MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

BRÈVES, EVENEMENT

Repenser l’entreprise avec L’Université des Entrepreneurs

13 novembre 2017, Auteur : Bordeaux Business

Jeudi 9 novembre 2017, L’Université des Entrepreneurs, porté par le Medef Gironde en partenariat avec la Kedge Business School, a drainé bon nombre de participants, professionnels et étudiants, autour d’une grande question : l’audace entrepreneuriale.

Pour aborder en profondeur la question, l’événement a rassemblé des experts d’horizons très variés lors de Tribunes dédiées, se focalisant sur le mode d’emploi pour casser les codes sans perdre son audience et/ou son image de marque, dressant des parallèles pertinents entre l’entreprise et le sport sur le sujet des objectifs et de la performance ou encore s’intéressant à la théorie évolutionniste appliquée à l’homme dans l’entreprise.

Des conférences de passionnés au service des entrepreneurs

Sous les mots d’Edgar Grospiron, vainqueur des JO en 1992 et quatre fois gagnant de la coupe du monde de l’épreuve des bosses en ski avant de se reconvertir dans le conseil en management, les participants ont pu s’interroger sur les similitudes évidentes entre le sport de haut niveau et la démarche entrepreneuriale dès le départ et tout au long de l’aventure. En se confrontant aux questions de la vie en entreprise : collaboration, confiance, cohésion, stratégie, conquête, ou encore résultat, les participants ont été amenés à voir l’entreprise sous un angle différent, régulièrement l’oublié du quotidien de l’entreprise, celui de la performance et des facteurs de réussite.

Le paléoanthropologue de renom, Pascal Picq, était également présent pour parler de l’audace entrepreneuriale avec un regard tout autre et particulièrement novateur. Initiateur du concept d’anthroprise, il met en regard les théories Darwinistes de l’évolution de l’homme et celle de l’audace novatrice et du management, éprouvant ainsi la vision traditionnelle de l’entreprise afin de lever des questions de fond et de faire sauter les blocages entrepreneuriaux profondément ancrés dans les mentalités.

MEDEF Gironde‏ @medefgironde 9 nov. – Pascal PICQ – Paléoanthropologue
Le pire danger qui nous menace aujourd’hui, c’est le confort. C’est l’anti- audace. @pascalpicq #UDE33

Pointant du doigt le refus d’évolution dans lequel notre culture entrepreneuriale s’est engluée, il aborde les obstacles du marché et de la mondialisation comme des challengers nécessaires de cet immobilisme. Il démontre l’irrésistible besoin de l’homme d’innover, de progresser, de faire muter la société pour être entrepreneur de sa vie et instigateur du futur, pour survivre.

Lab’ Cafés d’échanges, de partage et de rencontres business

Au delà de ces conférences hors des carcans usuels de ce que représente l’entreprise, L’Université des Entrepreneurs accueillaient également des entreprises révélatrices de ce mouvement pour la mutation des positions entrepreneuriales afin de permettre aux participants de les rencontrer et de d’échanger sur la question du jour.

Ainsi, des organisations telles que le Medef Gironde (qui se positionne comme un partenaire de choix pour le PME et leur place dans le tissus économique régional et national), l’Université de Bordeaux (labellisée Campus d’Excellence et investie dans la professionnalisation de ses étudiants, en témoigne la campagne UBfriendly), Harmonie Mutuelle (issue d’une fusion mutualiste pour s’adapter aux “mutations culturelles, sociales, économiques et technologiques de ces dernières années”), Triple C (agence experte dans l’événement augmenté pour un échos efficace) ou encore Bordeaux Business (média d’actualité économique bordelais destiné à apporter aux chefs d’entreprise une vision plus nette de l’écosystème bordelais, du marché et de ses acteurs).

Marie Dubois‏ @Lemondeselonmoi 9 nov. – Directrice de la communication – UNADEV
Une des conditions de l’audace c’est la confiance laissée aux équipes et le droit à l’erreur #UDE33

Par ailleurs, cet événement tend à effacer le traditionnel clivage entre organisations publiques, traditionnellement éloignées du monde des affaires, et le privé. Au contraire, il a été le point de rencontre privilégié entre une Université moderne, une École de renom et l’organisation patronale la plus influente de France, ainsi que celui entre les études et le monde de l’entreprise.

L’occasion pour le MEDEF Gironde de présenter une nouvelle initiative, intitulée « Mon Entreprise bouge », permettant aux dirigeants d’entreprise de s’engager, sous la forme d’une Charte, à mettre le sport au sein de l’entreprise, afin de faciliter l’accès aux collaborateurs à des plages dédiées, pour mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Un succès ressenti et vécu par les participants

De l’avis général, L’Université des Entrepreneurs a été bien à la hauteur de ses promesses et se sera même vu victime de son succès puisque les Lab Cafés n’ont pas pu accueillir tout le monde. Les amphithéâtre accueillant les Tribunes auront également rarement été si bien remplis. 

MEDEF Gironde‏ @medefgironde 9 nov.s – Marie-Ange GAY RAMO – Directeur Général chez ETRELEC
Nous avons besoin d’audace pour les deux transitions numérique et énergétique. MA Gay-Ramos, pdte de la Fédération FR du Bâtiment#UDE33

Céline Leray et Corinne Belou d’Harmonie Mutuelle reconnaissaient d’ailleurs avoir l’impression que l’événement a attiré encore plus de monde que l’édition précédente. Clovis Coqu, qui représentait Bordeaux Business, partenaire de l’évènement, a pu rencontrer de nombreux entrepreneurs du bassin bordelais mais également de nouveaux arrivants, récemment installés au sein de la Métropole et prêts à s’investir au cœur de la dynamique économique bordelaise.

Les participants rencontrés vont dans le même sens puisqu’ils ont la sensation d’avoir fait des rencontres pertinentes dans un cadre réellement propice à l’émergence de bonnes idées. L’événement aura permis de donner la parole aussi bien à des entrepreneurs expérimentés qu’aux jeunes générations pour un échange d’expériences fructueux, la rencontre des visions.

Un format pensé par et pour les Chefs d’entreprise, réparti sur toute la journée, avec un programme sur-mesure qui permettait à tous d’assister et de bien comprendre chaque thématique évoquée. Indéniablement, la place était faite à l’audace ! Au-delà des craintes face à une concurrence accrue, loin de faire l’autruche, les chefs d’entreprise sont incités à se dépasser, à innover, à prendre des risques, certes mesurés, mais réels. Ne pas « s’endormir », garder la passion entrepreneuriale, ne pas hésiter à se remettre en question… Telle est semble-t’il la solution, non pas la solution miracle pour percer le marché, mais tout du moins afin de perdurer. La dynamique entrepreneuriale bordelaise doit ainsi se nourrir et s’enrichir des audaces de chacun.

Ce jeudi 9 novembre en tout cas, cette dynamique était réellement palpable, et semble avoir de beaux jours devant elle. 

Candice Cibois

Sources :

Université des Entrepreneurs