile est originaire de Millau. Il a suivi une formation en ingénierie agro-alimentaire à Lille. Mais Basile est féru de voyages. Il part alors commencer sa carrière professionnelle à l’étranger, notamment en Malaisie ou encore sur l’Île de la Réunion et aux Philippines. Après plusieurs années, Basile revient en France, où il retrouve sa famille, qui vit à Bordeaux. Pendant tout ce temps, il pratiquait le surf, un sport où l’homme est en communion avec la nature.  

Surfeur Nomads Surfing
A l’origine de Nomads Surfing, une passion : le surf – Photographie Manon LEPREVOST

De son côté, Nicolas THYEBAUT est originaire de Nantes, mais a presque toujours vécu à Bordeaux. Il s’est tourné vers une école de commerce, la Kedge Business School. Après l’obtention d’un Master 2 en achat, il décroche des stages auprès de grands groupes comme Cultura ou encore CDiscount. Durant presque cinq ans, il travaille pour Airbus. Un travail qui l’amène à s’exiler à Kuala Lumpur, à l’autre bout de la planète. C’est lors de cette expérience professionnelle qu’il fait la rencontre de Thomas CERVETTI. Il est un ami d’école de Basile, et les trois hommes se rencontrent en 2017, au pied de la dune du Pyla un soir d’Avril.

Enfin, Thomas CERVETTI a lui aussi suivi des études à Lille, dans la même école que Basile, mais en génie civil. Il est passionné de surf et pratique régulièrement ce sport qu’il affectionne tant. Une passion partagée, qui est le moteur de leur rencontre et de leur aventure. Après avoir tous travaillé pour de grands groupes, Basile, Thomas et Nicolas ont envie d’autre chose. 

Un envie d’entreprendre, née d’un constat en voyage 

Lors de leurs expériences en Asie, outre la beauté des paysages, les trois amis ont été frappés par l’état des plages et des océans. Là bas, la pollution est omniprésente, faute d’infrastructures adaptées et d’un manque de sensibilisation à la collecte et au tri des déchets. Pour ces passionnés de surf et de l’environnement, ces scènes sont l’élément déclencheurs de leur aventure. Leur envie de développer une entreprise qui ait de l’impact sur la pollution et l’environnement grandit alors en eux. Le début de Nomads Surfing. Partis de rien, ils ont réalisé une étude de marché complète avec un benchmark relatif à l’industrie du surf. Il s’agit d’une industrie assez polluante, notamment avec les matériaux traditionnellement utilisés pour la conception des planches et des combinaisons. En effet, ces dernières sont réalisées à base de dérivés issus de l’industrie pétrochimique. 

Nous sommes attachés à la composition des produits que nous proposons, pour réduire au maximum l’impact environnemental.

Nomads Surfing

L’objectif de Nomads Surfing est simple : pouvoir proposer aux surfeurs des produits plus responsables, tout en participant à la protection des océans. Ainsi, en 2017, Basile, Nicolas et Thomas créent leur entreprise, et un an plus tard, commencent à commercialiser leurs produits. Une année durant laquelle ils ont rencontré de nombreux shapers (qui réalisent la conception des planches) pour leur exposer leurs idées, ainsi que des accessoiristes du monde du surf. Leur objectif principal est de travailler avec un professionnel qui remplisse les critères de la certification Eco-Board. Cette dernière a été créée par des californiens et certifient des shapers à travers le monde. 

Ainsi, après des mois de recherches, les fondateurs de Nomads Surfing ont rencontré Vitor, un Shaper portugais à la tête de Surfactory. C’est ensemble qu’ils décident de travailler sur des projets de planches éco-conçues.

Une planche de surf à l’image de Nomads Surfing, éco-responsable

Contrairement aux planches traditionnelles fabriquées et commercialisées dans le commerce du surf, les planches Nomads Surfing ont une composition plus responsable. La résine utilisée est constituées à 40% de matières végétales et sur certains modèles une fibre naturelle remplace le carbone. Un savant alliage de lin et de basalte, ainsi qu’un pain de mousse en polystyrène entièrement recyclable. Afin d’être sûrs que les matériaux fonctionnent bien dans l’utilisation de la planche, Nomads Surfing effectue de nombreux tests avec sa team Rider.

Basile et Nicolas fondateurs Nomads Surfing
Basile, Nicolas et Thomas sont les fondateurs de Nomads Surfing – Photographie Manon LEPREVOST

À ce jour, Basile, Thomas et Nicolas proposent deux modèles de shortboard, deux fish, un mini malibu et un longboard à leurs clients. En termes de prix, les planches oscillent entre 590€ et 660€ pour les modèles classiques, et jusqu’à 920€ pour les longboards. Pour varier les réalisations, Nomads Surfing change régulièrement ses modèles tout au long de l’année, et s’adapte notamment selon les stocks et les demandes. Le succès de ces planches ne manque pas de se faire sentir auprès de clients très intéressés par les valeurs de la marque, la qualité et les performances des produits qu’elle vend.

