Delphine LACAILLE Colombus entrepreneur

Portrait : Delphine LACAILLE, Colombus

Delphine LACAILLE a créé Colombus afin d’aider les adolescents à choisir leur voie. En effet, se projeter dans une formation n’est pas chose aisée au vu du nombre de métiers existants. Pour les adolescents, choisir est parfois un véritable parcours du combattant, nécessitant un accompagnement bienveillant.

Un parcours à l’international pour une vision éclectique du monde et de ses enjeux

Durant son parcours professionnel, Delphine LACAILLE a tout de suite manifesté un attrait pour l’international. Après un BTS en Commerce International, dans l’idée de faire sa carrière dans l’export… Elle est allée travailler durant deux ans à Boston. En revenant à Paris, Delphine a décroché un poste de chargée de développement pour les eaux minérales au sein du grand groupe Nestlé. Lorsque son mari, travaillant dans le vin, se voit offrir un poste au Chili… Delphine le suit et reste sur place durant un an et demi; avant de revenir en France en 2006, à Bordeaux.

Après quatre ans passés à se recentrer sur sa vie personnelle… Delphine change de branche professionnelle en quittant le privé pour rejoindre le public. Elle décide de travailler dans le développement des relations internationales avec la ville de Bordeaux. Ce nouveau travail lui permet de découvrir de nouvelles filières. Le droit, la politique, les affaires étrangères et notamment Sciences Po. Puis, Delphine se tourne vers le tourisme. Forte de ses expériences, et d’une vision moderne de ses missions… Elle décide de mettre ses compétences à profit pour gérer des événements.

Colombus portrait entrepreneur
Un parcours international, les contours de la carrière de Delphine LACAILLE – Photographie Sophie PAWLAK

Viriginie CALMELS, le début d’une carrière dans la communication politique

A l’arrivée de Virginie Calmels en 2014 en la mairie de Bordeaux, les deux femmes se lient d’amitié. Alors que Virginie cherchait une personne de confiance pour gérer les relations presses et sa communication, Delphine l’accompagne durant sa campagne régionale. Cependant, la politique n’était pas un environnement dans lequel elle parvenait à se projeter sur le long terme.

Delphine entreprend alors de construire son nouveau projet : après avoir été coachée en développement personnel pendant un an, elle se pose de multiples questions. L’idée de monter un programme, dédié à la découverte professionnelle et à la vie en communauté, pour ouvrir des portes aux jeunes, lui apparaît comme évidente. Une volonté : ouvrir ces portes qui paraissent inaccessibles à la jeunesse, impossibles à atteindre. Après avoir mûri et mis en place ce projet dans le courant de l’année 2017, elle le présente à un événement Start-up week-end en 2018. Le programme du Crédit Agricole lui permet alors de mettre ce programme en place et de le tester aux vacances scolaires de Toussaint 2018.

C’est ainsi que Colombus voit le jour.

Colombus, un programme centré sur le monde professionnel

Colombus est un camp de vacances qui a pour objectif de faire découvrir aux jeunes le monde professionnel par le biais de témoignages, de visites et d’ateliers de coaching, s’adressant à des jeunes âgés de 12 à 14 ans et de 15 à 18 ans. 

Bien plus que la découverte du monde professionnel qui arrive progressivement dans la vie de tout un chacun, Colombus permet de se concentrer sur soi-même, loin du cadre familial et du contexte scolaire. Delphine souhaite à travers son offre éveiller la curiosité de la jeunesse, favoriser la découverte et la connaissances des compétences humaines, permettre aux participants d’échanger et développer leur esprit critique…. En résumé, elle souhaite les aider à découvrir le monde qui les entoure et dont ils n’ont pas forcément conscience.

Objectifs et déroulement de Colombus

À leur arrivée, les jeunes possèdent un carnet de bord où ils notent tout ce qu’ils vont faire, et peuvent y ranger les cartes de visites qu’ils récupèrent pendant les rencontres professionnelles. Durant cette semaine de camp, ils se concentrent sur trois piliers à travers des ateliers : 

  • “Les Clés pour Soi” permettant d’apprendre à se connaître, durant une heure et demie tous les jours,
  • “Prépa Pro” visant à préparer les jeunes sur le savoir être en entreprise et la manière dont on prépare un rendez-vous,
  • “Avec les Pros” qui est une immersion d’une demi-journée en entreprise. 

