Recouvrement de créances et pénalités, un enjeu majeur pour les entreprises

recouvrement-creance-enjeu-entreprise-bordeaux-business

Recouvrement de créances et pénalités, un enjeu majeur pour les entreprises

À l’instant où une entreprise réalise un service pour le compte de l’un de ses clients, ce dernier est tenu de régler en contrepartie le prix de la prestation. Dans la relation business, ce prix est fixé au préalable et une date butoir de règlement est précisée. Si certaines entreprises règlent l’intégralité de la facture à la commande, d’autres ont la possibilité de payer en plusieurs échéances, avec des dates de règlement. Si pour le client, il est normal de respecter les délais de paiement, les retombées d’un retard dans le règlement des créances sont capitales pour la trésorerie d’une entreprise. Dans certaines branches d’activité, comme le service aux entreprises, ce véritable fléau est très présent et a un impact direct sur la bonne santé de l’entreprise fournisseur. Dans ce contexte, il est important d’avoir toutes les cartes en main, et de bien comprendre par exemple, comment effectuer le calcul des intérêts sur facture impayée.

Le règlement des factures, un point capital de la trésorerie

Lors de la réalisation d’une prestation de la part d’une entreprise pour son créancier, le délai de règlement de la facture est mentionné dans le contrat qui lie les deux parties. Selon une étude menée par la COFACE, chaque année, les entreprises françaises cumulent 56 milliards d’euros de créances impayées, ce qui représente à peu près l’équivalent de 2 % du PIB national.

L’impact de ces créances impayées dans les temps n’a donc pas uniquement un impact sur la vie de l’entreprise, mais sur l’économie française dans son intégralité. D’après une étude menée en mai 2017 par l’ANCR (Syndicat National Des Cabinets De Recouvrement De Créances Et De Renseignements Commerciaux), en 2016, seuls 38,1 % des créances dues aux entreprises françaises avaient été payées dans les temps, bien en deçà des autres résultats européens. Pour une entreprise en plein développement, toute créance payée en retard empêche un investissement pour sa croissance, mais aussi d’avoir une trésorerie suffisante pour faire face aux aléas professionnels et pour régler ses propres créances.

Pénalités de retard, la solution pour un règlement à temps

Afin de se prémunir contre les risques de créances impayées, les entreprises se tournent vers une refonte du contrat qui les lie à leurs clients, notamment sur l’aspect du règlement. En effet, il est désormais précisé (en dehors des contrats avec paiement à la réception) qu’en cas de retard de paiement, le client sera soumis à des pénalités croissantes en fonction du nombre de jours de dépassement. Ces pénalités (ou intérêts) sont calculées sur la base du contrat initial par le taux qui est appliqué sur la période, multiplié par le nombre de jours de retard sur l’année.

Ce qui donne la formule suivante : (le montant TTC ou HT x taux applicable sur la période) x (nombre de jours de retard/365).

Si vous avez besoin, vous pouvez faire appel aux services de  logiciels recouvrement, à l’instar de Clearnox, un logiciel de recouvrement de créances en SAAS qui vous accompagne dans les relances de vos créanciers. En appliquant ce système de pénalités sur le contrat en cas de retard de paiement, votre client sera plus enclin à régler son dû dans le délai imparti. L’objectif est d’avoir une sécurité dans vos finances, mais ne dégradez pas pour autant votre relation avec votre client, car votre réputation doit être elle aussi conservée !

 

Audrey KOZACZKA

Source :

ANCR étude mai 2017

 

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X