Renaud LAGRAVE, Vice Président Nouvelle-Aquitaine, vision de la LGV à Bordeaux

Renaud Lagrave tourisme en nouvelle aquitaine Bordeaux Business

Renaud LAGRAVE, Vice Président Nouvelle-Aquitaine, vision de la LGV à Bordeaux

Depuis janvier 2015, Renaud LAGRAVE occupe le poste de Vice Président de la Région Nouvelle Aquitaine, en charge des infrastructures, des transports et des mobilités. En outre, il a été Vice Président en charge du Tourisme de 2010 à 2015, Président du GIP littoral Aquitain, il est également Président du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne., ce qui lui donne une vision complète du territoire et de ses attraits.

La mobilité au cœur de la Grande Région

Sa principale mission consiste à superviser l’ensemble des dossiers régionaux relatifs aux aux infrastructures et aux mobilité, notamment autour des thématiques ferroviaires, des transports interurbains, ou encore des transports portuaires et aéroportuaires, tel le Port de Bayonne, l’Aéroport de Limoges… Il coordonne également quatre élus sur des missions précises, tel J. HEMON, en charge des dossiers liés au TER, W. JACQUIALLARD, pour les gares, C. CHATUS concernant les transports routiers et M.BERGE pour les ports et aéroports. D’autres équipes innervent l’ensemble du territoire régional.

Depuis quelques mois, sont notamment mise en avant les problématiques liées au transfert des transports interurbains, le renouvellement des conventions avec la SNCF pour la gestion des TER, ou encore le règlement des interventions des aéroport dans la Région.

Pour Renaud LAGRAVE, au vu de ses constatations, il y a réellement un dynamisme économique dû à la mise en oeuvre de la LGV, ne serait-ce qu’au regard des commandes effectuées par la SNCF durant les travaux. Sur ces derniers mois, il constate une hausse de 75% de la fréquentation de la Gare Saint-Jean. En outre, de nombreux sièges sociaux sont en cours de réflexion en vu d’un déménagement prochain sur Bordeaux.

Initialement cependant, les objectifs liés à la LGV n’étaient pas centrés sur l’économie bordelaise, ou l’ouverture de la Région Nouvelle Aquitaine. Ainsi les dynamiques étaient  à une échelle plus large, l’idée étant d’avoir un axe européen passant par la Nouvelle-Aquitaine, en écho à l’axe Francfort-Madrid. Bordeaux faisait quelque peu figure d’oublié du chemin de fer, et aujourd’hui, c’est un train du quotidien pour les voyageurs qui travaillent, notamment sur les axes Bordeaux – Poitiers, Bordeaux – Angoulême, Bordeaux – Paris.

Au regard de la concurrence des autres moyens de transports, la LGV a pu induire une chute vertigineuse sur l’axe Paris – Orly (-70%), cependant au niveau européen ou international, Bordeaux est un aéroport qui se porte bien. Au regard du fret, un grand nombre de lignes a été fermé, notamment Agen, Auch, Mont de Marsan, Tarbes…

Des investissements au service du ferroviaire

Depuis la reprise du fonctionnement des trains en gestion de la Région en 2002, plus de 12 millions ont été investis sur le réseau par la SNCF, 14 millions d’euros par la Nouvelle-Aquitaine pour les lignes de fret – quand bien même cet investissement ne relève pas de sa compétence.

Aujourd’hui, Renaud LAGRAVE estime qu’il faudrait un milliard 200 millions afin de rénover totalement le réseau ferroviaire de la Nouvelle-Aquitaine. Dans un premier temps, pour la période 2015 – 2020, 450 millions de travaux sont prévus sur l’ensemble du réseau ferroviaire, grâce à un contrat de plan interrégional entre l’Etat, la Région et la SNCF.

Il s’inquiète néanmoins de l’impact sur le transport ferroviaire  de la future loi mobilité, laquelle prévoit un projet d’autoroute ferroviaire entre la Belgique et le Pays Basque. Quand on sait que au regard du trafic actuel de l’A63, on peut constater le même niveau de particules fines qu’en Région Ile-de-de-France. Le fret étant au point mort, faute d’un réseau robuste et efficace, peu de changements sont attendus. D’autant que des investissements supplémentaires de la part de l’Etat semble improbable, quand on sait que la dette de 35 milliards de la SNCF a été reprise. Il est délicat de se projeter, à moyen terme, sur un réseau fiable et complet.

Un an après, selon Renaud LAGRAVE, l’impact de la LGV permet de se projeter sur le projet axe de développement : l’Espagne. Un projet ministériel devrait par ailleurs être annoncé à la rentrée sur le sujet, sachant que de leur côté, les Espagnols ont débuté les travaux.

La thématique des transports met en exergue une “nécessaire transversalité”, et une “stratégie commune”, comme le relève R. LAGRAVE. Les objectifs sont désormais, sur un maillage plus précis, “d’adapter l’offre de transport aux besoins de mobilité », de « développer les services pour faciliter et optimiser la mobilité », de « mailler le territoire par un réseau d’infrastructures renouvelé, développé et performant », de « consolider une vision stratégique et adapter la gouvernance » et enfin de «diffuser les mobilités de demain pour réussir la transition écologique ».

Cette vision s’inscrit enfin dans une mutation économique et sociale dont les effets sont encore à découvrir, avec en filigrane pour Bordeaux Métropole les ambitions d’Objectif 2050 : près de 50 000 logements d’ores et déjà construits, une LGV qui draine une partie de la population professionnelle et contribue à l’installation de sièges sociaux, tel Thalès, et, corrélativement, une réflexion globale amorcée sur les infrastructures routières, et notamment de fret, qui subissent quelque peu cette déferlante, à l’horizon d’un Grand Bordeaux de deux millions d’habitants, un changement d’échelle porteur d’autant d’espoir que de craintes pour le bien-vivre à la bordelaise.

 

CONSULTER LE GRAND DOSSIER LGV

 

CONTACT :

Renaud LAGRAVE
Vice Président de la Région Nouvelle Aquitaine (en charge des infrastructures, des transports et des mobilités)
Conseiller municipal de Mont de Marsan
Président du GIP littoral Aquitain
Président du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne

www.nouvelle-aquitaine.fr

www.renaudlagrave.fr

www.littoral-aquitain.fr

www.parc-landes-de-gascogne.fr

renaud.lagrave@nouvelle-aquitaine.fr

05 57 57 02 12

06 59 35 86 02

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X