Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Recruter en saisonnier autrement

  /  BRÈVES   /  Recruter en saisonnier autrement
Femme sourit homme entretien embauche

Recruter en saisonnier autrement

L’emploi salarié repose principalement sur le secteur tertiaire marchand qui s’étend du commerce à l’administration. En effet, selon l’Insee, on a pu compter une augmentation de presque 300 000 emplois en plus de 2016 à 2017. De 2017 à 2018, c’est près de 130 000 emplois de plus, toujours dans le secteur tertiaire marchand (1). Le recrutement de nombreux emplois passe beaucoup par l’intérim. “Fin juillet 2019, le nombre d’intérimaires s’établit à 819 900. Il baisse de 1% par rapport à juin 2019 et augmente de 0,2% en un an.” selon les chiffres de Pôle Emploi (2). 

Au lendemain du confinement, de nombreux questionnements concernent évidemment le marché de l’emploi en France. Il semble que le recrutement évolue et s’adapte pour pallier au mieux les difficultés laissées par le passage du Covid-19. Une remise en question du système qui propose de nouvelles solutions.

Le marché de l’emploi et ses alternatives de recrutement

Un taux d’emploi qui profite de plus en plus aux jeunes et aux seniors

En 2018, 28 millions de Français ont un emploi en France, dont 25,2 millions qui l’exercent au sein d’une activité salariale, selon l’Insee (1). On observe que ce taux d’emploi témoigne d’une hausse de recrutement pour les jeunes 15-24 ans. En effet, il augmente de 1,2 point entre 2017 et 2018, toujours selon une analyse de l’Insee sur l’emploi (3). Une légère hausse comparée à 2017. De plus, le diplôme est toujours porteur d’emploi. Ainsi, “en 2018, 41,4 % des personnes occupant un emploi sont diplômées du supérieur.” (3). Les jeunes sont ainsi plus présents sur le marché de l’emploi. 

Sur les 15-64 ans, le taux d’emploi atteint un record depuis 1980, avec 65,4% de Français ayant un emploi. Les entreprises seraient moins réticentes à employer les jeunes étudiants tout juste diplômés. Les seniors, faisant toujours partie de la catégorie la moins représentée sur le marché de l’emploi ; sont tout de même de plus en plus présents. En effet, “le taux d’emploi des 50‑64 ans continue quant à lui d’augmenter”. Cela s’explique notamment par l’impact du recul de l’âge de départ en retraite. Ainsi, le taux d’emploi des 50-64 ans augmente de + 0,9 point en 2018, comme en 2017, selon l’Insee (3). 

L’emploi saisonnier recrute

Une large partie du recrutement à l’année s’effectue par le biais des emplois saisonniers. Ces derniers attirent les citoyens de manière hétérogène d’une région à une autre. En Normandie, par exemple, le recrutement dans le saisonnier ne représente que 25%, selon les statistiques de Pôle Emploi (4). Les métiers les plus porteurs de cette région sont alors les agents d’entretien de locaux, les aides à domiciles et aides ménagères ou encore les employés de libre service. 

Au contraire, en Nouvelle-Aquitaine, les emplois saisonniers représentent 44%. C’est une proportion très conséquente. Cela peut s’expliquer par la présence de nombreux étudiants qui cherchent un emploi saisonnier l’été pour compléter leurs rentrées d’argent pour financer leurs études. Les métiers les plus porteurs diffèrent également. Ceux qui attirent le plus concernent les viticulteurs, les agriculteurs salariés ainsi que les serveurs de cafés restaurants. La culture de chaque région influe donc fortement sur la demande d’emploi des habitants. 

L’intérim, principal acteur du recrutement post-Covid

Le tourisme, en demande de recrutement d’employés saisonniers

Le Covid-19 n’a pas facilité l’expansion du marché du tourisme cette année. Cela implique évidemment un recrutement relativement freiné par une vision de l’été très peu stable pendant quelques temps. Bien que le marché peut y voir plus clair aujourd’hui, le secteur touristique risque de manquer de temps pour recruter ses employés saisonniers. 

Le but est donc de simplifier l’offre d’emploi. Rentre alors principalement en jeu l’Intérim. Selon des statistiques de Pôle Emploi, au mois de juillet 2019, comme dit précédemment “le nombre d’intérimaires s’établissait à 819 900. » C’est un chiffre conséquent, représentatif d’un processus qui fonctionne. 

Alors en évolution stable, l’Intérim semble être la nouvelle alternative de recrutement. En effet, certaines agences d’intérim proposent des démarches de recherche d’emplois jusqu’à l’obtention d’un contrat gérées totalement en ligne. Ce processus dématérialisé de A à Z est une alternative fortement appréciée des Français. Cela s’explique par la facilité de respecter les gestes barrières et la distanciation physique possible grâce à la plateforme en ligne. 

L’intérimaire pourrait donc permettre la parfaite transition d’un monde du travail où le contact physique était privilégié à une dématérialisation complète de la démarche de recrutement.

Dans le secteur du tourisme, en manque d’effectif, l’Intérim pourrait se positionner comme solution.

L’intérimaire en ligne apporte des solutions

C’est le pari qu’ont fait l’agence d’Intérim QAPA et le leader européen de réservation de campings sur Internet. Par l’association de leurs deux services, ils espèrent relancer le recrutement dans le tourisme, grâce à une démarche 100% dématérialisée. 

Ainsi, les étudiants désabusés par leur fin d’année scolaire et par la difficulté à trouver un emploi professionnel d’alternance ou encore de stage, auront l’opportunité d’avoir un emploi saisonnier. D’autre part, ils participeront également à la relance d’un secteur touché par la crise sanitaire et économique. 

L’emploi est un terme que l’on entend dans de nombreuses conversations de nos jours. La France travaille en permanence sur des solutions et des alternatives pour calmer la crise économique que le pays est en train de traverser. Cela passe par la digitalisation de certaines démarches et par l’adaptation des différents business du pays à surmonter cette période. Que l’on se rassure, de nombreux secteurs se remettent en question et cherchent d’une façon ou d’une autre à proposer des services en adéquation avec la période que nous vivons. Cela peut commencer par le recrutement autrement. Les jeunes, l’intérimaire et certains secteurs touchés par le Covid-19, comme le tourisme, peuvent certainement trouver un terrain d’entente pour créer une alternative durable ensemble. 

Sources

Campings : www.campings.com/fr/

QAPA : www.qapa.fr/

  1. Evolution de l’emploi, de l’Insee, de 2019 : file:///home/chronos/u-5e700e22a7a2cc7d6de201d585db52f85816320b/MyFiles/Downloads/ecrt19-f1-1-emploi.pdf
  2. Intérim, de Pôle Emploi : https://www.pole-emploi.org/statistiques-analyses/entreprises/interim.html#:~:text=Fin%20juillet%202019%2C%20le%20nombre,%2C2%25%20en%20un%20an.
  3. Caractéristiques des personnes de l’emploi, de l’Insee, de 2019 :file:///home/chronos/u-5e700e22a7a2cc7d6de201d585db52f85816320b/MyFiles/Downloads/ecrt19-f1-2-emploi.pdf
  4. Enquête besoins en main d’oeuvre 2020, de Pôle Emploi, de 2020 :https://statistiques.pole-emploi.org/bmo/geo?le=0&na=0&pp=2020&ss=1

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X
%d blogueurs aiment cette page :