R&D externalisée – L’avenir appartient à ceux qui l’adaptent judicieusement

Un homme explique la recherche et développement externalisée

R&D externalisée – L’avenir appartient à ceux qui l’adaptent judicieusement

L’objectif ultime de toute activité de Recherche et Développement est de réaliser les objectifs commerciaux de l’entreprise en capitalisant économiquement sur les connaissances ou les inventions nouvellement acquises. Il n’est plus nécessaire de démontrer que la R&D a un impact direct sur les résultats de l’entreprise, à court et à long terme. Pour qu’une entreprise se développe avec succès, la R&D doit être prioritaire afin de créer et/ou conserver une avance sur la concurrence en améliorant constamment ses processus opérationnels, en développant et en améliorant ses produits et en renforçant ses stratégies de service client. L’innovation et la R&D sont donc des activités continues et qui touches à tous les aspects de votre entreprise.

Rappelez-vous de votre téléphone fixe qui était un appareil plutôt robuste et avait rarement besoin d’être remplacé ou réparé. Nos iPhones, en revanche, exigent des mises à jour fréquentes. Alors que certains considèrent cela comme un gadget marketing pour augmenter les ventes, il est aussi vrai qu’un accès accru à l’information a augmenté les attentes des consommateurs, nos attentes d’être équipés d’appareils toujours plus performants.

Il a été prouvé à maintes reprises que les grandes marques gagnent en crédibilité grâce à la livraison continue de produits pertinents qui attirent l’attention des consommateurs. Arthur W. Page, ancien vice-président d’AT & T, a déclaré : « Toutes les entreprises dans une société démocratique commencent avec la permission du public et existent par approbation publique. » Apple a maîtrisé sa recherche et son développement et continue de développer des produits ajoutant de la valeur à la vie quotidienne de leurs consommateurs.

 

Mais la R&D peut coûter cher…

 

Saviez-vous que Bugatti a perdu plus de 6 millions de dollars pour chaque véhicule Veyron vendu ? Cette perte énorme a été attribuée aux efforts considérables de R&D qui ont été mis en œuvre pour élever le niveau pour les fabricants d’hypercars. Cependant, l’investissement a très bien payé. Bugatti a non seulement pu augmenter le prix de ses modèles suivants, mais a également réalisé des bénéfices importants sur les années suivantes.

Généralement, toutes les améliorations de produit et de service sont conçues pour générer des marges concurrentielles. L’innovation est importante pour les entreprises car elle stimule la compétitivité, l’innovation et la performance du marché. Les équipes R&D participent du bon fonctionnement des entreprises. Cependant, toutes les entreprises ne peuvent pas se permettre le coût d’une structure R&D en interne. Certaines n’ont pas les ressources créatives au sein de leur équipe pour soutenir le développement et l’amélioration des produits et services. La recherche et le développement externalisés est la solution pour ces entreprises. Voici quelques-uns des principaux avantages de la R&D externalisée.

 

Coûts réduits

 

Le premier avantage est certainement la réduction de la masse salariale. Les coûts de recrutement à eux seuls vous feront économiser plusieurs milliers d’Euros. De plus, vous n’avez plus besoin de former et de maintenir votre personnel. La réduction des frais généraux s’en suit pour former in fine, une économie allant souvent jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’Euros pour une PME.

 

Gain de temps

 

Recruter du personnel peut être un processus long et fastidieux. Opter pour la R&D externalisée préserve des retards dans la recherche du talent qu’il vous manquait. Faire appel à un partenaire en externalisant votre R&D permet de créer de l’innovation très rapidement, sans attendre d’avoir recruté une équipe compétente et de la rendre opérationnelle. Le temps de mise sur le marché est considérablement réduit grâce à des temps de démarrage rapides !

 

Création de valeur

 

Côté plan directeur, les contrats types de R&D externalisée peuvent être écrits de telle manière que le temps de R&D soit clairement définis. Le temps alloué pour travailler sur un projet est prédéterminé. Cela fonctionne particulièrement bien avec les projets de recherche où les éléments de livraison ne peuvent pas être clairement définis dès le départ (ce type de contrat est moins utilisé en développement pur). De nombreuses entreprises ayant externalisé leur recherche ont réalisé que le « time-boxing » rend les prévisions de coûts beaucoup plus aisées. En outre, cela les aide également les dirigeants à effectuer une analyse coûts-avantages précise et ciblée.

