Chef d'entreprise l'Echelle de Soie Céline LAGUIONIE

Portrait : Céline LAGUIONIE, L’Echelle De Soie, le facialisme Made in Bordeaux

Céline LAGUIONIE a toujours été attirée et portée par l’esthétique. Au fil de ses études, et de ses expériences professionnelles, son attirance pour ce secteur n’a fait que se renforcer. Un attrait centré sur le bien-être, l’aspect humain, mais surtout l’envie de proposer de nouveaux services. Fondatrice de l’Echelle de Soie, Céline LAGUIONIE fait également partie des pionnières du métier de facialiste. Entre luxe et cocooning, le bien-être devient accessible, le temps d’une pause détente…

Bien-être, esthétique, la concrétisation d’un rêve

Céline LAGUIONIE a donc toujours eu envie de travailler dans les métiers de l’esthétique. Elle a donc suivi des formations en esthétique; notamment un CAP à l’Ecole privée d’Esthétique Cosmétique de Touraine… Et un BP au sein de l’école Françoise Morice d’Aix en Provence. Ces deux formations confortent son envie de poursuivre sa carrière dans ce secteur. 

Elle souhaite par la suite commencer sa carrière au sein d’établissements de luxe. Céline LAGUIONIE postule alors dans des spas et des hôtels… Et décroche un poste au sein de l’établissement de luxe Sofitel, où elle travaille au sein du Spa, pour le compte d’une entreprise extérieure. L’occasion au cours de ces quelques mois de découvrir ainsi l’univers et l’état d’esprit qui sont propres au Luxe. 

Ensuite, elle commence en 2008 une nouvelle expérience professionnelle au sein d’une entreprise spécialisée dans les soins à Toulon. Céline LAGUIONIE y trouve alors la spécialisation qu’elle poursuit encore aujourd’hui. En effet, lors de son activité, elle y développe les soins du visage, et rencontre un important succès. Le visage est une partie du corps passionnante, qui est le reflet de sa bonne santé. 

Céline LAGUIONIE facialiste
Prendre soin de sa peau et de son visage est essentiel. Photographie Manon LEPREVOST

De plus, elle s’implique dans le développement de l’entreprise, en contribuant notamment à l’ouverture d’un nouveau site à Marseille, où elle exercera dix ans, et à Aix. Elle s’occupe notamment de la mise en place des différents protocoles, ce qui lui permet d’avoir un premier pied dans l’univers entrepreneurial. 

Durant ces dix ans, Céline LAGUIONIE développe son savoir-faire et sa technique, et réalise tous les soins pratiqués par les esthéticiennes… Avant de se spécialiser sur les soins du visage. A l’époque, les soins exclusivement dédiés à cette partie du corps n’existent pas encore, ou très peu… Tout comme le terme de “facialiste”. 

L’Echelle de Soie, solliciter les muscles du visage

Après son expérience professionnelle riche, Céline LAGUIONIE a envie de changement. Elle quitte alors le Sud-Est de la France avec son conjoint, et découvre Bordeaux. Une ville où elle se plaît, et où elle décide de s’installer pour débuter une nouvelle aventure. Cette aventure commence notamment autour des soins du visage, des soins récurrents encore peu pratiqués. 

Devenue l’une des premières facialistes, Céline LAGUIONIE apprécie le travail autour du visage. Il comporte plus d’une cinquantaine de muscles, trop souvent négligés faute de massages et de soins réguliers. Grâce à de petits réflexes, il est possible de redonner de l’éclat à son teint, et avoir une belle peau. 

Ainsi, elle crée en mai 2018 sa propre entreprise, L’Echelle de Soie. Une société bordelaise, spécialisée autour des soins du visage. Pour prendre soin de soi, le temps d’un instant. Mais les débuts n’ont pas été des plus simples, car comme tout service encore peu répandu… Les clients ont des retenues à se tourner vers eux. 

Le véritable décollage de L’Echelle de Soie commence alors au premier confinement, en mars 2020. Deux ans, au cours desquels le métier de facialiste est reconnu, et se développe. Une expertise, une connaissance du visage et des produits pour le soin et la bonne santé au cours de séances bien-être. 

