handicap travail emploi tertiaire formation professionnelle

Du sport à l’entreprise, l’inclusion du handicap sur tous les fronts

Le traitement du handicap dans la société soulève de grandes questions sur la notion d’inclusion. Sport, culture, emploi… Tous les domaines sont concernés par la question de l’égalité. Pourtant, on a encore du mal à voir les personnes handicapées comme des personnes capables. N’est-ce pas un peu comme oublier qu’il y a quantité de personnes dites “valides” parfaitement incapables. Encore en 2021, l’inclusion des personnes handicapées a du progrès à faire. Le sport est en revanche un domaine où les sportifs, quels qu’ils soient, parviennent à se retrouver. C’est notamment le cas à l’occasion du EDF ADN TOUR HANDISPORT, prévu pour se dérouler de mars à juin 2021. Premier circuit de raids multisports handisport en France, cette première édition passera également par la Nouvelle-Aquitaine.

Le sport, place de choix pour faire progresser les mentalités sur le handicap

Après un report à cause de la Covid 19, la tournée EDF ADN TOUR HANDISPORT aura finalement lieu de mars à juin 2021. Organisé par la Fédération Française Handisport (FFH) et son partenaire historique depuis 28 ans, EDF, cet événement sportif débutera dans le Lot-et-Garonne pour finir dans la Drôme. Des étapes sont également prévues dans les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime.

Plus qu’une compétition sportive, le EDF ADN TOUR HANDISPORT se fait le porte-voix de tous les sportifs, et notamment aux handisportifs.

EDF est convaincu que le sport constitue une plateforme unique et inspirante pour faire évoluer les comportements et les mentalités sur les enjeux environnementaux et sociétaux.

Reconnu comme vecteur d’inclusion, le sport rassemble tous ses amateurs, pousse au dépassement de soi. Révélateur de valeurs humaines et de persévérance, il est le terrain parfait pour apprécier le résultat de la performance collective. En rendant le sport accessible à tous, les événements handisportifs rappellent que si un fauteuil roulant n’empêche pas de devenir champion de basket, il n’y a pas grand chose que son propriétaire ne puisse faire.

handisport inclusion sport handicap
Des clubs de sport ouverts au handisport se trouvent sur tout le territoire national.

En Nouvelle-Aquitaine, on compte 10 Comités départementaux et 149 clubs. Si c’est encore relativement peu pour la 3e région sportive de France et ses 18 000 clubs (2), il est intéressant de noter que les clubs handisports se développent aussi dans des disciplines étiquetées comme inaccessibles tels que la voile ou encore le ski.

L’inclusivité au travail, les entreprises françaises encore loin du compte

Sorti du sport et de la culture, le handicap cherche encore à trouver sa place en entreprise. Pour cause, si l’inclusion dans le milieu professionnel est une obligation légale pour les entreprises depuis déjà 15 ans, il reste du chemin à parcourir. 

Ainsi, selon la loi, toute entreprise d’au moins 20 salariés est tenue d’employer a minima 6 % de travailleurs handicapés, tous types de contrats confondus. En cas de manquement à cette règle, l’employeur verse une contribution annuelle à l’Agefiph, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Malgré cette législation, les chiffres restent insuffisants. Près de 80 % des entreprises emploient effectivement au moins une personne en situation de handicap. En revanche, au total, elles sont seulement 30 % à remplir leurs obligations. (3)

Pour faire évoluer la situation, les organismes de référence pour le handicap redoublent d’effort pour l’inclusion. Ainsi, malgré la crise sanitaire, l’ADAPT, le FIPHFP et l’Agefiph ont maintenu la 24e édition de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées. Tenu en novembre 2020, ce DuoDay avait permis de rassembler plus de 12 000 employeurs, 19 000 personnes en situation de handicap et 2 900 structures accompagnantes.

A force de persévérance, le travail de ces acteurs commence à payer. En effet, en 2017, on comptait une augmentation des embauches de travailleurs handicapés accompagnés par Cap Emploi (4). Cette croissance de 3,5 % représente en réalité 84 155 personnes. Et c’est le privé qui recrute le plus (79 %), l’Etat n’étant lui-même pas un très bon élève. De même, le secteur tertiaire devance largement les deux autres, avec 87 % des recrutements.

En complément, il apparaît que les entreprises non-soumises à l’obligation légale d’embauche de personnel handicapé y soient aussi moins réfractaires. Ainsi, les entreprises de moins de 20 salariés représentent 48 % des emplois de travailleurs handicapés.

Handicap et société, plus de compréhension et moins de stigmatisation

Bien que d’imposer des quotas soient nécessaires pour inciter à l’emploi, il n’en est pas moins que la démarche est assez désagréable. C’est sur le sentiment de stigmatisation et d’exclusion que les organismes travaillent notamment. L’objectif reste de faire évoluer les mentalités pour mettre fin aux idées reçues sur les travailleurs handicapés.

Dans le même temps, ils s’attaquent à des problèmes de fonds qui entérinent la situation. A commencer par la formation, les travailleurs handicapés ayant un niveau d’étude très inférieur à la moyenne nationale. Ainsi, la Nouvelle-Aquitaine a mis en place un Programme Régional d’Accès à la Formation et à la Qualification des Personnes en Situation de Handicap Nouvelle-Aquitaine pour la période 2018-2022 (5). Prévu pour favoriser l’accès des personnes handicapées à la formation professionnelle et à l’apprentissage, il a pour but d’élever le niveau de qualification pour les rendre compétitifs sur le marché du travail.

travailleur handicap inclusion entreprise
Au niveau national, les initiatives pour la formation des travailleurs handicapés commencent à porter leurs fruits.

Ainsi, entre 2012 et 2019, les travailleurs handicapés ont décroché 21 % de contrats de professionnalisation et 26 % de contrat d’apprentissage en plus. De même, en sortie d’étude, ils sont entre 53 % et 60 % à avoir trouvé un emploi. (4)

Aussi, plus que de faciliter l’accès à la formation, l’idée est de lever les freins à l’embauche en réduisant la distinction faite entre les travailleurs, handicapés ou non. Egalité de traitement, non-discrimination à l’entrée, adaptation des postes de travail aux spécificités de chacun… Par là-même, on ne cherche pas à nier le handicap mais on accueille la personne dans sa globalité, avec ses compétences et ses besoins propres. En allant dans le sens d’une meilleure compréhension des situations individuelles de chaque travailleur, on éduque le grand public à une réalité tout à fait différente, et beaucoup plus enrichissante.

Sources

  1. EDF ADN HANDISPORT 2021, Fédération Française de Handisport, Dossier de presse du 12 janvier 2021
  2. La Région, votre partenaire sportif”, Nouvelle-Aquitaine 
  3. 10 chiffres clés sur l’emploi des personnes handicapées”, RégionJob 
  4. 2019: Les chiffres clés de l’emploi et du handicap!”, Talenteo
  5. Une politique, des moyens, CRFH
Plus d'articles
abeille ruche
Apiterra, une ruche qui agite votre entreprise
X