 

Montée en compétence rapide

 

Un autre aspect important est le transfert de savoir et de compétences dont bénéficient les entreprises faisant appel à des prestataires de R&D. En externalisant leur R&D et leur innovation (même partiellement), ces entreprises capitalisent directement et sans attendre sur une expertise qu’elles n’ont même pas eu besoin de développer. Le prestataire amène avec lui une série d’outils, de méthodes et de compétences techniques qui pourront être valorisées et réutilisées dans le cadre de travaux ultérieurs.

 

Les sept pouvoirs de la recherche et découverte externalisée

 

Approche hybride pour une situation gagnant-gagnant

 

Dans la réalité, les entreprises choisissent souvent un terrain d’entente, une situation de laquelle ils peuvent tirer le meilleur des deux mondes. Dans ce cas, une partie de la R&D est effectuée en interne tandis que le reste est externalisé pour exploiter une expertise non présente en interne et gagner en efficacité et donc en marge. Cet arrangement a un avantage supplémentaire de conserver et de transférer certaines des connaissances nouvellement acquises au sein de votre entreprise.

 

Comment décider de quelle approche suivre

 

Décider quelle approche fonctionne le mieux pour votre entreprise peut parfois être une tâche décourageante. Voici une liste de points à questionner pour prendre une décision éclairée.

  • Avez-vous atteint votre vitesse de mise sur le marché souhaitée ?
  • Quel est votre budget R&D et serait-il moins cher de l’externaliser (ou d’en externaliser une partie) ?
  • Quels sont les projets prioritaires sur lesquels travaille votre équipe R&D interne et ces projets sont-ils pertinents par rapport aux compétences métiers et à l’expertise interne à votre entreprise ?
  • Quelles sont les compétences et expertises que vous avez en interne et quelles sont celles que vous pourriez/souhaiteriez acquérir en externalisant une partie de votre R&D ?
  • Quels sont les risques liés à l’externalisation d’une partie de votre R&D et comment les réduire ?
  • Externaliser une partie de votre R&D peut-il soulager votre équipe et lui permettre d’absorber des imprévus ?
  • La gestion de la propriété intellectuelle est-elle un problème ?

Externaliser sa R&D ouvre la voie à de meilleurs résultats

 

De nombreuses entreprises ont traditionnellement compté sur leur seule équipe R&D interne pour conserver leur avantage concurrentiel et développer les produits, services et process nécessaire à la conservation des marges commerciales. Cependant, ce n’est pas toujours la solution optimale, ni la plus rentable. Parfois, le déploiement d’une équipe externe qui possède déjà l’expertise dans le domaine que vous recherchez peut vous donner un avantage concurrentiel, plus rentable, plus rapidement et avec un résultat à plus faible risque. Néanmoins, l’externalisation de votre R&D doit répondre à des besoins stratégiques, actuels et futurs.

Dans l’industrie pharmaceutique, la mise sur le marché des nouveaux médicaments est très longue, atténuant souvent l’avantage stratégique et économique obtenu grâce aux brevets. Il y a encore une quinzaine d’années, près de 50% des nouveaux médicaments échouaient à la dernière étape des essais cliniques et même parmi ceux qui passaient ces essais, seule une poignée étaient rentables. C’était une indication claire que les sociétés pharmaceutiques avaient besoin de réviser rapidement et en profondeur leur processus de R&D. Grâce à l’externalisation de certains pans de leurs R&D, à la mise en place d’une gestion méthodique de leurs portefeuilles de projets et à la diversification, les sociétés pharmaceutiques ont pu mieux gérer leurs risques et améliorer leur retour sur investissement.

Il est maintenant clair que repenser la R&D et considérer son externalisation peut aider l’entreprise à mieux comprendre les besoins réels de ses clients et à gagner rapidement en rentabilité. L’externalisation de la R&D permet de penser au-delà du modèle acquis et des méthodes standardisées et de prendre des décisions ultra-rapides sur la base de données pertinentes.

 

Se libérer des processus existants pour créer une recherche de pointe ne se limite pas aux géants de l’industrie. Nous sommes souvent obnubilés par l’accroissement de l’efficacité de nos produits, mais quand essayons-nous de rendre notre R&D plus efficace ? Lorsque la R&D interne ne fonctionne pas, il est temps de revoir le processus de conception ou même d’externaliser cette R&D pour mieux comprendre les besoins des consommateurs et proposer des produits et services meilleurs que ceux de nos concurrents.

 

 

ISO NOMIA

Thibault Charles – Directeur

thibault.charles@iso-nomia.com

335 rue Georges Bonnac

33 000 Bordeaux

+33 (0) 6 78 54 27 91

www.iso-nomia.com

Abonnez-vous à info-nomia, notre lettre d’information

Suivez isonomia sur LinkedIn

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X