L’objectif des formats proposés par Colombus est de faire sortir les adolescents des simples tests de compétences et de personnalité pour vivre des expériences loin de l’école. Ils participent, échangent, rencontrent, et repartent avec des contacts et peut-être, de nouvelles vocations. L’occasion de trouver sa voie au fil des immersions.

Chaque soir, les participants font un bilan collectif pour faire le point sur la journée écoulée. A la fin du séjour, chacun réalise un bilan individuel, afin de mieux savoir ce qui leur correspond et leur plaît. L’objectif est de laisser le jeune devenir acteur de son orientation, car aujourd’hui la scolarité et les questions sur l’avenir sont un véritable facteur de stress, face à la multitude de possibilités qui sont proposées tout comme le flou artistique des formations. 

Ces camps abordent différents thèmes, afin de multiplier les possibilités et les rencontres. Ainsi, le thème urbain prend place à Bordeaux et celui sur le littoral se déroule à Arcachon. Dès lors, cinq univers sont mis en avant pour définir les thèmes des camps : nature et environnement, puis arts, culture et loisirs, suivi de l’humain, commerce et artisanat ou encore technologies. 

Delphine LACAILLE Colombus portrait
Delphine veut donner aux jeunes l’occasion de découvrir des métiers – Photographie Sophie PAWLAK

Faire connaître des métiers, susciter des vocations

Afin de préparer les semaines de camp pour les jeunes, Delphine doit trouver les intervenants professionnels qui rencontreront les participants. Elle compte sur le soutien d’une équipe de partenaires qui interviennent aussi durant la semaine. 

Christelle Thaeron, coach en relation, s’occupe du développement personnel, des ateliers “Clés pour Soi” et des rendez-vous individuels, mais également de la pédagogie. Mohammed Ajoulou, créateur de City-School, est quant à lui associé et passionné par les pédagogies alternatives et la transmission, intéressé dans l’idée de faire découvrir aux jeunes des milieux qu’ils ne connaissent pas, via une approche inclusive.

Selon une étude menée en 2017 par Pôle Emploi, 85% des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore. Cela prouve que de nombreuses nouvelles portes vont s’ouvrir dans les prochaines années, et de nombreux métiers déjà existants muter pour évoluer et répondre à de nouveaux besoins.

Colombus, une vision d’avenir pour les jeunes

Dans ce marché, Delphine porte une vision d’avenir. Elle désire transmettre aux jeunes ce qu’elle a appris durant toutes ces années, ce qu’elle a retenu de ses différentes expériences, ses compétences. La semaine de camp pour Colombus inclut l’hébergement, les transports, les repas, les différents ateliers et les activités dispensées, avec 25 à 30h de contenu éducatif, pour 750 euros. Les rencontres programmées durant cette semaine d’immersion sont une véritable opportunité, non seulement pour les élèves, mais aussi pour les professionnels.

En effet, de nombreuses professions peinent à se faire connaître, ou cherchent encore à recruter. En plus de révéler des vocations et provoquer un certain intérêt auprès de la jeunesse, le camp Colombus s’avère aussi un moyen de se constituer un petit carnet d’adresses. Les jeunes peuvent alors rester en contact avec les entreprises pour décrocher un stage, ou se renseigner sur le parcours scolaire à réaliser afin, une fois les études terminées, d’exercer le métier de leurs rêves. C‘est donc un véritable tremplin pour certaines entreprises, certaines professions, mais aussi pour les jeunes. 

Des objectifs de développement clairs et une ambition assurée avec Colombus

Delphine LACAILLE est une femme d’ambition avec une grande carrière professionnelle derrière elle, l’ayant menée autant à voyager qu’à vivre des expériences inédites et marquantes. Aujourd’hui, c’est une femme entrepreneur avec de nombreux objectifs de développement pour les années à venir. Elle aimerait par exemple créer une équipe avec des directeurs de centres aérés, pour mettre en place de nouveaux partenariats. Delphine souhaite également rendre possible l’ouverture de nouveaux postes en 2020, en créant ainsi de nouveaux emplois. Si son programme connaît le succès, Delphine a le désir de créer un format rural dans les Landes, pour ouvrir plus de possibilités aux jeunes. 

