Une smart home dans l’air du temps bordelais

Une smart home dans l’air du temps bordelais

Le marché de la maison connectée et intelligente est un marché d’avenir, en témoigne le spectre d’acteurs soucieux d’investir ce nouveau secteur porteur. Énergéticiens (Engie), fabricants de matériels et d’équipements, pure players, géants du numérique (GAFA) ou encore start-up innovantes, tous se lancent dans l’aventure du concept de smart home. Avec l’allongement de la durée de vie et les progrès des nouvelles technologies,, des solutions deviennent envisageables pour améliorer le confort de vie et permettre un maintien domicile. Ainsi, le marché de la maison connectée intéresse des domaines aussi divers que la silver économie, le marché de la multi-connectivité ou le domaine de la transition énergétique.

Dans cette perspective, Bordeaux Business était convié le jeudi 23 mai à l’inauguration de Ma Maison Connectée, espace dédié à l’habitat de demain, en plein coeur de Bordeaux, 1 rue Tustal, Place Saint-Projet, à côté de la rue Sainte-Catherine. Cette initiative est issue d’un partenariat d’une dizaine d’année entre trois entreprises françaises leaders dans le secteur de la smart home, Delta Dore, Atlantic et K-line. Ma Maison Connectée souhaite ainsi proposer des solutions innovantes B2B et B2C pour le marché de la domotique.

 

 

Ma maison connectée, un espace connecté unique et intuitif

 

Forts de leur implantation dans l’Ouest Atlantique, ces trois leaders français dans le secteur de la domotique ont choisi Bordeaux pour abriter ce lieu partagé, Bordeaux où l’économie de la construction est en plein essor. L’éventail des solutions proposées par les marques Atlantic, K-line et Delta Dore s’adresse autant à des artisans, particuliers, promoteurs pour qui ce lieu est destiné : chauffage, éclairages, monitoring des consommations d’énergie à distance, volets roulants, alarme…

A partir d’une application, le consommateur final peut réaliser différents scénarios intégrant différentes fonctions. Citons-en deux: le chauffage et l’éclairage s’adaptent aux moments de vie tandis que le verrouillage intégré des portes et fenêtres permettent d’être informé de l’état de sécurité de son habitat. L’approche se veut résolument simple, et facile d’usage, à partir donc d’une application centralisatrice des différentes fonctionnalités. Ma Maison Connectée a également développé des partenariats concernant des prestations d’assistants vocaux, avec Amazon ou Google. L’objectif est de proposer une véritable expérience client, conçue sur-mesure. Ainsi, les équipements connectés s’adaptent à votre maison, en devenant de véritables objets de décoration intérieure. Le showroom est aussi bien attractif pour les yeux que fonctionnel: l’expérience se veut complètement immersive.

 

La smart home: un concept qui doit encore convaincre

 

Si le marché de la domotique dispose de bons arguments de vente notamment du point de vue des économies d’énergie réalisées avec ce type de dispositif, le domaine de la connectique peut sembler repoussant du point de vue de sa complexité. Ainsi, le marché de la domotique porte le projet suivant : peu importe le support, c’est la fonction qui compte. Le multitâche devient à portée de main. En ubérisant la fonction cognitive, le secteur de la maison connectée et intelligente cherche à s’adapter à de nouveaux modes de consommation et de vie. A titre d’exemple, la généralisation de l’économie collaborative dans notre quotidien, comme c’est le cas avec Airbnb, ouvre de nouvelles perspectives dans la façon de penser notre habitat. Comment recevoir ses hôtes sans être présent physiquement sur les lieux ? Grâce à une fonctionnalité de serrure connectée qui ouvre la porte à distance.

 

 

Cependant, les produits et équipements smart home ne correspondent actuellement qu’à 1% du chiffre d’affaires du secteur de l’électroménager et seulement 7% des foyers sont équipés.  Si le concept de smart home est très intéressant, de nombreux obstacles, en effet, persistent. En premier lieu, l’offre n’est disponible que par l’intermédiaire de négoces. Ma Maison Connectée ne propose pas directement de produits à la vente. Le coût de revient constitue également un frein à l’achat pour de nombreux consommateurs. C’est pourquoi Delta-Dore, Atlantic et K-line propose des premières gammes à prix attractifs. Enfin, des zones d’ombre persistent quant aux questions de sécurité des objets connectés liés à la présence d’éventuels hackers mais également concernant la protection des données, préoccupation majeure de notre temps.

 

La Nouvelle-Aquitaine et plus précisément Bordeaux Métropole ont investis des secteurs d’avenir comme celui de la transition et de la rénovation énergétique des bâtiments avec Ma Renov’, afin de sensibiliser le grand public au gaspillage énergétique. Ainsi, en 2017, plus de 60% des habitats de la région bordelaise nécessitent une rénovation énergétique. Il est donc intéressant de voir des entreprises comme Delta-Dore, Atlantic et K-Line s’unir pour proposer une Maison connectée dans l’air du temps. L’une des limites à interroger pourrait être celle de la multiplication de fonctionnalités d’information et d’interaction avec l’environnement qui peuvent donner l’impression au grand public d’une gadgétisation de l’habitat.

 

Justine ANGIBAUD – BORDEAUX Business

Contact:

 

mamaisonconnectee.contact@gmail.com

http://www.ma-maison-connectee.info

05.56.38.22.03

 

Sources:

Vivons maison, le salon qui réveille la maison. – BORDEAUX BUSINESS

Pôle Emploi – La Domotique, un secteur d’avenir

Dossier de presse- habitat, travaux, chantiers, environnement, environnement, développement durable, consommation d’énergie  (2017)

 

 

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X