Télémédecine santé médecin

La télémédecine continue sa course effrénée

Dernière mise à jour:

La télémédecine continue sa course effrénée en pleine période de pandémie. Elle permet pour des personnes isolées de bénéficier de l’expertise de médecins grâce à la visioconférence. Parmi les solutions de télémédecine existantes, Medadom connaît un important essor. Fondée en 2017, l’entreprise a déjà permis de réaliser plus de 150 000 téléconsultations. Face à la hausse de la demande en période de COVID-19, et l’attrait de l’outil digital pour la santé, Medadom voit plus loin. Elle souhaite devenir le leader de la télémédecine à terme. Une ambition qui répond à de nombreux enjeux d’actualité, sanitaires et pratiques. 

La télémédecine, un secteur prospère face à la crise sanitaire

Afin de s’imposer face aux autres acteurs de la télémédecine, Medadom annonce une levée de fonds de 40 millions d’euros. Son objectif principal, permettre à tous l’accès aux soins non programmés tout au long de l’année. La pandémie a montré que les patients se soucient davantage de leur santé, et ont besoin d’un accès rapide aux soins. La télémédecine s’inscrit dans cette dynamique, pour donner la possibilité de voir un médecin à distance. Cela présente deux avantages : la facilité d’avoir un rendez-vous, d’une part, et rester chez soi de l’autre. 

En effet, le mot d’ordre des confinements et de la crise sanitaire, est de rester chez soi, et ne se déplacer que pour le strict nécessaire. En proposant un tel service de télémédecine, les personnes âgées, les plus à risque, restent chez elles. Une manière de casser la transmission du virus et de désengorger les cabinets médicaux. Ainsi, l’accès aux cabinets médicaux se limite aux seules personnes dont la consultation est impossible en visioconférence. 

Téléconsultation médecin santé
La télémédecine s’accentue d’autant plus en période de pandémie.

En proposant la télémédecine, Medadom veut aussi changer la vision qu’ont les patients des médecins. Leur volonté est d’inciter à prendre le temps, écouter les patients, et ne pas avoir la sensation de faire des consultations chronométrées. Cela afin de faire passer la dimension humaine au travers de la consultation à distance. Et cela séduit, preuve en est lorsque l’on observe le déploiement de Medadom sur le territoire national. L’entreprise propose une borne spéciale dans plus de 650 officines de la France. Cette borne permet de réaliser une téléconsultation rapidement, avec toute une gamme d’outils médicaux connectés. 

La téléconsultation pour lutter contre les déserts médicaux

La télémédecine apporte ainsi une vraie réponse en cette période de pandémie. Mais son essor bénéficie aussi à une partie de la population. Une population rurale, dans des communes parfois isolées. Dans ces communes, pas de médecins ni de services de santé. Ils sont nombreux à devoir parcourir parfois plus de 30 kilomètres pour voir un médecin. C’est ce que l’on appelle un désert médical. 

Les déserts médicaux sont de plus en plus nombreux en France. On estime que plus de 3,8 millions de personnes vivent dans une zone sous-dotée de médecins généralistes. Plus le temps passe, et plus ce chiffre augmente. Les médecins quittent les campagnes et se regroupent dans des pôles de santé ou des cabinets en ville. Ce phénomène entraîne un report volontaire des soins. 

En effet, selon une étude réalisée par France Assos Santé, 2 Français sur 3 ont déjà reporté une demande de soin faute de médecins disponibles. La question financière entre aussi en compte. Pour lutter contre le manque de solutions pour les personnes vivant dans un “désert médical”, la télémédecine s’avère donc indispensable. Elle permet de ne pas avoir à se déplacer, et d’avoir une qualité de consultation semblable à celle d’un médecin en cabinet.

Un médecin sur-mesure, instantané, qui répond aux besoins actuels des patients de tout le pays. Une chose est sûre, la télémédecine a encore de beaux jours devant elle. 

Sources : 

  1. Télémédecine : MEDADOM lève 40 millions d’euros pour développer son offre sur le territoire national, Communiqué du 30 novembre 2020
  2. Consultez un médecin en vidéo 7j/7 Medadom
  3. Le désert médical est de plus en plus aride en France, France Assos Santé, 18 février 2020
Plus d'articles
hotel facade reservation tourisme
Leboncoin vient en aide au secteur de l’hôtellerie
X