Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Vegan-place.com, the marketplace to be

  /  Brèves   /  Vegan-place.com, the marketplace to be
aliments legumes vegan

Vegan-place.com, the marketplace to be

Mis à jour le 22 octobre 2020

Vegan-Place est la première marketplace vegan créée en juin 2018. Son objectif ? Simplifier la vie des des personnes qui désirent consommer d’une manière différente : vegan, végétariens, végétaliens, allergiques et curieux désirant découvrir un nouveau mode de vie. L’idée de cet “amazon vegan” vient de Laetitia, la créatrice de cette marketplace. Désireuse de proposer aux consommateurs une marketplace complète où ils peuvent trouver tout ce dont il ont besoin. Aujourd’hui, Vegan-Place propose à ses clients plus de 5 000 références de produits vegan.

Vegan-Place, une nouvelle manière de consommer

Vegan-Place, c’est la première marketplace vegan sur le marché en ligne d’Europe (1). A travers son catalogue complet, la marque propose des produits 100 % vegan. Tous les produits sont référencés à travers 650 catégories : alimentation, hygiène, mode, maison, animaux, livres, box et voyages. Vegan-Place réunit aujourd’hui plus de 170 marchands en ligne pour alimenter son catalogue et proposer le meilleur choix, au meilleur prix, aux consommateurs.

L’idée de créer cette Marketplace est venue à Laetitia lors d’un voyage à New-York. Devenue vegan en 2013, c’est lors de cette aventure que la créatrice a remarqué qu’au contraire de New-York, Paris n’était pas très avancée en matière de consommation vegan, végétarienne et végétalienne. Il y avait peu d’informations et peu de magasins, avec de grandes ruptures de stocks… De quoi compliquer la vie aux désireux de consommer différemment alors qu’en 2013, ce n’était pas courant.

Vegan-Place est une plateforme en ligne mettant donc en relation les producteurs désireux de partager leur savoir-faire, avec les consommateurs désireux de mieux manger. Réunis, ils forment une grande communauté passionnée et enthousiaste autour de la créatrice Laetitia. En créant Market-Place, le désir de Laetitia était de rendre cette manière de consommer différemment plus accessible, et de faire connaître son mode de vie au plus grand nombre possible de consommateurs. Ainsi, à travers un blog, elle propose des conseils, des bons plans, des tutos et des témoignages dédiés aussi bien aux experts qu’aux novices de ce mode de vie.

Aujourd’hui, Vegan-Place c’est une équipe soudée et désireuse de partager. Les fondateurs Laetitia, Tristan et Olivier désirent partager leur savoir-faire tout en mettant en avant les échanges. Leur communauté représente alors 2,5K followers sur Facebook, 1,5K followers sur Instagram ainsi que 2,8K followers sur Linkedin. La marketplace est également présente sur Youtube et Twitter.

La consommation au coeur des préoccupations françaises

Dans une société où le véganisme et le mieux consommer trouvent une plus grande importance aux yeux des Français, Vegan-Place tombe à pic. Alors qu’en 2018, 1 % de la population française était végétarienne, il faut savoir que celle-ci s’intéresse beaucoup plus qu’avant à sa manière de consommer : plus responsable, de paire avec la qualité, tout en réduisant les produits d’origines animales. Ainsi, cette même année, près de 30 % des français se disaient flexitariens et cela ne s’arrête pas là. En effet, les industriels se sont peu à peu imposés sur le marché “veggie” pour attirer cette nouvelle vague de consommateurs (2). Ainsi, en 2018, le marché végétarien a vu sa croissance augmenter d’environ 40 % en l’espace d’une année. Cependant, certains consommateurs français sont toujours désireux de privilégier la qualité en se tournant vers les producteurs locaux, et les petites boutiques à proximité.