De plus, Nomads Surfing se diversifie en proposant des accessoires pour les surfeurs, comme des dérives. Elles sont produites en France à partir de filets de pêche recyclés, pour s’inscrire dans cette dimension éco-responsable. Elle propose aussi d’autres produits comme des traction pad, ou encore des housses pour protéger les planches. 

Nomads Surfing, une marque pour les amoureux de la nature

Nomads Surfing est certes très portée sur l’univers du surf et de l’océan, mais cherche aussi à parler plus largement aux amoureux de la nature. Pour cela, elle a développé une gamme de produits, eux aussi éco-responsables, mais pas limités uniquement aux surfeurs. Des gourdes en inox, du textile et une collection upcyclé comme des sacs à dos ou encore des housses d’ordinateur viennent compléter le panel de produits conçus par Nomads Surfing. Cette collection est réalisée à partir de bâches publicitaires, contribuant à sensibiliser les Français qui deviennent à leur tour acteurs dans cette démarche. Ainsi, leur offre est variée, et continue à se développer progressivement. Une manière de montrer à tous les clients ce qu’il est possible de créer avec des matériaux naturels ou issus du recyclage.

Le concept intéresse aussi les Surf Shops, ces enseignes qui proposent plusieurs marques et modèles de planches de surf, bodyboards, combinaisons et accessoires. Leur objectif est d’ailleurs de toucher également les écoles de surf, en proposant à la location des planches. Les moniteurs peuvent ainsi sensibiliser les élèves, mais aussi les surfeurs amateurs à cette cause qui est le cheval de bataille de la marque. Cela permet de proposer un panel de planches rigides plus varié, l’essentiel des planches dans les écoles de surf étant conçues en mousse. Si leur présence dans des shops dédiés fonctionne bien, Nomads Surfing n’a toutefois pas la vocation immédiate d’investir une boutique physique en propre. 

Pop-up stores, des opérations “coup de poing” qui fonctionnent

En automne 2020, Nomads Surfing a investi un pop-up store au sein de Décathlon Mérignac. Ce vaste magasin est entièrement dédié au sport, et dispose d’une aile dédiée aux sports de glisse, comme le surf. Ainsi, durant 15 jours, Basile, Nicolas et Thomas pouvaient présenter leurs produits, et leur concept, auprès de clients intéressés. Certains les connaissaient déjà, et venaient pour passer commande, d’autres découvraient la marque. Une “opération séduction” qui semble porter ses fruits, même si le confinement a écourté de quelques jours leur présence. Ils comptent renouveler l’expérience, car investir un pop-up store permet d’avoir un maximum de visibilité sur de courtes périodes. Une présence sans engagement, relativement rentable pour la marque. 

Actuellement, Basile, Thomas et Nicolas s’occupent de toute la chaîne d’approvisionnement de leurs produits : des commandes fournisseurs, à l’expédition client en passant par le stockage et le conditionnement. De vrais couteaux suisses, ce qui leur convient. En effet, de cette manière, ils ont un regard sur l’état de leurs stocks, et ne se concentrent que sur le e-commerce. Cette vente 100% digitale ne connaît pas l’impact de la COVID-19, contrairement à des entreprises qui disposent aussi d’un local commercial. Et bien qu’organiser des événements ou s’installer dans un pop-up store soit impossible en ce moment, Nomads Surfing continue de se développer grâce à la communication de la marque sur les différents réseaux… Mais aussi grâce au bouche-à-oreille. En proposant des produits variés, hors surf, Nomads Surfing souhaite surtout toucher un maximum de personnes, tout au long de l’année. 

Nomads Surfing, une entreprise engagée

Nomads Surfing a à cœur de promouvoir le respect de l’environnement et la valorisation des déchets en produits de qualité. De plus, elle reverse 5% de toutes ses ventes directes à trois associations partenaires, qui se trouvent dans trois pays différents. Project Rescue Ocean, qui se trouve en France, à Béziers. Eco Knight, en Malaisie et The Coral Triangle Conservancy, aux Philippines. Ce sont les trois pays autour desquels s’est construite la marque, par les parcours de Basile, Nicolas et Thomas. A terme, le message lancé par Nomads Surfing porte bien au-delà du surf, avec de nombreuses actions de sensibilisation. 

En effet, depuis deux ans, l’entreprise est partenaire du Lacanau Pro, une compétition internationale de surf qui regroupe les meilleurs surfeurs du monde. Durant cette événement, Nomads Surfing propose des activités éco-responsables, comme le recyclage du plastique trouvé sur les plages. Une action de sensibilisation qui interpelle, mais qui permet de mettre en lumière un phénomène récurrent à travers le monde. L’origine de la conception de leurs produits est aussi une problématique que Nomads Surfing prend à cœur. Ainsi, ses dirigeants ont pour objectif de produire localement un maximum de leur production.

