Un salon de thé hors du temps bordelais

Un salon de thé hors du temps bordelais

L’économie bordelaise connaît, depuis peu, un essor en termes de création de coffee shops et salons de thé: à toute heure et dans tout Bordeaux, les gourmands girondins peuvent trouver leur bonheur.  Ravissante découverte rue du Palais Gallien, Octavie’s, salon de thé au décor rococo et d’ancien temps, propose, sur sa carte, des pâtisseries maisons. Octavie’s abrite également un espace boutique pour offrir des sachets de thés provenant des jardins du Château de Versailles, de quoi attirer les néo-bordelais arrivés depuis Paris grâce à la nouvelle ligne LGV qui relie Bordeaux à Paris en 2 heures. Autre phénomène en expansion permis par le rapprochement bordelais avec la capitale, les boutiques éphémères offrent ainsi de jolies occasions à l’approche de la fête des mères pour découvrir des marques et des savoirs-faire habituellement non localisés à Bordeaux, tel que Lou Yetu, créateur de bijoux parisien. Avec la proximité de la capitale, la gastronomie bordelaise connaît également un regain de dynamisme avec l’expansion des salons de thé et des brunchs.

 

 

Le business des brunchs: Bordeaux succombe à cet art de vivre

 

Si le phénomène outre-manche est bien connu, le territoire national et notamment la métropole bordelaise sont restés relativement à l’écart de cette institutionnalisation du moment thé ou café. La tradition des cannelés, érigés en symbole gustatif de Bordeaux, se prête bien au rendez-vous des salons de thé et coffee shops. Une des premières illustrations de l’engouement pour cet art de vivre est l’apparition des “brunchs” c’est-à-dire la juxtaposition du mot breakfast et lunch dans le paysage de la restauration. Habituellement dominical, le brunch se décline dans toutes les couleurs: norvégien, végétarien, anglais. Davantage encore que ce plat déjeuner, la pause goûter se sophistique. Les cafés et salons de thé rivalisent d’idées pour transformer l’ancien café-terrasse qui formait autrefois le coeur des villes: café-vélo, café-librairie, café-espace coworking, salons de thé avec terrasse intérieur boisé. Le point commun de ces différents concepts est de proposer une état d’esprit épicurien mais toujours sophistiqué. C’est sur cette idée d’offrir une expérience, un moment agréable au client, que les salons de thé et coffee shops fondent leur succès. La relation client s’en trouve ainsi modifiée. Octavie’s en est un bel exemple, la quiétude du lieu rompt avec la cacophonie de la ville. La rue du Palais Gallien à Bordeaux symbolise ce renouveau culinaire et sociétal.

 

Les brunchs dans l’économie bordelaise, un art de vivre en mutation

 

Du point de vue de l’économie bordelaise, ce type d’art de vivre suit une stratégie de sophistication, tourné vers le haut de gamme et l’expérience client. Cette stratégie de sophistication des cafés et salons de thé est tout à fait visible sur la métropole bordelaise: “Aux Merveilleux de Fred” propose ainsi des pâtisseries haut de gamme dans un décor qui nous replonge directement dans un roman de Maupassant. A contrario de la cuisine surgelée, les salons de thé misent sur le fait maison, le tout dans une ambiance slow food. A Octavie’s, la cheffe Najat qui a suivi la formation prestigieuse “cuisine nomade” dispensée par le chef étoilé Thierry Marx, propose une expérience gustative en revisitant le moelleux au chocolat ou bien le croustille chèvre frais, menthe et cumin . Le concept de bistronomie dont l’objectif est de proposer des produits de qualité au plus grand nombre, s’applique ainsi aux salons de thé. Cet engouement récent et la multiplication des salons de thé peuvent, au-delà de l’aspect sociétal, s’expliquer par la piétonnisation de la métropole bordelaise. Avec les aménagements urbains considérables effectués sur Bordeaux, déambuler dans les rues piétonnes devient un plaisir. Les rues nouvellement piétonnes deviennent donc des lieux privilégiés pour les projets de salons de thé et cafés.  Les salons de thé sont un espace de socialisation très anciens, notamment pour l’aristocratie. Bien que la pratique de se rencontrer dans la rue, dans l’espace public, est moins fréquente en France que dans les pays latins, Espagne ou Portugal, les salons de thé offrent des prétextes à se rencontrer.

 

 

Alors que Bordeaux arrive en tête de classement en nombre de restaurants par habitant, soit 1 restaurant pour 285 habitants, la métropole bordelaise poursuit son ascension dans le domaine des arts de vivre en abritant toujours plus de concepts culinaires innovants. Le phénomène des salons de thé et des brunchs conforte, à ce titre, Bordeaux dans son statut de métropole à haute qualité de vie et donne à voir un business model basé sur le slow food et le mieux-vivre.

 

Justine ANGIBAUD – BORDEAUX Business

 

 

 

OCTAVIE’S

24, rue du Palais Gallien

33000 BORDEAUX

contact@octavies.com

+33 5 57 34 84 80

Ouvert de 10h à 19h

Fermé le lundi et dimanche

 

Sources:

 

Dossier de presse Octavie’s

Le Berthus, un restaurant made in bordeaux, Bordeaux Business

http://www.auxmerveilleux.com/home/

 

1 Comment
  • Octavie’s
    Posted at 00:10h, 08 juin Répondre

    Whaou !!! Merci pour ce très bel article 😍
    Je suis très touchée
    Gratitude
    Najat -Salon de thé Octavie’s

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X