MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

PORTRAITS D'ENTREPRENEURS

Victoria TROCHOUX et ANTOINE OLYNIK, HELP AND HOME, RENDRE LE CONFORT DU QUOTIDIEN ACCESSIBLE A TOUS

16 novembre 2017, Auteur : Bordeaux Business

C’est une rencontre « sur les bancs de l’école » qui a décidé ces deux âmes d’entrepreneurs à fonder ensemble leur entreprise idéale. Victoria TROCHOUX et Antoine OLYNIK ont en effet intégré la même année Kedge Business School à Bordeaux, en International Business.  Au départ, malgré quelques projets d’école partagés, Antoine et Victoria avaient chacun une vision précise de leur avenir professionnel, et ne s’imaginaient pas en « instigateur » de start-up.

De la Business School à l’entrepreneuriat, une décision mesurée et réfléchie

Avec parents commerçants, Antoine OLYNIK se  voyait travailler dans le consulting en stratégie. Après des études à Lille, il s’expatrie à Los Angeles pour s’immerger au cœur de la culture américaine tout en préparant ses intégrations en grande école. Le choix est fait, au gré des concours : ce sera Bordeaux. Une ville qui l’attire par son magnétisme économique et au sein de laquelle se trouve une partie de sa famille. Après une expérience réussie chez Alice Délice en tant que chargé de projet, ou encore en consulting chez NEOBIZ, Antoine fait le souhait de gagner en responsabilités pour construire son propre projet d’entreprise. C’est lors de cette phase de réflexion que l’association avec Victoria devient évidente.

En intégrant Kedge Business School, Victoria TROCHOUX se destine aux métiers de l’import-export, un secteur concentré sur la relation client, avec une variété de missions indéniable. Après une première expérience en tant que Chargée de communication, Victoria prend conscience que c’est réellement le conseil client qui lui importe. A sa sortie de Kedge, elle rejoint rapidement, à Toulouse, le groupe Atos, où elle effectue des missions de consulting pour des clients tels qu’Airbus. Un métier passionnant qui ne la satisfait cependant pas tout à fait : grand groupe oblige, la prise de décisions est parfois longue. Victoria prend alors conscience qu’elle a réellement besoin pour s’épanouir professionnellement de « prendre les commandes ».

Help and Home, la jonction du confort et de l’entraide

Au départ, l’idée de l’entreprise en elle-même n’est pas arrêtée. Une chose est sûre, l’innovation doit être présente : e-commerce, économie collaborative… Au-delà, le souci de son prochain, ou tout une moins une vision en partie solidaire de entreprise leur tenait à cœur. Après une réflexion complète et plusieurs études de marché, l’idée de lier la conciergerie privée à l’économie collaborative s’impose à eux. Help and Home est née. L’entreprise possède son siège social  à Arcachon, cependant Antoine et Victoria veulent développer très rapidement des communautés partout en France : Lille, Toulouse, Nantes, Bordeaux, Nantes, Tours, Marseille…

“Rendre l’inaccessible accessible”. Le but de la plateforme ? Alléger de quotidien de chacun grâce à l’échange de services entre Homeurs et Helpeurs, sur des actes du quotidien : service de coursier, baby sitting, repassage, cuisine… Reposant sur une forte communauté, la mise en place du modèle s’avère plutôt rapide, si l’engouement continue de se développer. De quoi réinventer l’économie collaborative en lui offrant un cadre sécurisant et pérenne , rassurer les utilisateurs tout en laissant libre cours au marché « entre particuliers ».

Le concept a émergé aux USA il y a une dizaine d’années, démocratisé par des entreprises à destination de leurs salariés, dans le but d’augmenter leur productivité sur leurs heures de travail. En France, les prix d’un tel service sont exorbitants, et les personnes n’ont pas du tout la même perception et la même image de la conciergerie.

Ainsi, avec Help and Home, l’élitisme supposée de la conciergerie privée se démocratise.

