Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Télétravail et confinement : comment trouver l’équilibre ?

  /  BRÈVES   /  Télétravail et confinement : comment trouver l’équilibre ?
maman en télétravail devant gérer ses missions professionnels et les enfants pendant le confinement dû à la crise du coronavirus

Télétravail et confinement : comment trouver l’équilibre ?

Le télétravail en période de confinement rend plus difficile l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle. Si le home office permet de maintenir une activité économique pour les entreprises, le manque de préparation à cette situation engendre aussi son lot de difficultés. En effet, ce mode de travail modifie nettement la manière de travailler sur ses missions, de collaborer avec ses collègues et clients. Il décloisonne le temps dédié au travail et le temps personnel, menant à un sentiment de surcharge mentale, d’isolation sociale, de dispersion, de manque de concentration.

Le confinement dans le cadre du Covid-19 ayant précipité la décision de passer en télétravail, nombreux sont les salariés qui se retrouvent en difficulté pour gérer ce nouveau cadre de travail. Une croyance populaire faisait du home office le Saint Graal permettant flexibilité et temps de travail ajusté. Avec le confinement et le télétravail imposé, bon nombre de professionnels apprennent à leur dépend que nous étions assez loin de la réalité. Surtout quand les enfants sont eux aussi à la maison. 

Temps de travail allongé, espace de travail inapproprié, organisation décousue… des solutions existent pour instaurer de l’ordre dans ses journées en télétravail. D’autant qu’elles risquent de rester la norme pendant encore quelques semaines…

Allongement du temps de travail : en home office, on travaille plus !

Contrairement à l’appréhension et la frilosité souvent vécues par les cadres et dirigeants, il semblerait que mettre ses salariés en télétravail ne les pousse pas à travailler moins. A l’inverse, selon un sondage Deskeo réalisé dans le cadre du confinement (1), 32% des sondés déclarent travailler plus longtemps que d’habitude. D’ailleurs, le temps gagné par la suppression des temps de transports et préparation matinale se retrouve pour 59% des Français interrogés consacré au travail plutôt qu’aux autres activités. En réalité, seuls 19% des sondés reconnaissent passer moins de temps pour l’entreprise depuis qu’ils télétravaillent. Un état de fait attribué davantage à la baisse d’activité généralisée dans le monde qu’à un manque de conscience professionnelle.

Au-delà d’une plage horaire étendue pour le travail, la moitié des interrogés ne prennent plus le temps de déjeuner. 37% font encore une pause repas de temps en temps et 14% travaillent plutôt que de manger. Ainsi, le télétravail grignote du temps sur les moments de vie habituels et sur le temps personnel.

Pour autant, pour une partie des Français, le temps gagné en éliminant les transports est aussi l’occasion de cuisiner (54%), dormir un peu plus (52%), profiter de leurs enfants (38%) ou s’occuper des tâches ménagères (33%). C’est donc d’une manière général tout le temps disponible qui est étendu. Et à chacun de choisir la répartition des tâches qu’il accorde à ce nouveau temps…

Des espaces et postes de travail à domicile inadaptés

Avec le confinement imposé pour lutter contre le Covid-19, les trois quarts de travailleurs avouent regretter leur bureau. Outre le fait que 89% des télétravailleurs vivent ainsi leur première expérience de home office, plus de 73% ne sont pas équipés à domicile d’un espace dédié au travail.

Ils ne disposent donc pas du bureau à part du reste de la maison, de la famille, et de l’agitation environnante, voire pas même d’une table et chaise adaptées pour une bonne posture de travail. Pour beaucoup télétravail équivaut à travailler dans un canapé, un ordinateur sur les genoux.

Distance oeil écran, posture du dos et du cou, inclinaison et taille de l’écran… L’ergonomie d’un poste de travail joue pour beaucoup dans le bien-être et la santé des travailleurs. Le télétravail imposé par le confinement n’a malheureusement pas permis à tout le monde de s’équiper pour un minimum de confort. Par ailleurs, toutes les habitations n’offrent pas la possibilité d’organiser un espace de travail, faute de place. Associé à la perte d’activité physique et aux faibles distance chambre-canapé, les kinésithérapeutes risquent d’avoir du travail lors de la reprise…

Confinement, une difficile organisation en télétravail

Tout le monde ne parvient pas aisément à cloisonner vie professionnelle et vie personnelle. De même, tout le monde ne sait pas facilement planifier ses journées de travail. Sorti de son contexte habituel, le travail est pour beaucoup une source de stress. Entre peur de ne pas réussir à tout gérer, solitude, réduction du travail en équipe, jonglage avec les obligations parentales, la tension monte. Des solutions existent pour la faire retomber et appréhender plus sereinement ses journées. En cette période de confinement, les initiatives solidaires sont nombreuses. Certaines sont pensées pour accompagner les travailleurs vers une meilleure gestion de leur quotidien.

Par exemple, My Mental Energy Pro, expert en bien-être et efficacité du cerveau, met à disposition sa solution digitale d’Ecologie Mentale pendant le confinement. Permettant de réduire l’anxiété, de gagner en concentration, d’améliorer la qualité du sommeil, elle propose différents outils. Des contenus vidéos et audio en passant pas d’autodiagnotic et les conseils sur-mesure, l’application est proposée gratuitement pendant 3 mois. (2)

D’autres professionnels se mettent également au service des gens en cette période compliquée. Par exemple, les centres de psychologie Cogito’z ont mis en place une hotline psychologique pour tous dans le cadre du Covid-19. Certains professionnels proposent également des live pour la méditation et la sophrologie.

