Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Remettre les officines au cœur de la santé

  /  BRÈVES   /  Remettre les officines au cœur de la santé
Pharmacienne conseil médicament fièvre

Remettre les officines au cœur de la santé

Les pharmacies sont l’un des premiers intermédiaires des Français pour se médiquer et pour se renseigner sur des conditions médicales. Il est courant que les individus se rendent dans une officine avant d’aller chez leur médecin traitant ou à l’hôpital pour se faire conseiller par un pharmacien. Considéré comme l’un des premiers vecteurs de communication et de ressources de santé, les officines jouent un rôle des plus importants. Fournir des médicaments est loin d’être le seul service proposé aux habitants de l’hexagone par les pharmaciens. Cependant, ils sont de plus en plus mis de côté. En effet, l’Excédent Brut d’Exploitation, qui est un indice représentatif de mesure de la rentabilité nette d’une entreprise : “a donc diminué en valeur absolue de – 4.300 euros” de 2017 à 2018 (1). Il est donc primordial de positionner de nouveau les officines au cœur du secteur de la santé. 

La disponibilité et dématérialisation des officines, à la hauteur des attentes des Français

Les Français sont de plus en plus demandeurs d’accessibilité et de personnalisation des services. Ils veulent se sentir compris, conseillés et en confiance, peu importe la nature du service ou du projet. De plus, quand il s’agit d’un sujet aussi sérieux que celui de la santé, le personnel soignant doit se tenir à l’écoute et à proximité le plus rapidement possible. C’est pourquoi, de nos jours, les individus ont besoin de se sentir proches d’une pharmacie. 

Ces établissements professionnels de santé ne sont cependant pas ouverts en continu. C’est pourquoi, il existe des pharmacies de garde. L’imprévu rythme la vie des individus. Ils ne sont jamais à l’abri d’un accident, minime ou majeur, peu importe le jour ou l’heure. Généralement le premier réflexe est de se tourner vers la pharmacie de garde la plus proche. Aujourd’hui, il existe même des générateurs de pharmacies de garde les plus proches en ligne. Ils se déclinent parfois même en application. C’est le cas notamment de MonPharmacien qui couvre 8 départements de l’Ile-de-France. 

En plus d’être demandeurs de proximité, les Français se rendent de plus en plus sur Internet ou sur des applications pour commander leurs médicaments ou quémander des conseils. Ainsi, bon nombre de pharmacies en ligne proposent des services de livraison de matériel médical avec ou sans ordonnance. Bien que la promiscuité avec l’humain est un facteur essentiel dans le monde de la santé, il semble que la dématérialisation du secteur soit également fortement appréciée. 

Les pharmacies, vers de nouvelles priorités

Les officines font évoluer leurs services en fonction des changements sanitaires notamment. Certains mouvements font naître une prise de position, et les officines s’adaptent en conséquence. C’est le cas notamment concernant la lutte contre les femmes et les hommes battus. 

En effet, la violence conjugale, qu’elle soit physique ou psychologique, est une cause qui nécessite le déploiement de nombreux dispositifs. Afin de freiner ce phénomène et d’apporter du soutien et une protection aux victimes, il est désormais possible de trouver refuge dans une pharmacie. 

En plus de cette nouvelle mission des plus louables, les officines peuvent désormais être des lieux de vaccinations. En effet, “la vaccination fait partie des missions pouvant être exercées par les pharmaciens d’officine sur l’ensemble du territoire depuis le 1er mars 2019” selon l’Ordre National des Pharmaciens (2). Les pharmaciens titulaires ou adjoints tout comme les pharmaciens mutualistes inscrits à l’Ordre peuvent donc prodiguer leur expertise en terme de vaccination. 

Sauver les pharmacies, un enjeu de santé publique

Les officines s’adaptent sur le plan de l’accessibilité, de la proximité et de la dématérialisation. Elles abordent également de nouvelles priorités et se fixent de nouvelles missions des plus importantes. Pour toutes ces raisons, certaines startups se lancent le défi de réconcilier les Français avec les pharmacies. C’est d’ailleurs le pari de la startup bordelaise OuiPharma de positionner de nouveau les officines au cœur de la santé. 

La jeune entreprise a pour mission de mettre en relation les vendeurs et les repreneurs. En  effet, de plus en plus de pharmacies rencontres des difficultés financières. OuiPharma permet ainsi de trouver au plus vite un repreneur en simplifiant les transactions sur une seule plateforme pour regrouper toutes les annonces de pharmacies à vendre. 

Cette démarche a pour but de consolider de nouveau le lien entre les Français et les professionnels de santé des officines. De plus, avec la Covid-19, les pharmacies sont très sollicitées ces derniers temps. Conseiller, rassurer et distribuer des masques sont devenus les mots d’ordre. C’est donc le moment propice pour gagner une nouvelle fois la confiance des habitants de la France. 

Sources

MonPharmacien : https://monpharmacien-idf.fr/

OuiPharma : https://www.ouipharma.fr/

  1. Statistiques professionnelles de la pharmacie, éditions 2019, du Cabinet CGP : https://www.llaec.fr/wp-content/uploads/2019/03/CGP-PLAQUETTE-STATISTIQUES_2019.pdf
  2. Vaccination à l’officine, de l’Ordre National des Pharmaciens, de 2019 : http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Champs-d-activites/Vaccination-a-l-officine

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X
%d blogueurs aiment cette page :