Commerces grande distribution confinement

Protection des commerces et fermeture des rayons, les dommages collatéraux des PME fournisseurs

Dernière mise à jour:

Le reconfinement annoncé à la fin du mois d’octobre 2020 se veut plus flexible que le premier, en mars 2020. Certains commerces continuent d’ouvrir, ou ont adapté leur activité, notamment par le biais du Click & Collect. Les supermarchés, et grandes distributions continuent à fonctionner, mais doivent aussi adapter leur conception. En effet, certains rayons ferment, sur décision du Premier Ministre, Jean CASTEX. Une décision qui fait grincer des dents les PME fournisseurs… Notamment compte tenu de la période de l’année à laquelle cette décision intervient. 

Commerces impactés, entre solidarité et incompréhension

Pour les commerces, l’annonce du reconfinement n’était pas une bonne nouvelle. Après plusieurs mois marqués par un arrêt de l’activité, les commerces notamment de proximité misaient sur les fêtes de fin d’année pour vendre et relancer leur activité. Le confinement de quatre semaines, qui court jusqu’au 1er décembre à minima, n’aide en rien. De plus, le Premier Ministre, a demandé aux grandes surfaces de fermer certains rayons, considérés comme non essentiels. Parmi eux, les rayons culture (livres, jeux), les rayons dédiés à l’électroménager, aux fleurs, aux bijoux, ou encore aux arts de la table. En demandant aux supermarchés de faire cela, le Premier Ministre souhaite limiter l’affluence dans les magasins. Il souhaite ainsi que les clients ne viennent dans les magasins que pour réaliser les achats dits de première nécessité, comme l’alimentaire ou les produits d’hygiène.  

Supermarché commerce alimentaire
Dans les supermarchés, seuls les rayons essentiels continuent de vendre.

Pour la FEEF, cette décision est incompréhensible. Certes, cela permet de soutenir les commerces locaux qui ne peuvent pas maintenir leur activité, n’étant pas autorisés à ouvrir pendant le confinement. Mais selon la FEEF, les fournisseurs et les PME productrices sont aussi touchées par la fermeture de ces rayons. En effet, pendant que les commerces arrêtent leur activité, les usines de production, elles, continuent de travailler. Un phénomène aux répercussions graves sur l’emploi et l’activité économique des industriels PME. Ces derniers font en effet partie du tissu économique et se trouvent dans toutes les régions de France. Ainsi, entre les commerces locaux et les PME touchées par les décisions Ministérielles… La FEEF veut tirer la sonnette d’alarme, et trouver des solutions pour qu’aucun acteur ne soit lésé. Cette période est en effet cruciale pour le devenir de nombreuses entreprises dans le pays.

Fêtes de Noël, une période charnière pour l’économie au conditionnel

Prévu jusqu’au 1er décembre 2020, le second confinement pourrait bien être prolongé, si les conditions sanitaires ne s’améliorent pas. Il s’agit pour les commerces d’une situation délicate, avec une projection impossible, compte tenu de l’évolution au jour le jour de la situation. A la mi-novembre, le Gouvernement pourrait décider d’alléger encore les mesures du confinement pour certains professionnels, mais, à l’approche de décembre et des fêtes de fin d’année… Le coeur des entreprises n’est pas à la fête. Un fin d’année inédite, un an après la découverte de la COVID-19 en Chine. La période de Noël est pour beaucoup la plus rentable, la plus importante de l’année. Certains commerces proposent l’achat en ligne, ou développent le Click & Collect afin de continuer à vendre sans recevoir de clients, mais beaucoup n’ont pas encore passé ce cap. 

Malgré les aides proposées pour soutenir les entreprises touchées par ce contexte inédit, la FEEF et les commerces locaux veulent plus de flexibilité. Parmi les plus touchés, les artisans à leur compte, mais aussi les professionnels de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme. En dépit des mesures sanitaires strictes appliquées dans ces établissements, ils ne peuvent poursuivre leur activité. L’annonce des mesures de fermeture de certains rayons, comme la culture, fait réagir de nombreux professionnels. Ces derniers se montrent en désaccord avec les décisions. Un décision qui devrait, encore une fois, réussir à des géants du e-commerce, comme un certain Amazon…

Sources : 

Communiqué de Presse – FEEF – Fermeture des rayons non alimentaires en grande distribution. Fortes inquiétudes et incompréhension des fournisseurs PME – 2 novembre 2020

Plus d'articles
Chômage partiel Parent avec enfant fleurs télétravail
Garde d’enfants à domicile et chômage partiel
X