Céline LAGUIONIE L'Echelle de Soie facialiste
Chaque séance est basée sur l’écoute et l’échange. Une relation de confiance qui fait ses preuves. Photographie Manon LEPREVOST

Ainsi Céline LAGUIONIE développe seule son entreprise, et propose une palette de soins autour du visage. Des séances personnalisées, au cours desquelles elle prend le temps d’échanger avec ses clientes. En effet, chaque séance commence par un échange avec la cliente pour cerner son rythme de vie, ses habitudes, et son ressenti… Avant de proposer un programme de soin adapté. Des soins de plus d’une heure, avec comme objectif l’écoute. 

Le client au coeur de l’environnement de L’Echelle de Soie

Céline LAGUIONIE veut avant tout instaurer une relation de confiance et d’échanges avec ses clients. En effet, elle ne souhaite pas “enchaîner” les rendez-vous, et se réserve pour chaque client une plage de deux heures. Elle couvre notamment le soin, l’échange au préalable, et un temps après la séance durant lequel Céline réalise un compte-rendu détaillé. 

Le recours à de tels soins est comme une séance sportive. Pour en ressentir les bienfaits dans la durée, il est nécessaire de les poursuivre dans le temps… Et non pas de se limiter à une seule séance. De plus, elle travaille en étroite collaboration avec des professionnelles de santé comme des naturopathes et réflexologues plantaires qui aident les clients ayant des besoins spécifiques à trouver des solutions. 

Elle propose trois offres différentes pour les clients, dont une qui reste accessible au grand public… Afin que les clients se permettent cette pause détente. Des soins qui varient de 62€ à 80€. Le choix de Bordeaux était également une décision judicieuse, car encore aujourd’hui, il y a peu de facialistes présentes. 

Céline LAGUIONIE est une véritable passionnée, soucieuse de transmettre les bons gestes à reproduire à ses clientes. Pour cela, elle accorde lors de ses rendez-vous un temps dédié à l’apprentissage des gestes et des soins. Ainsi, chaque client est ensuite en mesure de les réaliser chez soi, de manière régulière hors des temps de rendez-vous. 

Céline LAGUIONIUE L'Echelle de Soie outils
Lors de ses soins, Céline LAGUIONIE utilise ses mains… Mais aussi des pierres et des outils. Photographie Manon LEPREVOST

Contrebalancer la pandémie, le décollage de L’Echelle de Soie

Ainsi, durant deux ans, depuis les débuts de L’Echelle de Soie, les clients ne sont pas assez nombreux pour faire décoller l’entreprise. Cela est dû, entre autres, à la méconnaissance de l’activité du fascialiste, métier peu répandu à Bordeaux. L’arrivée de la pandémie de COVID-19, en mars 2020, ne semblait pas non plus un événement propice à l’évolution de L’Echelle de Soie. Et pourtant…

Céline LAGUIONIE a choisi durant cette période de confinement de communiquer avec ses clients à distance. Pour cela, elle proposait chaque jour (semaine) des vidéos en live depuis ses réseaux sociaux. Des échanges directs avec des clients potentiels, avec des conseils, le partage de ses propres compétences autour des soins du visage. Des vidéos parfois également en duo, avec l’intervention de naturopathes, par exemple.

Le résultat de ses lives est immédiat. Ils donnent à L’Echelle de Soie la visibilité escomptée par sa dirigeante. Le fruit d’une régularité et d’une autonomie, que Céline LAGUIONIE poursuit encore aujourd’hui. Ainsi, à la suite de son action de communication, L’Echelle de Soie voit son agenda complet sur les trois semaines suivant le déconfinement. Une mobilisation provenant à 40% d’Instagram, où les lives se déroulent; 60% relatifs au bouche-à-oreille, dont 10% de recherches directes via internet. 

