zeta château le payral basket mode responsable

Zèta et le Château le Payral, des baskets en raisin bergeracois

Dernière mise à jour:

Zèta s’engage un peu plus sur le tournant d’une mode responsable au côté du Château le Payral. En effet, la start-up Bordelaise accompagnée par Unitec propose des baskets zéro-déchets. Si ces baskets sont si particulières c’est bien parce qu’elles sont entièrement fabriquées à partir de matières recyclées. Au côté du Château le Payral, Zèta a travaillé pendant près de quatre mois pour développer un modèle de basket millésimée locale. Aussi étonnant qu’il soit, les baskets sont fabriquées à partir de raisin Bergeracois. Ainsi, avec Zèta il est possible de s’offrir des articles de mode, tendance, éthique, zéro déchets et conçus avec sens. En plus d’être simplement très tendance, il faut dire que les baskets Zèta sont aussi le reflet d’une mode qui s’engage. Comme quoi, il est possible de produire la mode bien et mieux.  

Une collaboration ambitieuse entre Zèta et le Château le Payral

En octobre 2020, l’entreprise Zèta met en place une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule. La jeune start-up bordelaise propose ainsi des baskets réalisées à partir de marc de raisins. L’entreprise conçoit des baskets recyclées, et vegan. L’objectif est de veiller à l’impact environnemental de la production. Les modèles de chaussures voient le jour en dessin à Bordeaux et s’assemblent à la main à Porto à moins de 1000 km de Bordeaux. En effet, au-delà de proposer des chaussures zéro déchets, Zèta s’engage également pour le respect des hommes au travail. Pour la marque Zèta cela devient encore plus possible au côté du Château le Payral.

C’est dans ce contexte que Thierry Daulhiac découvre et prend contact avec la marque. Thierry Daulhiac est notamment propriétaire du domaine Le Payral. Il succède à 6 générations au sein du domaine familial qu’il a repris en 1992. Le vignoble représente pas moins de quinze hectares qui s’étendent sur les plateaux calcaire de la Dordogne. En ces lieux, le domaine cultive des cépages blancs et rouges. Conscient des problématiques environnementales depuis plusieurs années, il s’oriente dès 2005 dans la viticulture biologique et la biodynamie. En effet, le respect de l’authenticité et des terres sont ses mots d’ordres.

Ainsi, tous les ans durant les vendanges, on compte 800 000 tonnes de marc de raisins. Ce marc de raisin part principalement dans les distilleries. Cependant, dans ce processus, Thierry Daulhiac fait un constat. Il se rend compte qu’il reste un sous-produit viticole trop peu valorisé. En ce sens, et toujours en suivant sa démarche environnementale, il décide d’agir. Il se lance dès lors dans une démarche d’économie circulaire. Pour cela, il ne pouvait pas choisir mieux que l’entreprise Zèta. En s’associant ensemble, Zèta et le Château le Payral mêlent ainsi deux expertises pour contribuer à un modèle d’économie circulaire mais aussi pour faire bouger les lignes. 


La chaussure millésime est née. Elle reflète aussi bien le savoir-faire viticole aquitain, qu’une démarche riche de sens. En effet, derrière cette basket, il n’y a aucun “pépins”, enfin peut-être quelques pépins de raisins, mais c’est tout. Il faut dire que la basket la millésime est bien le fruit d’une collaboration humaine et respectueuse sous toutes les coutures entre Zèta et le Château le Payral

Zèta et le Château le Payral
La basket Millésime de la marque Zèta. Photographies : Zèta

Zèta, un pas vers une mode plus responsable

Dès ses débuts, la start-up Zèta utilise le raisin pour fabriquer l’extérieur de ses baskets. Cependant aujourd’hui, Zèta souhaite aller plus loin dans sa démarche avec le Château le Payral. En effet, elle veut intégrer les déchets viticoles dans les semelles de ses chaussures. On dirait bien que la marque suit les principes du célèbre chimiste, Lavoisier. Ce dernier indiquait déjà au 18 ème siècle que “Rien ne se perd, tout se transforme”. Ainsi, la marque Zèta s’engage dans une démarche respectueuse de l’environnement. Elle saisit l’opportunité d’une mode qui s’ouvre à de nouvelles pratiques plus éthiques et c’est tant mieux.

En effet, suite aux nombreux scandales de l’industrie textile et de ses pratiques parfois douteuses, les consommateurs sont en demande. Ils cherchent à consommer mieux. Au-delà d’acheter un simple vêtement ou accessoire de mode, ils veulent réduire leur impact sur l’environnement mais aussi ils souhaitent des articles produits dans les respects des hommes. En effet, selon une enquête de l’institut Français de la mode, en 2018 déjà 45,8% des consommateurs ont acheté un produit de mode responsable.

En 2020 s’est tenu la grande consultation citoyenne autour de la mode durable. Cet événement a notamment été lancé en septembre dernier par l’association Paris Good Fashion. Il est l’occasion de faire un bilan concernant les enjeux d’une mode plus responsable. Ainsi, cette année, la mode responsable ne cesse de se développer et la crise sanitaire n’a fait qu’amplifier ce mouvement. En effet, selon les résultats de la consultation, 64% des consommateurs souhaitent acheter éco-responsable. En ce sens, la marque Zèta semble avoir saisi les attentes des consommateurs bien assez tôt. Cette nouvelle vision de la mode semble lui ouvrir des portes qui ne sont pas prêtes de se refermer de si tôt. 

En effet, avec sa dernière basket, la millésime, Zèta entre pleinement dans le mouvement d’une mode durable en poussant sa démarche jusqu’au bout. Zèta récupère le marc des vendanges du Château Le Payral. En suivant, il est déshydraté dans des fours puis transformé en poudre pour être intégré dans les semelles en caoutchouc recyclées ou encore les semelles en liège. Ainsi, dans chaque paire de millésime ce n’est pas moins d’un kilo de déchets qui est valorisé et assemblé dans le respect des hommes au Portugal. Enfin, pour associer les deux savoirs faire, la millésime est conditionnée dans une caisse à vin certifiée FSC et PEFC et accompagnée d’un flyer en papier et déchets viticoles. Un emballage aussi original que représentatif de l’entièreté de la démarche. 

Le packaging original des baskets Zèta. Photographie : Zèta

Ainsi, il est possible de commander les baskets Zèta depuis le site de la marque depuis le 8 mars. Voici, une belle façon de redorer le blason de l’industrie de la mode. Les consommateurs sont en demande et Zèta l’a bien compris. La start-up montre que la mode responsable est possible en proposant des articles à la pointe des tendances. Les Zèta aux pieds, il est l’heure de faire le pas vers la mode responsable.

Sources:

« Zèta et le Château le Payral lancent La Millésime : une basket locale en raisin bergeracois » Zèta, communiqué de presse du 9 mars 2021

Zèta

« AGIR TOUS ENSEMBLE POUR UNE MODE PLUS RESPONSABLE » Rapport Paris Good Fashion

Plus d'articles
Inauguration lancement BtoB my Job Bordeaux Business
B to B My Job, l’événement d’un recrutement différent
X