Télétravail et confinement : la place du lien social entre collègues

Alors que les moments privilégiés entre collègues fait partie de temps fort au travail, le home office met fin à la plupart des rituels collectifs. Tour de bureau du début de journée, pause café, bavardage lors du déjeuner… la plupart des habitudes permettant le lien social ont pris fin. Pourtant, avec les outils informatiques à disposition, il n’a jamais été aussi simple de garder le contact. Chats, visioconférence, cloud, tout est fait pour faciliter la communication entre les équipes. Pourquoi alors ne pas utiliser le digital pour entretenir les rituels qui font le lien social dans l’entreprise ?

Pendant le confinement, nous sommes “tous dans la même galère”, mais tout le monde ne le vit pas de la même manière. Pour certaines personne, le travail est le lieu de socialisation principal. Rompre avec ses habitudes est source de solitude, d’angoisse et de perte de repère.

Pour y remédier, 74% des télétravailleurs du sondage Deskeo disent ne pas se mobiliser pour rester en contact avec leurs collègues. En revanche, 29% communiquent par téléphone. Cela n’empêche en revanche pas pour la grande majorité de ne plus partager de moment “off” comme d’habitude. Ainsi, seuls 2% utilisent les outils à disposition pour prendre une pause repas entre collègue, pour boire un verre après le travail, et encore moins (1%) pour discuter le temps d’une pause café.

Ces moments semblent donc être réattribués aux personnes avec qui les télétravailleurs partagent leur confinement : conjoints et enfants.

Enfants et télétravail : le besoin de « clonage » pendant le confinement

Parmi les sources de stress et de désorganisation les plus évoquées, on retrouve les enfants. Ainsi, avec le confinement, aux problématiques classiques du télétravail s’ajoutent l’éducation scolaire et l’occupation des enfants. Pour permettre aux parents de travailler à domicile, tout en assurant les besoins scolaires, des solutions sont disponibles.

Pour accompagner les enfants dans leur scolarité, Prof Express propose du soutien scolaire en ligne et une aide aux devoirs. Pris en charge par le Comité Social et Économique des entreprises ou associations, il est proposé gratuitement aux familles. Pendant la crise du Coronavirus, les horaires habituels sont étendus. Ainsi, l’accompagnement est proposé du lundi au dimanche, sauf le vendredi. Les mathématiques, français et anglais sont disponibles de 14h à 17h et les autres matières de 17h à 20h.

Toujours dans le contexte du confinement, la Région Nouvelle-Aquitaine met à disposition une plateforme gratuite d’aide aux devoirs par téléphone. Disponible pour les lycéens et les apprentis, des étudiants en master accompagnent les élèves en Français, mathématiques, Anglais, Espagnol… Ce service est joignable du lundi au jeudi de 14h à 20h au 05 57 57 50 00.

Faire du sport à domicile pour rester en forme et se libérer l’esprit

Dans ce contexte de confinement généralisé, la sédentarité va atteindre des records. Alors que la population est déjà traditionnellement peu active, le télétravail met également fin aux trajets quotidien à pied, aux balades…

Pour autant, selon le sondage Deskio, 25% des sondés consacrent une partie de leur temps gagné à ne pas se déplacer et se préparer le matin à la pratique d’une activité physique.

Ainsi, pendant le confinement, différentes initiatives en faveur d’une activité sportive à domicile sont mises en place. A l’instar de La Pause Baskets, promoteur du sport en entreprise, qui propose désormais des séances de sport en live, et met à disposition des cours vidéo à réaliser chez soi. 

Dans le même temps, de nombreux professeurs de sports dispensent pendant cette période des séances de sport gratuitement, via les réseaux sociaux. Ainsi, en Gironde par exemple, le Groupe Facebook Wanted Bordeaux voit depuis quelques jours se multiplier les propositions pour des cours de yoga, fitness ou pilates à domicile.

Des séances à faire seul ou en famille pour garder la forme et essayer de fatiguer les enfants…

Crise du coronavirus, la peur de perdre son travail

Dans ce contexte tendu, la crise du Coronavirus annonce l’une des pires crises économique mondiale de l’Histoire. Elles suscitent de nombreuses, les inquiétudes quant à la pérennité des entreprises. Selon Deskio, 79% des hommes et plus de 83% des femmes sont particulièrement inquiets à l’idée de perdre leur emploi.

Dans le même temps, des entreprises comme somanyWays prennent la situation à bras de corps en suggérant de profiter de cette crise pour faire le point sur sa vie professionnelle, ses aspirations pour préparer son avenir post-coronavirus. Pour cela, la start-up met à disposition gratuitement sa solution Workoscope. Un outil issu de 3 en de recherche et développement pour préparer son évolution professionnelle.

Sources :

(1) Deskeo, “Sondage emploi : 76% des Français en télétravail regrettent déjà leurs bureaux”, 26 mars 2020

(2) Happytech, “Télétravail : Des solutions Happy pour rester zen et concentré !”, 23 mars 2020.

Consultante Media pour BORDEAUX Business, j'aime l'économie, la stratégie, le business. Je cherche à comprendre les jeux d'acteurs sur Bordeaux, les enjeux, les enchevêtrements qui font la complexité du paysage économique de la région bordelaise.

X
%d blogueurs aiment cette page :