Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Une ligne directe de TGV Bordeaux-Londres en préparation

  /  BRÈVES   /  Une ligne directe de TGV Bordeaux-Londres en préparation
Ligne TGV direct Bordeaux Londres BORDEAUX Business

Une ligne directe de TGV Bordeaux-Londres en préparation

Mis à jour le 08 avril 2020

Les voyageurs britanniques et bordelais auront-ils bientôt une ligne de TGV directe entre Bordeaux et Londres ? Il s’agit d’un projet qui relierait Bordeaux à la capitale britannique, facilitant ainsi le voyage de nombreuses personnes. Jusqu’à présent, elles devaient se rendre à Paris, ou à Lille avant de prendre l’Eurostar, ou s’y rendre en avion. 

Un projet mené vers l’ouverture de Bordeaux à l’international

Il semblerait que le projet commence à prendre forme. En effet,  Eurotunnel (l’entreprise ferroviaire qui assure la gestion du tunnel sous la Manche), Liséa (qui utilise la LGV Bordeaux-Tours), HS1 (la ligne de train à grande vitesse britannique), et  SNCF-Réseau, ont annoncé via la diffusion d’un communiqué le 15 octobre dernier, leur accord commun quant à une étude faisabilité du projet. Pour se rendre à Londres, les Bordelais prennent généralement l’avion, ou passent par Paris en Train avant de prendre l’Eurostar. Une ligne Bordeaux-Londres constituerait une avancée majeure. Elle rendrait plus rapide l’inter-connectivité ferroviaire des résidents de la région sud-ouest et des résidents londoniens.

Cette ligne directe favoriserait donc la connexion entre la France et la Grande Bretagne. En cela, Paris ne serait plus la seule ville directement reliée à Londres via le transport ferroviaire.  Cette opération serait donc très positive pour le développement international de ces deux villes. Elles accueillent déjà sur leur territoire, un nombre important de touristes étrangers. On comprend donc pourquoi il a été possible pour les 4 organismes décisionnaires et compétents, de s’accorder sur les bénéfices touristiques et économiques potentiels, qu’induisent la création de cette nouvelle ligne de TGV.

La gare de Bordeaux : un réseau international multi-transports d’avenir

Les quatre gestionnaires d’infrastructures ferroviaires se sont concertés pour la mise en place d’une liaison internationale entre Bordeaux et Londres pour une durée inférieure à 5 heures. La Gare de Bordeaux Saint-jean a fait l’objet de nombreux travaux ces dernières années. La mise place de la LGV nationale (avec Tours notamment), amorce ses installations sur une ligne internationale. Des travaux d’infrastructures seront donc à l’étude pour s’assurer de la compatibilité des contrôles frontaliers avec la gare de London Saint-Pancras. En effet, les modalités d’adaptation de la Gare de Bordeaux Saint-Jean devront être précisément fixées pour que la Gare soit équipée d’un terminal international (contrôle de passeports, contrôle des bagages) du même niveau de celui que l’on retrouve à la Gare du Nord.

Dans le communiqué de presse, Philippe Jausserand (Directeur commercial de Liséa) a déclaré que « les conditions sont aujourd’hui réunies pour imaginer un futur terminal ferroviaire international à Bordeaux ». Pour appuyer cela, il a poursuivit en mettant en avant la nouvelle LGV qui assure la liaison entre Tours et Bordeaux : « La LGV entre Tours et Bordeaux constitue le dernier maillon d’un itinéraire à grande vitesse permettant un trajet direct, rapide et attractif vers Londres » assure-t-il. D’importants travaux seront donc nécessaires pour transformer la Gare de Bordeaux. Et cela, conformément aux normes en termes d’infrastructures et de sécurité diplomatique. Le contexte post-Brexit actuel soulève des questions quand aux conditions de transport des passagers à bord des trains vers Londres.

Les quatre partenaires du projet nous expliquent qu’en 2017, « plus d’un million de personnes ont voyagé par avion entre Londres et la région de Bordeaux et les études montrent que jusqu’à 20% des clients choisiraient le rail pour un service de cette distance. »

Une opportunité de croissance majeure

A l’heure actuelle, la Grande Bretagne est en train de sortir de l’Union Européenne, après le vote du peuple en faveur du Brexit. Bordeaux, qui se connecte au reste du monde grâce au développement de ses infrastructures, entend bien poursuivre ce projet d’ampleur. En effet, l’objectif suivi est de limiter les correspondances à Paris, afin de faciliter le trajet des utilisateurs. L’avion est certes le moyen de transport le plus rapide, mais il est moins avantageux financièrement, d’autant plus si le voyage est avec bagages. De plus, la plupart des voyageurs apprécient l’utilisation du train sur de courtes distances. 

En effet, l’avion peut être plus rapide, mais les aéroports sont régulièrement excentrés du centre ville. Bien que les réseaux de métro, de bus ou de train se développent pour relier les aéroports aux villes, cela reste du temps de trajet en plus à comptabiliser. Les gares, en revanche, se trouvent régulièrement en centre-ville, ce qui permet de se déplacer bien plus facilement. Il s’agit d’un avantage qui fait toute la différence pour des voyageurs en séjour court, ou qui voyagent chargés.

En étoffant son offre de transports vers le monde, Bordeaux s’impose peu à peu comme un carrefour international. Tout est construit, pensé et optimisé pour accueillir des travailleurs du monde entier, des quartiers d’affaires aux espaces de coworking. Ils se développent à proximité des gares, des aéroports ou en plein centre ville. Cela permet à tous les travailleurs de pouvoir exercer plus facilement. 

 

Commentaires :

  • Avatar
    Wilhelm Froon
    15 décembre 2018

    Excellente idee il n y a pas que Paris…

  • Avatar
    Sandrine
    20 décembre 2018

    Et la ligne Bordeaux – Marseille c’est pour quelle date ?

  • Avatar
    CLARENCE GROSDIDIER
    23 décembre 2018

    Bordeaux to the moon! C’est ce que j’attends.. Histoire de rêver jusqu’au bout!..

  • Avatar
    Jean-Philippe
    29 janvier 2019

    Et Bruxelles-Bordeaux sans changer à Paris ? Il existe déjà quotidiennement des TGV directs entre Bruxelles et Marseille, et entre Bruxelles et Montpellier.

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé.

X
%d blogueurs aiment cette page :