start-up avec son avocat dans un bureau moderne pour conseil juridique

Start-up et Avocat, le duo gagnant ?

Dernière mise à jour:

Les offres avocat pour start-up sont en plein développement. En effet, avec la tendance start-up et création d’entreprise, les services aux entreprises s’adaptent pour suivre le mouvement. Ainsi, les avocats mettent en place des offres d’accompagnement adaptées pour devenir des acteurs de référence auprès des créateurs d’entreprise. Avocats comme startuppeurs se montrent tout à fait conscients de l’importance d’un conseil juridique de qualité dès le lancement d’une activité et tout au long de son développement. Pour autant, c’est aussi là l’expression d’une difficulté à faire se rencontrer l’offre et la demande. En effet, difficile pour les cabinets d’avocat de correspondre au besoin des start-ups puisque celles-ci “ont des besoins inversement proportionnels à leurs moyens”.(1)

Avocat spécialisé pour les start-up, une offre en pleine croissance

Malgré ces difficultés aisément compréhensibles, nombreux sont les cabinets d’avocats qui développent tout de même une offre adéquate pour les start-ups. Et pour cause, au-delà des apports financiers immédiats, les bénéfices pour les avocats se trouvent aussi ailleurs. En réalité, certaines offres sont suffisamment abouties pour permettre un échange gagnant-gagnant. Côté start-up, elle bénéficie d’un accompagnement au lancement et tout au long de son développement à un coût adapté. Côté cabinet d’avocat, il travaille son image de marque en tant qu’acteur moderne, propose des projets stimulants à ses collaborateurs et surtout, se positionne comme partenaire de choix auprès d’entreprises à fort potentiel de croissance. Ainsi impliqué dans la réussite de la start-up, il contribue à sa valorisation et devient le cabinet d’avocat d’une société avec des moyens et des besoins nettement plus conséquents.

Cabinet juridique renommé, August Debouzy lance en septembre 2020 la huitième saison de Start You Up. Programme d’accompagnement juridique pour start-ups, ce concours permet au cabinet de choisir 5 lauréats à accompagner dans leur développement sur tous les aspects nécessaires. Rédaction de statuts et de contrat, fiscalité, déploiement à l’international, droit de l’internet…

avocat pour création d'entreprise accompagnement et conseil juridique pour start-up
La demande auprès des avocats évolue, entraînant le développement d’offres de conseil juridique pour les start-ups

En outre, les start-up évoluant par définition très vite, ces cabinets d’avocat font également évoluer leurs modes de travail. Pour se mettre au diapason, certains se transforment façon “start-up” : flexibilité, innovation, réactivité… Ils intègrent des outils collaboratifs, proposent des services en ligne, remanient leurs business model. Une démarche qui semble porter ses fruits notamment en période de Covid. Ainsi, l’entreprise bordelaise La Fabrique Juridique note une augmentation de 45% de prise de rendez-vous en ligne entre mars et juin. Dans le même temps, elle constate une hausse de 25 à 30% de demandes d’actes juridiques en ligne (2).

Le digital occupe donc décidément une place de choix dans le développement des offres avocat et start-up.

Legaltech, comprendre l’environnement des start-ups du droit

Les start-ups de la legaltech, véritable raz de marée pour les avocats traditionnels ?

Dans ce contexte de demande croissante d’accompagnement juridique pour les start-ups, les avocats ne sont pas les seuls à répondre présents. A toute évolution son lot d’opportunité. Le secteur voit donc fleurir depuis quelques années des entreprises et offres en ligne de services juridiques pour les startups (3).

Ainsi, des start-ups legaltech ou start-ups du droit apparaissent sur le marché et viennent concurrencer les cabinets d’avocats traditionnels. Si on note une nette augmentation du nombre d’initiatives en la matière, force est de constater que toutes ne parviennent pas à sortir du lot. En effet, on observe une forte concentration des levées de fonds pour développer ces solutions. En 2019, 5 acteurs ont à eux seuls récoltés 70,9 % des fonds (4). Sur le territoire français, on compte pourtant entre 180 et 200 start-ups legaltech sur le marché. La tendance LegalTech ne remet donc pas en question la légitimité des avocats et ne semblent pas prête de venir s’y substituer.

évolution métier avocat innovation et legaltech pour les start-ups
67% des acteurs de la legaltech sont des start-ups. Seuls 12% sont des acteurs traditionnels du droit. (5)

Une offre legaltech qui peine à rencontrer les besoins réels

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette forte disparité. A commencer par la concentration de start-up sur des thématiques assez restreintes. Ainsi, environ 36% se concentrent sur de la création d’actes juridiques, près de 20% des start-ups travaillent sur digitalisation des processus métier, 20% se positionnent davantage sur de la mise en relation. A contrario, seuls 11 à 12% se focalisent sur l’aide à la résolution de litiges et l’intelligence artificielle, ou encore 4% sur la justice prédictive (5). Ainsi, actuellement, la LegalTech semble beaucoup concerner des problématiques déjà presques obsolètes. En effet, des solutions performantes telle que Captain Contrat ou LegalStart ont déjà remporté le marché.

A contrario, les sujets en mesure de révolutionner les métiers du juridiques restent peu explorés. Il faut dire que des problématiques telles que le machine learning, la justice prédictive ou encore la veille juridique intelligentes nécessitent des moyens financiers non-négligeables et des compétences techniques rares. En la matière, ce sont donc souvent des acteurs de référence, comme Lexis Nexis, qui s’emparent de ces sujets.

Ce sont pourtant ceux-là qui permettraient de répondre efficacement aux besoins des start-ups. En effet, l’intelligence artificielle permet d’optimiser le travail des avocats. Ils sont donc en mesure de proposer un travail de meilleur qualité, à un meilleur prix. En outre, ces outils sont l’occasion de revaloriser le travail des professionnels du droit, vers un conseil juridique plus précis, une meilleure relation client.

Sources : 

(1) Village Justice, “L’intérêt des cabinets d’avocat pour les start-ups”, mis à jour le 6 avril 2020

(2) Entretien téléphonique avec Pierre Colliot de La fabrique Juridique le 15 septembre 2020

(3) Les Pépites Tech, Les start-ups avocats de France

(4) Wolters Kluwer France, “Legaltechs françaises, les tendance 2019”, 22 janvier 2020

(5) Village justice, Guide et observatoire permanent de la legaltech et des start-ups du droit”, mis à jour le 1er septembre 2020

Plus d'articles
cultura à Bordeaux Lac Bordeaux Business
Bouygues Immobilier annonce l’implantation de Cultura à Bordeaux Lac
X