Vegan-Place, c’est une réelle communauté avec une vision de consommer plus responsable. A l’heure où, plus généralement, le e-commerce est en plein essor, avec un chiffre d’affaire de plus de 81,7 milliards d’euros, près de 37,5 millions de français achètent sur internet soit 85,5 % des internautes en 2018 (3).

planche avec aliments formant VEGAN

Dans la même idée que Vegan-Place, de plus en plus d’entreprises lancent leur marketplace. Ainsi, Amazon, CDiscount, la Fnac ou encore EBay ont déjà lancé leurs propres marketplaces, et sont aujourd’hui de véritables géants du marché industriel. En s’imposant sur ce marché en tant que première marketplace vegan, Vegan-Place a toutes les chances de s’imposer face aux autres. Soutenue par les consommateurs aussi bien que par les producteurs et les associations, elle tend à se faire davantage connaître alors qu’elle n’a pas de concurrent direct.

Le sens de l’éthique, comme du goût

Si les consommateurs cherchent toujours à mieux consommer, de manière responsable et éthique, il n’est pas sans oublier que Bordeaux reste une ville où le bien manger a son importance. Parmi la multitudes de restaurants Bordelais, où les restaurateurs cherchent continuellement à trouver leur place et à s’imposer dans une ville en constante évolution, les enseignes vegan, végétarienne et sans gluten sont toujours plus nombreuses. Magasins, restaurants, producteurs locaux, les Bordelais ne manquent pas de lieux où se rendre pour consommer mieux. Dose, Cosmopolis, Kitchen Garden ou Munchies, les établissements culinaires sont désireux de faire connaître une cuisine inédite et savoureuse aux bordelais comme aux touristes (4).

Au final, Vegan-Place c’est le projet de prendre place au sein de la société d’aujourd’hui tout en ayant un rôle pour créer celle de demain. A travers sa marketplace, les créateurs désirent œuvrer pour l’environnement et ses acteurs. Ils partagent leurs convictions à travers leurs actions, en prouvant que l’humain est capable de vivre autrement, et toujours dans l’idée de responsabilité. Vegan-Place s’appuie sur un modèle équitable et orienté vers le “bien vivre ensemble”. Ainsi, sur la marketplace, tout le monde est un acteur à part entière pour faire de la consommation quelque chose de plus éthique, responsable et respectueux de l’environnement.  

Les e-marketplace vegan ont le vent en poupe

Mieux manger et mieux consommer est plus que jamais d’actualité. Cela s’explique suite à l’épidémie de la COVID-19. En effet, le virus est étroitement lié aux conséquence de notre mode d’élevage et de consommation animale. La COVID-19 a également fait prendre conscience aux consommateurs qu’il était temps d’agir et de penser à l’avenir. Nous sommes maintenant bien conscient que les élevages intensifs doivent changer. En effet ces lieux ou sont parqués de nombreux animaux sont des incubateurs où les virus peuvent prolifèrer. C’est face à ce constant que les consommateurs font du bien être et du bien manger une priorité.

On remarque qu’au Royaume-Uni et en Allemagne plus d’un consommateur sur dix pense que l’épidémie a mis en avant le régime végétalien. Cette tendance est encore plus marquée chez les jeunes qui semblent vouloir s’engager durablement pour le monde de demain. En effet pour les Anglais, entre 21 et 30 ans, plus d’un quart pense que le régime végétalien est une réponse adaptée suite au virus (5) . A l’heure ou les comportements alimentaires changent vers des régimes sans viande, les marketplaces vegan apportent des solutions pour s’alimenter de manière équilibrée. Dorénavant les consommateurs ont le choix.

Sandy PENISSARD – BORDEAUX Business

Sources :

(1) Vegan Place

(2) LSA Conso – L’impact du Veganisme sur le comportement des consommateurs – 29 octobre 2018 par Camille HAREL

(3) FEVAD – Chiffres Clés E-Commerce en 2018

(4) Un Air de Bordeaux – Top 15 des restaurants Végétariens à Bordeaux – 18 avril 2018 par Méline ENGERBEAU

(5) « Trois nouvelles tendances issues du Covid-19 selon Mintel » – Article du 31 juillet 2020 – Agro-media.fr

Commentaires :

  • Avatar
    Constance Deveaud
    21 mai 2019

    Bravo

  • Avatar
    Nehel
    18 mai 2019

    Bonjour

    Pour les amateurs de commerce, rendez vous chez Un Jour Vert, un concept store dédia au mode de vie vegan à Bordeaux ! De l’épicerie au cosmétique ou encore à la librairie.

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé.

X