Salariée reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle, les clés pour réussir efficacement

Dernière mise à jour:

La reconversion professionnelle est un processus envisagé pour un grand nombre de professionnels chaque année. Néanmoins, cette volonté fait face à de nombreux freins qui empêchent l’aboutissement du processus. En effet, il est donc important de le réaliser étapes par étapes pour mener à bien ce projet. Ainsi, avoir un plan de reconversion précis et viable est important afin d’éviter les mauvaises surprises. On pense notamment à la démission prématurée de son poste actuel, sans avoir la sécurité que la reconversion aboutisse. 

Néanmoins, vouloir se reconvertir représente des coûts importants et peut représenter un frein. En effet, même avec un projet viable et réfléchi, sans financement le projet ne peut aboutir. C’est donc pour cela que des aides au financement sont disponibles pour ce genre de projets. 

La reconversion professionnelle, une étape par laquelle passe beaucoup de professionnels

La reconversion professionnelle est un projet pour plus de 48% des français. En effet, cela montre leur volonté de modifier leurs habitudes de travail et ainsi changer de poste. Cela peut être pour avoir de nouveaux objectifs, davantage de motivation et d’envie pour réaliser au quotidien leur travail. De plus, les salariés souhaitent également avoir un poste qui a du sens pour eux et ainsi s’épanouir sur le long terme. Néanmoins, même avec un projet bien précis de reconversion professionnelle, plusieurs barrières peuvent freiner le bon déroulement de ce projet. 

Avant toute chose, la reconversion professionnelle n’est pas une décision à prendre à la légère. En effet, il est important de se poser les bonnes questions pour être sûr que c’est une volonté sur le long terme ou simplement un état d’âme passager. La question se pose ensuite sur le secteur et les métiers dans lesquels ils souhaitent s’orienter. Néanmoins, il faut également prendre en considération les secteurs propices à l’embauche. En effet, vouloir se reconvertir dans un métier qui nous plait est important mais si l’on ne peut pas travailler finalement dans ce secteur car il n’y a pas d’embauches, cela devient complexe. 

Pour bien commencer, il est important de réaliser un bilan de compétences. Ce bilan permettra donc d’analyser les savoir-faire, les savoir-être mais également les besoins du professionnel. Cela amène donc à des précisions pour définir le projet de reconversion et de préciser certains aspects. Le bilan de compétences peut être réalisé sur le temps de travail avec l’accord de l’employeur mais également en tant que démarche individuelle. Il est réalisé par un prestataire externe et peut également être réalisé en interne pour l’ensemble des salariés. Mais tout cela possède un coût important qui peut être un frein. Il existe donc de nombreuses solutions pour financer la reconversion professionnelle. 

Carrière élévation progrès croissance
La reconversion professionnelle est une remise en question.

Le financement de la reconversion, les aides à disposition

Financer sa reconversion professionnelle n’est pas une mince affaire. En effet, cela représente des coûts élevés. L’ensemble du processus, que cela soit le bilan de compétences, la formation professionnelle accompagnée de la perte du salaire du salarié n’est donc pas sans conséquences financières. 

Il existe donc plusieurs solutions qui permettent d’aider les professionnels en reconversion. Les aides au financement sont mises à leur disposition selon le statut professionnel. En effet, il existe quatre aides principales de reconversion professionnelle permettant le maintien de salaire des salariés toujours en poste. 

La première est le Compte Personnel de Formation (CPF) étant un dispositif de financement public de la formation en continu. Il concerne tous les actifs souhaitant se former. Ainsi, les actifs cumulent 500 euros par an si employés à temps plein. Ensuite, le Plan de Développement des Compétences (PDC) quant à lui est un plan à l’initiative des employeurs. En effet, il a pour but de développer des compétences nouvelles au sein même de son entreprise. Le salaire se maintient pour les salariés concernés. 

Le salarié peut également s’orienter vers le Compte Personnel de Formation de Transition Professionnelle. Ce dernier est valable pour tous les secteurs d’activités mais se doit d’être accepté par l’employeur. Cette validation amène donc au maintien de la rémunération pendant la durée de la formation, que celle-ci soit à temps complet ou partiel. Enfin, en complément du CPF et du PDC, le salarié peut profiter de la solution Pro-A. Ainsi, il peut donc se former en alternance sur le temps de travail et donc conserver son salaire. 

Autant de solutions facilitant la reconversion professionnelle pour les salariés et ainsi leur laisser la possibilité d’évoluer professionnellement. Dans une période post-Covid, il est important de connaître ses droits si besoin de reconversion est pour favoriser l’épanouissement des salariés.

Sources : 

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?, Demos, communiqué de presse du 6 septembre 2021

Démissions-reconversion

Bilan de compétences, Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion 

Abonnez-vous à la Newsletter

X