SeoByNight, plein feu sur le référencement naturel pour les entreprises

SeoByNight, plein feu sur le référencement naturel pour les entreprises

Sacrée Capitale French Tech en 2019, Bordeaux fait peau neuve en termes de savoir-faire digital et marketing. Cette labellisation implique ainsi une reconnaissance d’expertise dans ce domaine. Avec la création de 15 Pass French Tech, c’est la constitution d’un véritable écosystème digital business dont Bordeaux se dote. Preuve de cette attractivité, la troisième édition de SeoByNight se déroulait à Bordeaux le 6 juin dernier. Le terme SEO (Search Engine Optimization)  désignant le référencement naturel, cet évènement s’adresse à tous les passionnés de digital business. Le référencement naturel consiste à améliorer la position numérique de sa marque sur le web afin qu’elle apparaisse de manière plus optimale dans les résultats des moteurs de recherche. Dans le contexte actuel de la suprématie de Google comme moteur de recherche, il apparaît vital pour les entreprises de la métropole bordelaise de connaître les fondamentaux et prérequis sur l’intégration du référencement naturel dans leur stratégie digitale.

 

 

Les enjeux du référencement naturel pour les entreprises de la région bordelaise

 

A l’heure où Google détient un quasi-monopole sur le marché des moteurs de recherche il est nécessaire de comprendre les tenants et les aboutissants de cet allié digital pour les entreprises. Dans la mesure où  Google fonde sa stratégie commerciale à partir de Google AdWords, il convient de distinguer référencement naturel et référencement payant. En effet travailler sur des algorithmes afin de faire gagner son entreprise en visibilité se distingue de l’utilisation d’un outil publicitaire payant tel que Google AdWords. Pourtant communicants, porteurs de projets, e-commerçants… tous ont intérêt à adopter les stratégies digitales gagnantes quelque soit leur niveau d’expertise en la matière.

 

En effet, pérenniser sa position sur le web n’est pas une tâche aisée. Parmi les fondamentaux à retenir figurent celui de configurer son site web en l’adaptant aux critères de référencement de Google. Par exemple, les organisations doivent prêter attention à la note attribuée par Google nommée “Page Rank”. Le référencement naturel  pour qu’il soit optimal doit donc être techniquement adapté. Mais ce n’est pas suffisant, il doit l’être également du point de vue des contenus et des liens. Ainsi, lors de la troisième édition de SeoByNight, les techniques de siloing et de maillage interne ont été abordées notamment celle de cocon sémantique. Preuve de l’intérêt des SEO experts pour l’optimisation de site web et des ressources disponibles pour les entreprises. SeobyNight 3 a également mis en lumière les fonctionnalités de Facebook Ads et son potentiel économique et communicationnel pour les entreprises. Le développement des Facebook Ads correspond en effet à la tendance actuelle du média buying qui fait des médias de véritables intermédiaires publicitaires. En effet, le média buying offre de nombreuses options de ciblage aux entreprises en quête de visibilité. Cet outil s’adresse aux entreprises qui opèrent déjà avec du trafic SEO et qui ont, de manière préférable, une expertise webmaster.

 

 

SEO: Une expertise bordelaise et française

 

L’enjeu local et même national de la troisième édition du SeoByNight était de réfléchir à l’augmentation de la visibilité des organisations sur le support numérique, tout en proposant des alternatives pertinentes. C’est ainsi que les trois organisateurs de cet événement BtoB, à savoir Loïc Richard, CEO maison-energy, Elliott Bobiet, co-fondateur de Dropshipprint.fr et enfin Jullian Lhoumeau,  dirigeant de The Woodstock, ont pour cette édition sélectionner des thématiques tournées vers les GAFA mais pas uniquement. Il convient en effet pour les entreprises et SEO experts d’arriver à trouver des niches dans un contexte de référencement de plus en plus encastré. C’est notamment le maître mot d’une agence digitale bordelaise située à Lormont, The Woodstock, spécialisée dans l’acquisition digitale. En réalisant un audit SEO et en se focalisant sur l’expérience utilisateur, de telles agences proposent des solutions aux entreprises pour augmenter leur force de frappe numérique.  Parmi ces outsiders en quête de solutions innovantes, on trouve un moteur de recherche français Qwant qui n’en finit pas de faire parler de lui depuis son lancement en 2013. Son fondateur Eric Leandri a en effet pour ambition de concurrencer les GAFA en capitalisant sur une idée simple: Qwant respecte votre vie privée et ne stocke pas les données des utilisateurs. Mais davantage encore, pour les entreprises la visibilité se trouve ailleurs sur Qwant. A la différence de Google, le flux social sur Qwant peut être un bon moyen de gagner en visibilité à condition de s’assurer d’être visible sur le flux de manière constante, en étant très actif sur les réseaux sociaux par exemple.  Concernant le flux web, les deux moteurs de recherche se distinguent également, n’affichant pas les mêmes résultats. Pour Qwant, la sélection est plus fine et le flux limité. Qwant propose d’ailleurs, à cet effet, une solution adaptée aux réseaux sociaux sous le nom de “Qwant social”.

 

A l’heure où en 2016, une étude du CSA dévoilait que les utilisateurs sont concernés par une expérience numérique dégradée par des publicités trop nombreuses, au point que 24% d’entre eux disposent de dispositifs ad-blocking, l’enjeu pour les entreprises est de renouer avec la confiance numérique. Pour une stratégie digitale moins intrusive et plus qualitative.

 

Justine Angibaud – BORDEAUX Business

 

Sources:

French Tech Bordeaux décroche le label Capitale French Tech

BPI France

CSA – AdBlocking, la Nécessité d’un New Deal

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X