Une ligne directe de TGV Bordeaux-Londres en préparation

Une ligne directe de TGV Bordeaux-Londres en préparation

Les voyageurs britanniques et bordelais auront-ils bientôt une ligne de TGV directe entre Bordeaux et Londres ?

Il semblerait que le projet commence à prendre forme. En effet,  Eurotunnel (l’entreprise ferroviaire qui assure la gestion du tunnel sous la Manche), Liséa (qui utilise la LGV Bordeaux-Tours), HS1 (la ligne de train à grande vitesse britannique), et  SNCF-Réseau, ont annoncé via la diffusion d’un communiqué le 15 octobre dernier, leur accord commun quant à une étude faisabilité du projet. Pour se rendre à Londres, les Bordelais prennent généralement l’avion, ou passent par Paris en Train avant de prendre l’Eurostar. Une ligne Bordeaux-Londres constituerait une avancée majeure pour rendre plus rapide l’inter-connectivité ferroviaire des résidents de la région sud-ouest et des résidents londoniens. Cette ligne directe favoriserait donc la connexion entre la France et la Grand Bretagne en cela que Paris ne serait plus la seule ville directement reliée à Londres via le transport ferroviaire.  Cette opération serait donc très positive pour le développement international de ces deux villes qui accueillent déjà sur leur territoire, un nombre important de touristes étrangers. On comprends donc pourquoi il a été possible pour les 4 organismes décisionnaires et compétents, de s’accorder sur les bénéfices touristiques et économiques potentiels, qu’induisent la création de cette nouvelle ligne de TGV.

La gare de Bordeaux : un réseau international multi-transports d’avenir

Les quatre gestionnaires d’infrastructures ferroviaires se sont concertés pour la mise en place d’une liaison internationale entre Bordeaux et Londres pour une durée inférieure à 5 heures. La Gare de Bordeaux Saint-jean a fait l’objet de nombreux travaux ces dernières années pour la mise place de la LGV nationale (avec Tours notamment), et semble prête à développer ses installations sur une ligne internationale. Des travaux d’infrastructures seront donc à l’étude pour s’assurer de la compatibilité des contrôles frontaliers avec la gare de London Saint-Pancras. En effet, les modalités d’adaptation de la Gare de Bordeaux Saint-Jean devront être précisément fixées pour que la Gare soit équipée d’un terminal international (contrôle de passeports, contrôle des bagages) du même niveau de celui que l’on retrouve à la Gare du Nord. Dans le communiqué de presse, Philippe Jausserand (Directeur commercial de Liséa) a déclaré que « les conditions sont aujourd’hui réunies pour imaginer un futur terminal ferroviaire international à Bordeaux ». Pour appuyer cela, il a poursuivit en mettant en avant la nouvelle LGV qui assure la liaison entre Tours et Bordeaux : « La LGV entre Tours et Bordeaux constitue le dernier maillon d’un itinéraire à grande vitesse permettant un trajet direct, rapide et attractif vers Londres » assure-t-il. D’importants travaux seront donc nécessaires pour transformer la Gare de Bordeaux conformément aux normes en termes d’infrastructures et de sécurité diplomatique. Dans le contexte post-Brexit actuel, il faudra faire preuve d’une attention particulière quand aux conditions de transport des passagers à bord des trains vers la Grande-Bretagne.

Les quatre partenaires du projet nous explique qu’en  2017, « plus d’un million de personnes ont voyagé par avion entre Londres et la région de Bordeaux et les études montrent que jusqu’à 20% des clients choisiraient le rail pour un service de cette distance. »

Une opportunité de croissance majeure

 

 

 

 

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X