Chef d'entreprise stress fatigue

Santé des dirigeants : le constat de la pandémie

Dernière mise à jour:

La santé des dirigeants est-elle menacée par la pandémie de COVID-19 qui touche le monde entier depuis plus d’un an ? En France, la situation est délicate, inédite, et influe sur l’activité des entreprises de tous les secteurs d’activité. Pour autant, des entreprises se créent, permettant le recrutement de nouveaux talents. Après un an de recul sur la situation, l’heure est aux premiers bilans, avec une comparaison de l’état moral et psychologique des entrepreneurs. Un comparatif qui s’appuie sur trois périodes distinctes : l’avant-pandémie, avril 2020, au cœur du premier confinement… Et janvier / février 2021. 

La santé des dirigeants malmenée par l’incertitude

Depuis un an, les médias ne parlent plus que de la pandémie de COVID-19. Un virus qui touche les populations du monde entier, et qui impacte aussi la vie économique des pays du monde. La France en fait partie, terre d’entrepreneuriat, elle tire ses premiers bilans quant à son impact sur le moral des chefs d’entreprise. Le constat est sans appel : l’état mental de ces derniers s’est considérablement détérioré. 

Le niveau d’épuisement a atteint un niveau jamais observé avant le début de la pandémie, ainsi qu’une fatigue à des niveaux records. Un état qui fait écho à l’incapacité de se projeter ne serait-ce qu’à court terme. La pandémie évolue au quotidien, ce qui ne permet pas de prévoir avec certitude les évolutions futures de la situation. Les chefs d’entreprise sont plus fatigués que les salariés de manière générale. Ils ont à gérer le bon fonctionnement de l’entreprise, travaillent plus et plus longtemps. La création d’une entreprise coïncide avec un investissement de temps et d’argent considérable.

Colère dirigeant santé
La peur de déposer le bilan est importante pour les dirigeants.

Ainsi, bien que l’épuisement professionnel ait toujours existé, il connaît une transformation survenue avec la pandémie. Auparavant, il découlait de la suractivité, un phénomène commun à tous les chefs d’entreprises de TPE et de PME. Mais aujourd’hui, cette fatigue est différente, relevant plus du sentiment d’impuissance, de déception et de lassitude. Une lassitude qui fait écho à la durée du confinement, notamment pour les secteurs d’activité les plus touchés par la pandémie. 

Selon Seligman, professeur et chercheur en psychologie, le sentiment d’impuissance répété entraîne une altération de la capacité d’initiative future de l’individu. L’incapacité à se projeter, la peur d’agir, et donc de créer. Mais actuellement, ce sentiment reste modéré, bien qu’existant. 

Problématiques d’actualité, des conséquences sur la santé des dirigeants 

L’évolution de la pandémie est donc étroitement liée à la santé des dirigeants. Certaines craintes qu’ils ont impactent leur état émotionnel et leur capacité à avancer. Malgré les mesures de soutien et l’évolution des activités pour répondre aux besoins de leurs clients… Les chefs d’entreprise continuent à se questionner sur l’avenir, des questions qui font écho à des scénarios divers pour l’entreprise… Et pour eux-mêmes. 

Ainsi, la principale crainte des dirigeants qui impacte leur santé est la peur de déposer le bilan, de fermer leur entreprise. Un coup dur lorsque l’on s’investit dans le développement d’une entreprise, d’un concept. Vient après la peur de tomber malade, de la COVID-19 ou d’une autre maladie. Une affection incapacitante, incompatible avec le rythme d’un chef d’entreprise. 

Enfin, l’épuisement professionnel découle aussi, pour certains, d’une dégradation du confort de vie et de sa satisfaction personnelle. Cet épuisement-là est lié aux confinements généralisés qui impactent la vie sur tous les aspects. En effet, cette situation oblige les entreprises à se mettre au télétravail, à faire des choix pour la poursuite de l’activité. Cette situation est inédite, sans délai d’adaptation pour les chefs d’entreprise. Ce qui a invariablement un impact considérable sur leur santé. 

Patron stress emploi fatigue
La situation actuelle épuise les chefs d’entreprise.

Beaucoup se tournent vers l’espoir, l’attente du vaccin qui permettrait de préparer un retour à une vie plus normale. Alors que cette campagne est déjà bien entamée, il reste encore quelques mois à attendre avant que la vaccination soit ouverte à tous. Pour l’heure, l’âge ou la maladie permettent d’avoir les deux rendez-vous. Alors que le pays vient d’entrer dans un troisième confinement généralisé, la santé des entrepreneurs est donc scrutée de près. Un phénomène qui évolue, ce facteur étant encore peu évalué.

Le premier capital immatériel d’une entreprise

La santé est le premier capital immatériel d’une entreprise, notamment pour les TPE et PME. Il est donc plus que jamais nécessaire de prendre soin de la santé des dirigeants, afin de favoriser le bon développement d’une entreprise. Le regard tourné vers l’avenir, avec plus de sérénité, pour aborder l’après-pandémie. Aujourd’hui, les CCI régionales et les professionnels qui soutiennent les chefs d’entreprises leur proposent des conseils, des accompagnements pour passer au-dessus de cette crise inédite. Un soutien précieux, pour se recentrer sur soi-même…

Sources : 

2ème Enquête Nationale COVID-19, Etude Laboratoire Amarok publiée le 26 février 2021

Plus d'articles
Crowdfunding investissment immobilier
Le renouveau du crowdfunding au-delà de la COVID-19
X