L’envie de Delphine de réussir son projet l’anime dans ses actions. Sa satisfaction personnelle serait de voir les jeunes s’épanouir à travers ces camps. L’ambition entrepreneuriale, c’est aussi avoir la possibilité d’être rentable et de se financer, tout en atteignant un maximum de jeunes, avoir de nombreux partenariats, être accessible. Une belle façon d’ouvrir de nouvelles portes aux étudiants, à la veille du choix de leur avenir…

Soutenir les jeunes, une ambition de Colombus et de ses partenariats

Pour Delphine LACAILLE, la période actuelle est délicate pour les jeunes. En effet, les études sont à distance, ou aménagées. Peu de temps pour les interactions sociales… Et encore moins pour se concentrer sur son avenir. L’année 2020 a été pour Delphine l’occasion de se concentrer sur son offre, et notamment sur les partenariats.

Accompagnée dès le début par Christelle THAERON, à la tête de l’association Graine d’Adulte pour les Ateliers « Les clés pour soi », elle agrandit à présent son cercle. Elle travaille aujourd’hui avec l’association Génération 15/25. Il s’agit d’un collectif de coachs certifiés à travers la France avec qui elle développe des modules de développement personnel.

Ainsi, elle propose aux jeunes et à leur famille des séances d’accompagnement avant et après les camp. Ces séances visent à préparer les jeunes à leur expérience, à mieux gérer leurs émotions. Le format de ces séances est personnalisé selon les besoins du jeune, pour plus de pertinence. Le contenu de ces séances permet ensuite à Delphine d’adapter le programme d’immersion selon les profils. Un bon moyen de connaître les jeunes et leurs attentes.

Entrepreneur Colombus Delphine LACAILLE
Delphine espère développer ses partenariats pour étendre sa visibilité – Photographie Sophie PAWLAK

Favoriser la mixité sociale et l’apprentissage grâce aux camps de Colombus

Colombus souhaite favoriser les interactions et la mixité sociale lors de ses camp. Pour cela, l’entreprise a noué un partenariat avec l’association Soyons Changement, basée à Darwin. Cette dernière intervient notamment dans les quartiers prioritaires de Bordeaux. Une manière de mélanger jeunes issus de quartiers prioritaires et de quartiers plus aisés.

Colombus a également reçu un label, celui de Colo Apprenante. Il s’agit d’un dispositif de l’Etat créé post-covid, qui permet de financer les colonies de vacances notamment. Colombus a reçu ce label très rapidement, son programme étant déjà adapté aux critères énoncés par l’Etat. Ce dernier peut financer jusqu’à 500€ par semaine dans les camps. Une belle aide pour favoriser l’apprentissage des jeunes.

En complément, Colombus bénéficie aussi du soutien de fondations, et espère poursuivre sur cette lancée. Ainsi, les jeunes n’ont pas besoin de débourser le moindre centime pour ce camp. Une bonne nouvelle pour les familles qui se trouvent dans une situation parfois précaire compte tenu de la situation.

Soutiens régionaux et partenariats, l’essor de Colombus pour l’avenir

Colombus a aussi bénéficié d’aides de la part de la Région Nouvelle-Aquitaine. En effet, l’expérimentation pour l’accompagnement à l’orientation récompense les projets nouveaux et innovants. Une case que Colombus remplit parfaitement. En effet, Delphine propose toujours des semaines thématiques pour découvrir des écosystèmes spécifiques. Impulsé par les séjours urbain et littoral respectivement à Bordeaux et Arcachon, ce concept a vocation à se développer encore. De cette manière, Colombus voudrait mettre l’accent sur les filières prioritaires économiques liées à la région.

Son ambition est aussi de poursuivre la recherche de partenariats auprès d’entrepreneurs. Des professionnels passionnés et engagés, désirant transmettre leur expérience pour des jeunes en quête d’orientation.

Mais elle veut aussi continuer à communiquer pour attirer de nouveaux jeunes… En parallèle avec des informations transmises par les comités d’entreprises ou les RH. Un bon canal à destination des entreprises d’une part, et d’autre part à destination des parents qui voudraient potentiellement y envoyer leurs enfants pour découvrir les métiers.

Avec Colombus, Delphine voudrait aussi développer la démarche RSE des entreprises, grâce notamment au parrainage des groupes. Des semaines à thèmes, autour d’un métier ou d’une ville, pour attirer de nouveaux jeunes…

Le prochain camp prévu du 19 au 24 avril aura lieu à l’Aerocampus de Latresne, l’occasion de découvrir les robots et les drones… Un rendez-vous à ne pas manquer pour les jeunes intéressés !

Contact :

Camps : Columbus

Abonnez-vous à la Newsletter

X