Après une première édition réussie l’année dernière avec l’Allemagne, Vision Bordeaux Export réédite son initiative cette année avec l’USA en cible ! Bordeaux Business assistait hier soir (jeudi 15 décembre) à la soirée de clôture à l’Hôtel Mercure Bordeaux Aéroport à Mérignac, en direct et en visioconférence avec les Etats-Unis (Houston, Texas).

Au service des relations commerciales franco-américaines

L’objectif de cette initiative ? Valoriser et accompagner les entreprises de la région bordelaise dans leurs échanges commerciaux avec les Etats-Unis. En présence de Monsieur Le Consul des Etats-Unis à Bordeaux, et, à distance, avec la French American Chamber of Commerce, ainsi que le Consul de France à Houston, cette soirée de clôture était l’occasion de revenir sur les entreprises accompagnées ces dernières semaines par huit experts bordelais en affaires à l’international.Vision-Bordeaux-Export-USA-2016-accueil-bordeaux-business

A l’origine de cet événement, sous l’égide de la CICEA – Commission Internationale des Clubs Economiques d’Aquitaine, composée notamment du Club des Entreprises de Bordeaux, du Club des Entrepreneurs du CEBA et du Club des entreprises de Mérignac, l’équipe VBE USA 2016 avait pour mission, bénévole,  d’accompagner les entrepreneurs et les entreprises à l’export, vers les Etats-Unis, afin de mettre en relation et d’initier de potentielles relations commerciales :

Elizaveta VASINA-DUGUINE (Lex-Port), avocate associée en droit des affaires internationales

Laurence DAGREOU (Caisse d’épargne NATIXIS) Expert en affaires internationales et financement à l’export, partenaire financier du VBE 2015 et 2016

Jean BARRAILLEY (Prospactive) International Business Development

Catherine TARMO (Mind the Gap) Formatrice, Traductrice et interprète en anglais des affaires – lien entre la France et les USA lors des contacts entre entreprises

Muriel BLONDY (ADV Export) consultante formatrice dans les techniques de commerce international et la gestion administrative à l’export

Nicolas BABIN (Business Development)

Jean-Yves MOUGEOLLE, Vice président (LIWEO), Video live streaming

Dominique SAUBOT CHEVET (Cap Oz Idées), gérante et développeur commercial dans la communication événementielle.

Une réelle opportunité de business entre entreprises bordelaises et américaines

Houston, et plus largement le Texas, sont amoureux de la France… et surtout des vins bordelais ! Selon le Consul de France à Houston, il s’agit d’un bon point de départ pour réussir son implantation sur le sol américain. Les Texans sont très sensibles aux entreprises françaises qui s’implantent dans leur Etat en ce moment, alors que le pétrole n’est pas à son plus haut niveau. D’autant que la tenue du Super Bowl au NRG Stadium de Houston le 5 février prochain augure d’ores et déjà des retombées économiques certaines, outre une grande visibilité.

Vision-Bordeaux-Export-USA-2016-avocate-bordeaux-businessD’après Monsieur Bonte, président de la Chambre de Commerce Franco-Américaine à Houston, le Texas souhaite pouvoir “tisser des relations de chaque côté de l’Atlantique”, et cela par le biais du partage d’expérience, de l’échange de compétences, ainsi que du savoir faire. Sur ces notions reposent une bonne gestion de l’import/export. Un mode de fonctionnement auquel la France n’est pas sensibilisée, mais qui permet de consolider les opportunités entre les entreprises des deux pays.

A ce jour, il faut savoir que les transactions entre la France et les Etats-Unis s’élèvent à un milliard de dollars, et les échanges de biens et services respectivement 48 mds $ et 18 mds $. Afin de prendre la mesure des possibilités d’investissements actuels, Monsieur le Consul des Etats-Unis à Bordeaux invite ainsi toutes les entreprises bordelaises à se rendre au séminaire « Select USA » le 24 janvier prochain, à Bordeaux, qui se tiendra à l’INSEEC. L’entrée se fait sur invitation uniquement, donc n’hésitez pas à contacter le Consulat des Etats-Unis à Bordeaux au préalable à usabordeaux@state.gov .

 

Sept lauréats boostés dans leur développement aux Etats-Unis

Pour l’événement VBE USA 2016, sept entreprises ont été retenues : Buzziness, Groupe FPBOIS, Au-delà Evasion, Château de Malle, Yooji, TISSOT Industrie, DegorceElles ont pu initier un premier contact avec les entreprises de Houston et détiennent désormais les clés pour s’implanter sur le sol américain. Bilan de cinq lauréats au terme de ce premier accompagnement :Vision-Bordeaux-Export-USA-2016-audela-evenements-bordeaux-business

Pour Stéphane GRAVELLE, Directeur associé de Au delà événement et Au delà évasion, Vision Bordeaux Export « USA » est apparue comme une évidence. Sa structure prend en charge tout type d’événement en lien avec la communication interne ou externe des entreprises (Séminaires, Conventions, Voyages d’affaires, Voyages incentives, Assemblée générale, Kick off…). Outre-Atlantique, au travers de ces réunions, « nous permettons aux entreprises de rassembler leurs collaborateurs disséminés sur un territoire étendu ».