Le B to C, au cœur d’un projet simple et efficace

D’ici quelques jours, la concrétisation sera pleinement effective : pour toutes les personnes très souvent débordées par le travail et les obligations familiales ou corvées diverses, et qui ont donc moins de temps de détente, la communauté Help and Home sera là.

Au sein d’Help and Home, le fonctionnement est le suivant :

Un Homeur choisit une ou plusieurs prestations de services, détermine la date et l’heure, géolocalise un Helpeur près de chez lui et prépaye sa commande. Trouver un concierge un mois ou deux heures avant, tout est possible avec Help and Home.

Pour autant, le particulier Homeur n’est pas seul. L’équipe Help and Home se charge de la vérification des profils des Helpeurs, de la satisfaction attendue de services, d’assurer les prestations avec une assurance dédiée… Un gage de qualité et de sécurité pour une économie collaborative qui ne doit pas pour autant s’affranchir des règles « élémentaires » des prestations de services, avec une interface intuitive contrairement à certains concurrents qui ont fleuri pendant la gestation du projet.

Le modèle économique repose ainsi sur une commissionnement sur les transactions effectuées via le site ainsi que par des propositions d’abonnements pour les Helpeurs, afin d’être plus visibles et d’offrir des services plus étendus pour les Homeurs qui font appel à eux.

Une stratégie centrée sur la valorisation de chacun

Pendant toute la phase de réflexion et de construction du projet, Antoine et Victoria ont pris la mesure, malgré leur bagage indéniable, de l’ampleur des tâches et des difficultés de leur priorisation, tant tout semble important,  quand on a un cœur un projet. Au fur et à mesure des mois, leur association s’est révélée cependant vraiment profitable. Bien qu’ayant fait les mêmes études, ils sont tous les deux complémentaires avec des compétences et des intérêts différents ce qui leur permet d’être plus efficaces et de pouvoir réaliser presque toutes les tâches nécessaires à la réalisation du projet.

Après une première plateforme destinée à promouvoir la marque et construire peu à peu la communauté, Help and Home a fait le choix de confier la réaliser de la V2 à une entreprise locale, basée notamment à Bordeaux, le Cabinet LEXAN. La nouvelle plateforme sera déployée début décembre.

En un an, leur projet de création d’une plateforme de mise en relation entre particulier dans un service de conciergerie privée totalement accessible a réellement pris forme. Avec une stratégie centrée sur le bien-être de chacun, Help and Home se propose d’alléger le quotidien des personnes grâce à une entraide (rémunérée) de proximité. Un service attendu, car après une enquête réalisée auprès d’un panel de près de 1000 futurs utilisateurs, Victoria et Antoine ont fait le constat que de nombreuses villes françaises et zones périurbaines, au-delà des zones rurales, souffrent d’un manque d’accès à des services de proximité du quotidien..

Help and Home est une plateforme d’entraide qui ouvre l’accès à une offre multiservice en conciergerie, effectuée par et pour des particuliers. Cette solution nouvelle à notre rythme de vie effréné allège notre quotidien, favorise le lien social entre habitants, l’emploi de proximité ainsi que les échanges dans les villes comme dans les campagnes.

Le choix de l’économie bordelaise, « booster » de réussites entrepreneuriales

En plaçant Help and Home au cœur de l’économie bordelaise, Victoria et Antoine ont placé beaucoup d’espoir dans le dynamisme de la Métropole. Véritable foyer des « start-ups », Bordeaux permet à chaque entrepreneur un peu avant-gardiste, ou tout du moins passionné, d’être plus facilement en lumière qu’à la capitale, et donc, peut-être d’attirer l’attention d’investisseurs potentiels. Le développement digital est un accélérateur de l’économie, et la présence des incubateurs incitent à l’essor de nouvelles startups.

Avec une rentabilité prévisible d’ici deux ans, le projet Help and Home est pour Victoria et Antoine aussi prenant qu’un enfant : nouveau-né, il convient désormais de l’éduquer, de lui monter le bon chemin, et enfin de le voir grandir.

 

Alexandra Zwang Siarnowski – Audrey Kozaczka