Nomads Surfing portrait fondateurs
Les fondateurs partagent leur amour de l’océan et veulent sensibiliser – Photographie Manon LEPREVOST

Pour transmettre leur message aux plus jeunes générations, Nomads Surfing se rend aussi dans les écoles. Les fondateurs sont notamment intervenus dans un lycée de Saint-Genès pour présenter un documentaire qu’ils ont réalisé. “No Mad” est un reportage qui démontre la situation des océans et des plages dans le monde. Des instants capturés, au fil de leurs voyages… 

 “No Mad”, un message à diffuser sans modération 

Le documentaire “No Mad”, fait par Basile, Nicolas et Thomas a été réalisé aux Philippines… Et sélectionné dans de nombreux Festivals internationaux comme Milan, Lisbonne ou encore Kuala Lumpur. Il s’agit d’une déclaration d’amour aux océans. Mais en même temps un constat désolé et alarmant sur l’état des plages, et l’urgence à réagir. Il met en lumière notamment la pollution plastique, ou et la surpêche, qui détruisent l’indispensable faune et flore marine. Ainsi, lors des interventions dans les écoles, “No Mad” ne laisse personne indifférent. Plus qu’une demande de changement, un appel à réagir… Pour faire évoluer les mentalités et trouver ensemble des solutions alternatives pour prendre soin de l’environnement.

Le Documentaire « No Mad » éveille les consciences sur l’état des océans – Source Nomads Surfing

En plus d’effectuer des journées de sensibilisation dans les écoles, Nomads Surfing intervient aussi dans les entreprises. Sous forme d’ateliers participatifs, de séminaires ou de team building : l’ambition est de sensibiliser le milieu professionnel… Afin de développer et d’augmenter les bonnes pratiques des entreprises en faveur de l’environnement. 

Dans la sphère professionnelle, Nomads Surfing peut aussi compter sur le soutien de sportifs. Des ambassadeurs qui diffusent le message de la marque à leur communauté. Des ambassadeurs jeunes, avec un bon niveau en surf qui les représentent dans l’eau lors des compétitions… Mais aussi des surfeurs qui font partie de l’équipe de France, présents aux championnats du monde. Outre les surfeurs, d’autres sportifs comme Renaud LAVILLENIE, Blair CONNOR ou Jules PLISSON passionnés par le monde du surf et par les océans, se rallient à cette cause. Ce sont autant de soutiens qui permettent de montrer l’engouement et la mobilisation d’une majorité de personnes en faveur de la protection de la planète. 

Nomads Surfing… un avenir qui se construit sur Bordeaux

Basile, Nicolas et Thomas n’ont pas choisi Bordeaux par hasard pour le lancement de leur entreprise. C’est tout d’abord un choix du cœur, justifié par le pied à terre de chacun sur place. Mais Bordeaux est aussi une ville qui présente un potentiel business intéressant, forte de sa position géographique. De plus, la métropole se situe près de l’océan… Et la région compte un grand nombre de surfeurs très intéressés par les produits de Nomads Surfing. Cela correspond parfaitement aux ambitions de la marque, avec une activité humaine très importante… Et surtout de nombreux événements locaux autour du surf, des océans (Lacanau Pro, Fête du Fleuve, Coupe de France etc…). Avec le confinement, de nombreux Bordelais se tournent vers des sports extérieurs. Une occasion idéale de se reconnecter avec la nature. Dans cette perspective, les produits de Nomads Surfing prennent tout leur sens. 

Cette cible est aussi particulièrement concernée et active sur la question de la protection des océans. C’est pour cette raison qu’à l’avenir, Nomads Surfing envisage de multiplier les participations à des événements autour de la nature. Elle souhaite aussi réitérer l’installation dans des pop-up stores. De plus, pour poursuivre sa croissance, la marque a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Elle a pour objectifs de communiquer sur les dérives en filet de pêche, ce qui permet de subventionner une partie de l’investissement initial. En effet, l’achat du moule coûte environ 12 000€… Sans compter le prix des matières premières, ainsi que la R&D et les essais. Plus largement, elle doit générer des pré-commandes auprès de surfeurs intéressés par le concept et l’éco-responsabilité. 

La vague du succès

Le développement des sports en extérieur et des nouveaux enjeux liés à l’environnement renforce la portée du message de Nomads Surfing. Basile, Nicolas et Thomas sont avant tout des passionnés, amoureux des océans et de la nature. Leur concept rencontre le succès attendu, et résonne en France et ailleurs… 

Le Surf est une discipline olympique, et beaucoup de personnes vont surfer pour le plaisir. Ce sport se développe !

Nomads Surfing

Contact :

Accédez au site de Nomads Surfing

Crédits photographiques : Manon LEPREVOST