Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Santé et innovation, accélérer le mouvement

  /  Brèves   /  Santé et innovation, accélérer le mouvement
Battements coeur données santé

Santé et innovation, accélérer le mouvement

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire, plus que jamais, la santé se doit d’innover. Entre innovations du quotidien, robotique et amélioration du système de santé, ce secteur est un véritable vecteur de développement. En effet, la e-santé permet de répondre à de nombreuses problématiques. Tant pour les patients que pour le personnel médical. C’est une branche d’autant plus porteuse ces dernières années, avec l’augmentation des déserts médicaux et la mutation rapide des virus. Néanmoins, il s’agit pour le moment l’un des secteurs les moins digitalisés de l’économie française.

Téléconsultation, la réponse à une crise sanitaires et aux déserts médicaux

En 2018, 70 % des médecins délaissent les innovations en santé connectées auxquelles ils avaient accès (1). Deux ans plus tard, la tendance semble s’être inversée avec le contexte de l’épidémie de la COVID-19. La crise sanitaire que le monde traverse  permet d’encourager la e-santé. Ainsi, la téléconsultation se priorise afin de limiter les déplacements des patients et de soulager la capacité d’accueil en évitant les consultations superflues en présentiel. Entre le 23 et le 29 mars 2020, 486 369 téléconsultations ont été facturées à l’Assurance Maladie (2).

Dans la gestion de la pandémie également, la e-santé démontre ses atouts. En effectuant une première répartition entre les malades devant être hospitalisés et ceux pouvant être pris en charge à domicile, la gestion des ressources nécessaires est plus efficace. La crise sanitaire a de ce fait lancé une vague de prise de conscience concernant la e-santé. Son bon fonctionnement engendre donc une mise en place plus durable de ces pratiques.

La démocratisation de la e-santé est une réponse aux problématiques plus durables. En France, certains espaces ruraux comme le Centre Val de Loire et des villes moyennes sont considérées comme déserts médicaux. Autrement dit, ces espaces sont en sous effectif de médecins, principalement dû à un manque d’attractivité et d’accessibilité. En effet, de 2015 à 2018 l’accès géographique aux médecins généralistes a baissé de 3,3 % (3). Dans ces régions, l’offre de soins est donc trop faible par rapport à la demande. Néanmoins, les téléconsultations permettent un suivi à distance des patients et cela partout sur le territoire. 

Au coeur de l’e-santé, une nécessaire redynamisation des innovations

Le principal frein au développement de la e-santé est le financement. De nombreuses startups peinent ainsi à trouver une place sur le marché français en raison d’un manque de fonds financiers. En effet, en 2019, la France a investi 5,2 milliards d’euros pour l’innovation en santé (4). Néanmoins, cela est peu, comparé à nos voisins d’Europe, notamment la Grande Bretagne qui investissait 13,2 milliards cette même année. Dans cette optique d’aide au développement des startups, l’incubateur Atlanpole situé dans la région Nantaise lance le dispositif “Data Health Factory” (5). Il a pour but d’accompagner des startups de la filière e-santé sur une durée de 6 mois, jusqu’à leur lancement commercial. Ce programme est soutenu par de nombreux partenaires tels que Doctolib, la célèbre plateforme proposant des consultations et prises de rendez-vous en ligne. 

La e-santé permet d’apporter des solutions, pour répondre aux nouveaux enjeux de la santé. En effet, le développement de nouvelles maladies infectieuses, le vieillissement de la population, la résistance aux antibiotiques constituent des problématiques majeures pour la e-santé. À travers le développement des nouvelles technologies, la santé se digitalise et permet notamment un suivi patient beaucoup plus optimal qu’auparavant. La prise en charge et le diagnostic se fait désormais de façon plus rapide et plus efficace, à la fois pour les patients et pour les professionnels de santé. La e-santé se doit donc d’innover en permanence afin de répondre aux nouveaux enjeux de santé publique.

Sources : 

Définition e-santé. Elle englobe aujourd’hui les innovations d’usages des technologies de l’information et de la communication à l’ensemble des activités en rapport avec la santé. 

(1) PWC France : Innovation en santé : comment sera la médecine de demain ? (Novembre 2019)

(2) Ameli.fr : Croissance record du recours à la téléconsultation en mars (31/03/2020)

(3) Drees : En 2018, les territoires sous-dotés en médecins généralistes concernent près de 6 % de la population (février 2020)

(4) Institut Montaigne : E-santé : augmentons la dose (juin 2020)

(5) CP : Nantes Saint Nazaire développement (10 septembre 2020)

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Attentive au monde qui m’entoure, j’analyse avec grande attention mon environnement. Inspirée par le business local, je souhaite apporter une vision claire et précise de l’économie aux entrepreneurs de demain.

X