Shaka Ponk fait confiance à ECV à Bordeaux !

Tournée Monkadelic Tour Shaka Ponk ECV Bordeaux business

Shaka Ponk fait confiance à ECV à Bordeaux !

Le groupe d’électro-rock français Shaka Ponk a débuté une nouvelle tournée au début du mois de février 2018, “The Monkadelic Tour”. Une nouvelle tournée dans de grandes salles en France, où le groupe veut marquer les esprits, en utilisant des technologies de pointe.

Cette mission, le groupe l’a confiée aux étudiants de l’École de Communication Visuelle (ECV).

Entre maîtrise et créativité

 

Le groupe avait déjà travaillé avec les étudiants de l’école lors de leur tournée de 2013/2014.

La valeur ajoutée des concerts de Shaka Ponk est le jeu des sons et lumières, avec les singes, personnages récurrents des clips et appartenant complètement à l’ADN du groupe.

Le premier clip, d’une durée de huit minutes, consistait à animer un gorille virtuel, qui réalisait une “battle” avec le batteur du groupe. Ce travail de haute précision, aussi bien dans une dimension technique que synchronisée, a demandé aux quinze étudiants alors mobilisés près de trois mois et demi de travail en flux tendu, pour répondre aux besoins du groupe. Un travail apprécié par les spectateurs des concerts, mais aussi des membres de Shaka Ponk, qui a décidé de revenir vers ECV pour leur nouveau projet, plus ambitieux, plus animé, plus grand.

 

Un défi technique, la valeur ajoutée de chaque concert

Pour le “Monkadelic Tour”, le gorille virtuel fait son grand retour, mais son univers évolue nettement, avec de grands défis aussi bien pour le groupe que pour les étudiants. En effet, le nouveau clip dure quinze minutes, et a demandé une année de travail pour les étudiants de Bordeaux, aidés par les campus de Paris et Lille. Le groupe s’est lui aussi beaucoup investi tout au long du projet, enaccompagnant les étudiants dans le choix de chaque visuel, pour obtenir le rendu le plus réaliste possible. Le travail des personnages s’appuie sur une modélisation 3D pointue, avec la réalisation de plusieurs maquettes correspondant aux expressions de chacun, pour un rendu optimal correspond à celles d’un humain. Outre le gorille, les étudiants, à la demande du groupe, ont fait renaître six artistes de renom, à l’image de Michael Jackson ou encore Kurt Cobain, modélisés pour le concert. Le groupe a aussi fait le choix de se servir de méthodes que l’école ECV propose, comme la motion capture, pour faire vivre les personnages avec des mouvements fluides et naturels. Dans un studio parisien, Mocaplab, aménagé spécialement pour cela, des personnes portant des combinaisons munies de capteurs répartis sur tout le corps bougent et réalisent les mouvements que feront les différents personnages. En l’occurrence, en mimant les mouvements réalisés par un batteur, le tout synchronisé avec le son, pour le résultat le plus réaliste possible, comme si le personnage était réel et contribue au concert.

L’animation 3D, la motion capture : des outils attirant les artistes

 

ECV n’en est pas à sa première expérience en partenariat avec des artistes. L’école a travaillé, en plus de Shaka Ponk pour la seconde fois, avec Mathieu Chedid, ou encore Tryo, des personnalités de la chanson française. L’école veut accompagner des artistes qui proposent de la qualité, peu importe s’ils bénéficient déjà d’une forte notoriété ou non. La qualité, voilà ce que ECV veut proposer à ses étudiants tout au long de leur parcours, avec notamment l’intervention de personnalités ou d’entreprises ayant une forte expérience dans les différentes spécialités proposées, comme par exemple Ubisoft, ou encore Dreamworks, avec un rayonnement international.

La tournée de Shaka Ponk, qui a débuté au mois de février donnera un concert dans la nouvelle salle Bordeaux Métropole Arena de Floirac, le 6 mars prochain, où tous les étudiants ayant contribué à la réalisation du clip sont invités pour découvrir le résultat en direct. Le groupe poursuivra ensuite sa tournée jusqu’à fin avril, partout en France et dans les pays limitrophes, et terminera par les festivals jusqu’au 20 août.

 

Audrey Kozaczka – Bordeaux Business

Sources :

Communiqué de presse – ECV

Propos de M. CHIAROTTO – Coordinateur National ECV Animation et Responsable ECV Animation Bordeaux, recueillis par Audrey Kozaczka et Candice Cibois

Le site internet d’ECV

2 Commentaires
  • Alice Costanzo
    Posté à 19:14h, 05 mars Répondre

    Bonjour,
    Je trouve ça vraiment chouette comme expérience pour les étudiants, c’est une belle opportunité de travailler avec des clients, c’est très formateur.
    Mais je me demandais, car vous n’évoquez pas ce sujet dans votre article, les étudiants ont-ils été rémunéré pour créer l’ensemble des visuels de la tournée du groupe ?
    Merci d’avance.

    • Bordeaux Business
      Posté à 15:16h, 08 mars Répondre

      Bonjour, Les étudiants n’ont pas été rémunérés mais ont bénéficié d’un accès privilégié au concert, backstage, etc. en complément d’une large diffusion de leurs œuvres., et le groupe a travaillé avec les étudiants au sein de l’ECV.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X