Pour Damien AUDEMA, Commercial Manager au sein de Tissot Industries, Vision Bordeaux Export est un premier pas vers l’export aux Etats-Unis. Le groupe, qui étudie, fabrique, transporte et assemble des équipements industriels pour le stockage, la manutention et la transformation des liquides, des solides ou des gaz, exporte d’ores et déjà au Mexique et d’autres pays du monde, et s’interroge aujourd’hui sur l’opportunité de se lancer sur le marché Américain. La souplesse de son organisation lui permet en effet de répondre à tout besoin d’innovation dans les secteurs pétroliers, chimiques, gaziers, alimentaires, papetiers …

Vision-Bordeaux-Export-USA-2016-yooji-bordeaux-businessPour Mathieu LALANNE, dirigeant de Buzziness, les Etats-Unis sont une évidence. Son entreprise est en effet dédiée aux avis de professionnels, un réseau social B to B. Si Buzziness se développe en France, le réseau souhaite étendre son rayonnement  aux USA, “là où tout se passe, où le disruptive existe”. En outre, aux Etats-Unis, les réseaux sociaux sont réellement “sans filtre” pour une approche factuelle. Ainsi, les entreprises sont mieux renseignées sur les attentes implicites et explicites du client et sont capables de tout mettre en oeuvre pour y répondre.

Pour Frédéric VENTRE, responsable de l’entreprise Yooji, située à Agen, une « food tech » spécialisée dans l’alimentation infantile biologique avec des galets ou dosettes de nourriture naturelle surgelée, le marché du babyfood, notamment sur le sol américain, représente un potentiel de dizaines de milliards de dollars. Aujourd’hui, la marque est commercialisée en France dans la grande distribution. L’objectif est de permettre la création de repas “sur-mesures” selon les goûts et les besoins de l’enfant, avec ce qu’il y a dans le congélateur. Potentiel à aller aux USA.

Vision-Bordeaux-Export-USA-2016-chateau-de-malle-bordeaux-businessPour Paul-Henry de BOURNAZEL, propriétaire du Château de Malle, un second cru classé de Sauternes, Vision Bordeaux Export USA 2016 était l’occasion d’organiser une dégustation de vins à distance, en visioconférence avec Houston.  La propriété referme en effet de délicieux nectars… Appellations Sauternes, Graves rouge et Graves blanc (respectivement Château de Cardaillan et M de Malle), autant de raisons de faire découvrir à nos amis Texans « l’or jaune » outre-Atlantique. 

 

Le point de vue de Natixis sur le marché américain

En seconde partie de soirée, une visio-conférence avec Sylvain BROYER de Natixis pour une analyse macro économique du système américain et des éventuelles projections pour “l’ère Donald Trump”. Les USA sont à l’heure actuelle « un pays qui se porte bien », proche du plein emploi . La crise des Subprimes a certes laissé des traces, mais le paysage économique américain semble s’en remettre peu à peu. La croissance de la première puissance mondiale est ainsi de l’ordre de 10 à 15% au niveau du PIB, tandis que le taux de chômage très bas facilite réellement la croissance du pays. Dans le même temps, le dollar américain est en pleine appréciation, ce qui est de bonne augure pour le commerce international et les échanges dans le pays.

La première évaluation de la politique fiscale au lendemain du mandat Obama aura lieu entre Janvier et Février, lors de l’investiture du nouveau président, Donald Trump. Il est encore trop tôt pour se forger une opinion certaine, cependant, au regard du programme du « candidat Trump ». Ainsi, D. Trump pourrait Vision-Bordeaux-Export-USA-2016-buffet-mercure-hotel-bordeaux-business être comparé au président Reagan, ancien président des USA et ayant exercé son mandat dans des conditions de croissance très importantes.

Mais aujourd’hui, contrairement à l’ère Reagan, la dette publique est déjà à son plus haut niveau, et le pays dans son intégralité a un important besoin d’infrastructures. Pour réaliser ces travaux sans pour autant creuser la dette, les dépenses publiques s’allient aux financements privés. Le stimulus fiscal est cependant incertain, les économistes l’estimant en hausse de 2% à 2.4%.

Le programme de base de Trump avait de quoi faire peur. Il voulait se séparer de l’ALENA (Canada, USA, Mexique) pour construire un mur, une barrière avec le Mexique, et durcir sa politique vis à vis de la Chine en taxant davantage les importations. Mais se fermer de l’international serait impossible pour une aussi grande puissance, étant donné que quitter l’OMC serait difficile. De plus, 55% de la dette des USA est détenue par les pays étrangers (Banques Centrales, Europe, Japon, ALENA, Chine…).

Le moment est donc propice à l’arrivée des entreprises françaises très appréciées pour leur savoir faire aux USA, et à Houston au Texas, qui est un état très vaste où il y a suffisamment de place et de dynamisme pour s’y implanter sans peine.

 Une soirée de clôture haute en symbole

 Vision Bordeaux Export USA 2016 conclut donc une soirée haute en positivisme pour le business franco-américain, haute en rencontres professionnelles passionnantes, haute en synergies entre les experts VBE et les entreprises lauréates, haute enfin en symbole, puisque le 15 décembre était la date de l’anniversaire de Gustave Eiffel, à l’origine la Statue de la Liberté, symbole de l’union entre France et USA dans le patrimoine. Gageons que cette heureuse coïncidence sera de bonne augure pour des business réciproques florissants.

 

AZ –  AK – Bordeaux Business