Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Soutenir la restauration, une solidarité indispensable

  /  Brèves   /  Soutenir la restauration, une solidarité indispensable
Solidarité dans la restauration

Soutenir la restauration, une solidarité indispensable

En cette période délicate, le secteur de la restauration a plus que jamais besoin de soutien.

Les fermetures administratives, l’absence des touristes d’affaires ou des touristes étrangers, ont en effet, frappé de plein fouet ce secteur. En cette rentrée, selon la CCI Bordeaux Gironde, “53% des CHR estiment que le port du masque impacte de manière significative leur organisation” (1).

La restauration, au front, en première ligne

Suite au confinement, la fermeture administrative des établissements de restauration a porté un coup d’arrêt à leur activité. Malgré la réouverture progressive, la mise en place des mesures sanitaires indispensables n’a pas permis de relancer l’activité de tous, conduisant à des décisions difficiles. C’est le cas, notamment, pour le célèbre restaurant bordelais, La Grande Maison, qui a totalement fermé ses portes en date du 16 août dernier (2). 

En outre, la prise en charge des pertes occasionnées, directement ou indirectement, par la pandémie, au titre des garanties perte d’exploitation, n’est pas un acquis. On peut cependant noter l’ordonnance en référé du Tribunal de commerce de Paris, en date du 22 mai dernier, opposant le Bistrot d’à côté Flaubert à Axa. Le tribunal a en effet retenu l’indemnisation du restaurateur par la compagnie à titre provisionnel. Dans l’attente de l’expertise complète de la situation financière de l’établissement (3).

Solidarité, initiatives, les établissements bordelais réagissent 

Sans attendre une indemnisation potentielle, au secours des restaurateurs, les initiatives se multiplient, en local. Ainsi, pendant le confinement,  la création du site “J’aime mon bistrot” qui réunit 538 restaurants et bars en Nouvelle Aquitaine (4). Ce site permettait aux consommateurs de précommander leur menu jusqu’au déconfinement. Une manière d’avancer une trésorerie essentielle. 

Autre initiative, récemment, Michel REYBIER, propriétaire du grand cru classé Cos d’Estournel, a annoncé venir en aide à quelques 65 jeunes établissements français de cuisine traditionnelle ou bistronomie, en leur versant une partie des bénéfices liés au millésime 2019, soit 1500 euros par établissement. 

« S’il est de notre responsabilité de soutenir tous les acteurs de la filière, j’ai fait le choix, en concertation avec l’équipe de Cos d’Estournel, d’orienter notre aide vers les nouveaux établissements, récemment ouverts, et donc les plus vulnérables” (5).

Les établissements sélectionnés mettent en outre le vin à l’honneur au coeur de leur carte.

Enfin, autre segment  vulnérable, impacté par le confinement comme le télétravail durable, les restaurants d’entreprises. Ceux-ci ont dû redoubler d’effort en matière d’hygiène pour assurer la pause déjeuner de leurs clients. En effet, passer du bureau, “masqué”, à un espace de restauration avec d’autres salariés peut être inquiétant. Parmi les mesures mises en place, port du masque,  désinfection des tables et une place condamnée sur deux (6). En complément, il existe des applications tel que i’m Ok (7) pour observer l’affluence dans le restaurant d’entreprise. La reprise s’annonce toutefois plus que délicate, dans un contexte où la “seconde vague” semble se profiler, bien plus haute que la précédente…

Co-rédigé par Inès GAUTHIER

Sources : 

  1. Etude CCI Bordeaux Gironde Rentrée 2020, Premiers éléments sur la situation des entreprises girondines pour cette rentrée
  2. La Grande Maison – La Grande Maison Bordeaux 
  3. Ordonnance du Tribunal de commerce de Paris du 22 mai 2020, RG2020017022 GED 1DE05791679 
  4. Initiative J’aime Mon Bistrot
  5. Communiqué Cos d’Estournel, Second Cru Classé de Saint-Estèphe du 9 septembre 2020
  6. Economie Gouv – Chef d’entreprise : Tout savoir sur le port du masque, 2 septembre 2020
  7. Application I’m Ok 

Directrice de marque BORDEAUX Business

X