En majorité, sa clientèle se compose de femmes âgées de 30 à 50 ans. Le profil type est notamment une jeune mère de 37 ans, entrepreneure ou cadre supérieure. Céline LAGUIONIE remarque également que les trois quarts de sa clientèle vit sur la Rive Droite de Bordeaux, alors qu’elle ne se limite pas seulement à ce secteur, s’adressant à l’ensemble de la CUB. 

Tisser une relation de confiance au quotidien

Au-delà de prendre une pause bien-être, un moment de détente loin du quotidien, les clientes de L’Echelle de Soie veulent une action sur les signes du vieillissement. Des résultats parfois immédiats suite à une séance, mais qui s’entretiennent. 

“Dans ce métier, il faut une accroche réciproque entre la cliente et sa fascialiste. La confiance permet d’obtenir plus de résultats.”

Alors que son entreprise se développe, Céline LAGUIONIE travaille seule. Un choix réfléchi, qui lui permet de créer cette relation de confiance avec ses clients. Elle n’envisage pas d’ouvrir un cabinet en propre dans l’immédiat, se déplaçant pour le moment au domicile de ses clients. Toutefois, elle ne reste pas fermée à cette perspective, en commençant par exemple à exercer dans le cabinet d’une autre praticienne, quelques jours par semaine.

Céline LAGUIONIE a réalisé plusieurs formations, stages de perfectionnement depuis des années. Elle cherche constamment à apprendre les nouvelles techniques, pour proposer le meilleur service à ses clients.

“Il faut avoir vu mille visages avant de s’occuper d’un visage en profondeur.”

Sur le marché du bien-être et du soin, il existe de nombreuses machines. Des machines utilisant la technologie LED ou le courant alternatif, notamment. Céline LAGUIONIE n’utilise pas de machines; en effet, elle considère que l’humain reste le plus performant. Elle utilise entre autres ses mains, et des outils à base de pierres. Par exemple, le Quartz Cristal permet une action mécanique pour drainer les lymphes, tandis que le Quartz Rose a une action sur les rides. 

pierres traitement soin peau visage
Le quartz permet de traiter le visage en profondeur. Photographie Manon LEPREVOST

Produits locaux et biologiques, la garantie d’un soin de qualité

En plus d’utiliser des pierres naturelles, Céline LAGUIONIE se tourne vers des produits naturels issus de productions locales. Elle se fournit notamment en huile au Cap Ferret, auprès d’Océopin. Lors des soins de L’Echelle de Soie, Céline LAGUIONIE propose un massage à l’huile à ses clients. Un massage d’une trentaine de minutes, sur un soin total d’une heure. Elle utilise également des huiles vierges biologiques provenant de Gascogne, et clame en souriant “Le gras, c’est la vie”. 

Elle cherche surtout à privilégier les traitements et les actions les plus naturels possibles. Et à Bordeaux, cette approche est appréciée. En effet, il y a un fort potentiel sur place, avec une clientèle demandeuse, mais une offre peu développée. Ce potentiel se démontre grâce à la visibilité que L’Echelle de Soie acquiert via internet et sa présence sur les réseaux sociaux. 

Ainsi, les personnes qui découvrent son activité viennent dans un premier temps pour leur peau… Puis reviennent ensuite pour se détendre et prendre du temps pour elles. 

“C’est leur moment, un instant qu’elles s’accordent.”

Céline LAGUIONIE compte aussi sur le bouche-à-oreille de ses clients, notamment auprès d’influenceurs locaux ayant une communauté. Ainsi, deux blogueuses locales ont pris rendez-vous à L’Echelle de Soie, et ont relaté leur expérience auprès de leur communauté. Une bonne publicité pour l’entreprise, qui a vu à la suite de leur communication son carnet de rendez-vous se remplir. 

Présente sur un marché demandeur, mais encore peu développé, Céline LAGUIONIE ne souhaite pas uniquement rester sur le marché bordelais. En effet, elle ambitionne à moyen terme de se développer sur le Pays Basque, à Biarritz ou Bayonne. Une ambition qui repose essentiellement sur l’évolution de la situation sanitaire, qui influe sur le développement des entreprises. 

Massage à domicile, fascialiste, L’Echelle de Soie

Abonnez-vous à la Newsletter

X