Une impulsion étatique qui peine à produire des effets

La génération freelance

Une impulsion étatique qui peine à produire des effets

Grand Dossier – Partie 2

 

Aides à l’embauche, ordonnances travail… Mention “Insuffisant”

 

Depuis quelques années, les freins évoqués par les entreprises au regard de l’emploi reposent souvent sur le manque de flexibilité des contrats de travail, mais également sur le manque d’aides à l’embauche. Certes les dispositifs ne manquent pas, mais il sont d’une part incomplets, d’autre part ils ne coïncident pas avec la réalité du monde du travail. D’un côté les entreprises sont soumises à des charges sociales au coût non négligeable, de l’autre les candidats ne cherchent (plus) forcément à “s’engager pour la vie” auprès d’une entreprise, ce qui alourdit le risque financier pour l’employeur, tributaire d’un turn-over ayant peine à justifier les coûts de formation et d’intégration d’un nouveau collaborateur.

 

Le Cabinet ABSOLUCE rappelle quelques unes des aides à l’embauche encore en vigueur.

L’aide aux employeurs implantés en zones de revitalisation rurale (ZRR) ou zone franche urbaine (ZFU) – entreprises de moins de 50 salariés : pour les entreprises exerçant leur activité dans une ZRR, sous certaines conditions, il est possible de bénéficier d’exonérations partielles de charges patronales, sous réserve d’embauche d’un salarié à la rémunération horaire inférieure à 240% du SMIC. En ZFU, l’entreprise peut également bénéficier d’exonérations de cotisations patronales pendant 5 ans, puis dégressivement pendant trois ans.

Pour les nouvelles entreprises investissant en R&D, le statut de JEI – Jeune Entreprise Innovante, est très intéressant. En effet, pour les entreprises de moins de 8 ans, créées jusqu’au 31 décembre 2019, le statut de JEI permet de bénéficier d’exonérations tant sociales que fiscales. Les conditions d’obtention de ce statut sont néanmoins strictes et reposent avant tout sur le fait d’avoir engagé des dépenses de R&D au regard des mêmes critères que pour le Crédit Impôt Recherche. Les exonérations de charges sociales concernent les salariés dont le poste est affecté à la R&D, a minima à 50%.

En ce qui concerne certaines catégories de travailleurs, certaines aides sont également possible. Ainsi, l’aide à l’insertion professionnelle est ouverte au recrutement en CDI ou CDD de 12 mois ou plus, d’une personne âgée de 45 ans et plus, d’un demandeur d’emploi ayant travaillée moins de 6 mois de manière consécutive dans les douze mois précédant l’embauche, ou encore d’une personne relevant d’un établissement du secteur adapté ou protégé. Il s’agit d’un aide financière ponctuelle, à hauteur de 2000 euros pour un temps plein, 1000 euros pour un temps partiel.

 

Du côté des ordonnances “Loi Travail” du 22 septembre 2017, et leurs décrets afférents, le renouveau social n’est pas encore pleinement atteint. Pour rappel, ces ordonnances avaient pour principales mesures le renforcement de la négociation collective d’entreprise, la sécurisation du contentieux du licenciement avec notamment un plafonnement des indemnités, la création de nouvelles règles de rupture volontaire du contrat de travail, ou encore la création de CDI de projet ou de chantier, permettant de faire “coller” un recrutement à un projet ou un chantier dédié, en dehors du cadre réputé trop strict du CDD.

 

Un peu plus d’un an après, force est de constater selon le Ministère du travail, que si les entreprises s’approprient peu à peu ces nouveaux dispositifs, les branches elles-mêmes prennent à prendre le virage, notamment en ce qui concernent le CDI de chantier par exemple, que seule la branche UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) a pris en considération au sein d’un accord collectif..

Une femme avec une cape et des supers-pouvoirs

L’emploi des cadres, un essor attendu en 2019 ?

 

Selon l’APEC, l’année 2018 a été quelques peu mitigée quant à l’emploi des cadres. En effet, la croissance du PIB français, au ralenti sur le 1er semestre 2018, s²’est confirmée. Une des conséquences de l’augmentation du prix du pétrole, de l’appréciation du dollar face à l’euro, et plus généralement d’un contexte “protectionniste” au détriment de la zone euro.

En conséquence, 2019 s’annonce quelque peu mitigée. Si globalement le niveau de l’emploi ne recule pas pour les cadres, il est en réalité boosté par des remplacements (voire des “déplacements), plutôt que de réelles ouvertures de postes.

En Nouvelle-Aquitaine, le recrutement des cadre devrait évoluer favorablement, avec une hausse attendue de 14%. Cependant, au regard d’une région, la plus grande de France, qui ne représente que 5% (!) des prévisions de recrutement de cadres au niveau national, il s’agit d’une évolution positive certes, mais le ratio est extrêmement bas… Avec près de 15 000 recrutements envisagés, nous sommes à la moitié des prévisions de l’Auvergne Rhône Alpes, par exemple.

Parmi ceux-ci, les entreprises recherchent avant tout des cadres confirmés avec de 6 à 10 ans d’expérience, principalement à des fonctions commerciales et marketing, ainsi qu’en R&D.

 

Le déficit de candidats pour le secteur à la personne

 

Corrélativement à ces prévisions de recrutement, l’on constate pléthore d’offres dans le secteur de l’aide à la personne, ou encore dans des secteurs nécessitant de faibles qualifications. A l’instar de Maison & Services, les entreprises à la recherche de candidat n’hésitent pas à lancer de grands évènements de JOb Dating afin de séduire leur futurs collaborateurs. A l’automne dernier, c’est ainsi le réseau Maison & Services, à l’occasion de la “Journée Nationale de la Propreté”,qui recrutaient en CDI dans toute la France près de 1000 collaborateurs sur la base de quelques 130 implantations nationales.

Leur clientèle : principalement des particuliers qui ont besoin de jardinage, repassage, ménage… Plus généralement d’entretien de leur domicile. « Nos entreprises constatent une demande grandissante des services d’entretien du domicile permettant de créer de nouveaux emplois. L’origine du réseau MAISON & SERVICES et notre savoir-faire métier sont issus de la propreté. C’est donc tout naturellement que nous avons souhaité orchestrer un événement de recrutement à l’échelle nationale nous permettant ainsi de valoriser nos différents métiers » déclare Patrice DENIAU, Président Fondateur du réseau MAISON & SERVICES.

 

Un parfait exemple des potentialités de recrutement, qui se retrouve en Nouvelle Aquitaine. Sur le plan régional en effet, selon Qapa, les postes proposés reflètent des secteurs très disparates, cependant quelques activités se détachent nettement, comme les agents des services hospitaliers, les attachés commerciaux, les agents d’entretien de locaux et les serveurs de restaurant.

 

Classement par régions des 5 emplois les plus proposés
RégionsIntitulés des postesPourcentages
Nouvelle AquitaineAgents de services hospitaliers9%
Agents d’accueil et d’information7%
Attachés commerciaux5%
Agents d’entretien de locaux5%
Serveurs de cafés restaurants4%

Les 5 emplois les plus proposés en Nouvelle-Aquitaine

Sources

Ordonnances Macron

APEC, Prévisions Apec 2019 : la vitalité de l’emploi cadre se confirme

Communiqué de presse 18 octobre 2018 : 1er jobdating national pour le réseau maison & services

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X